Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour juillet 2013

Suite au succès de son nouvel album « D’origines italiennes », Christian Delagrange a répondu aux questions de Stars-media.

Album "D'origines italiennes" édité chez Wagram.

Album « D’origines italiennes » édité chez Wagram.

Bonjour Christian Delagrange, es-tu, comme l’indique le nom de ton nouvel album, d’origine Italienne ?

Non, pas du tout, mais je revendique être amoureux de cette langue et des belles mélodies qu’elle m’a apportées. Comme l’indique l’orthographe “d’origines italiennes”, on parle bien sûr des chansons. En plus, je n’ai eu que de la joie de pouvoir interpréter des duos avec deux belles voix italiennes : Véronique MAVROS et Angela AMICO. Cette dernière m’accompagne aujourd’hui en partageant la scène sur quelques chansons de l’album “d’origines italiennes” et c’est également un grand honneur pour moi.

Tu es très engagé dans les actions humanitaires. Peux-tu nous dire pourquoi et te considères-tu comme un humaniste ?

Humaniste, je ne sais pas, c’est un tel compliment que c’est aux autres de juger si je mérite ce titre honorifique ou pas. Ce qui est sûr, c’est que mon éducation maternelle m’a fortement influencé dès mon plus jeune âge. Ensuite, la vie m’a peu à peu amené à lutter pour les déshérités de la vie. Ce fut, comme beaucoup de mes collègues chanteurs, des concerts caritatifs au profit d’associations d’handicapés, d’aveugles ou pour la lutte contre une multitude de maladies.  Puis, peu à peu, le besoin de passer à la vitesse supérieure est devenue impérative : la première vraie victoire fut l’aboutissement de la construction d’un centre d’handicapés à Accous, dans la vallée d’Aspe (64), pour l’A.P.E.H.H.P.P.M.I. avec l’aide précieuse de Perce Neige, de Lino Ventura. Lire la suite de cette entrée »

La chanteuse Zaho accorde une interview à Laurent Amar pour Stars-media.fr

 Zaho Album: Contagieuse Photographe: Koria Date: 02 Mai 2012

Zaho
Album: Contagieuse
Photographe: Koria
Date: 02 Mai 2012

Bonjour chère Zaho, tu es, il me semble, d’origine Algérienne, mais tu as vécu une grande partie de ta vie au Canada ?

Bonjour Laurent, je suis effectivement d’origine algérienne, mais mon pays d’adoption est le Canada. Cela m’a permis de concrétiser mes rêves d’artiste. Être connue en Algérie et m’exporter en France.

Ton premier tube en France était « C’est Chelou ». Depuis le succès ne s’est jamais démenti. Comme expliques-tu une telle régularité et fidélité de la part de ton public français ?

Je pense qu’entre le public et l’artiste, la fidélité; c’est comme dans un couple, cela s’entretient. Il faut faire des concessions en prouvant par des marques d’amour et d’amitié que l’on est là … à leur côté. A travers les histoires que je raconte dans mes chansons, je montre à mes fans que je suis pas mieux, ni moins bien que le commun des mortels, mais juste une femme comme les autres avec ses forces et ses faiblesses. Je suis simplement une personne comme tout le monde. C’est pour cette raison, je pense, que les gens se reconnaissent en moi. Pourtant, ce n’est pas facile de me dévoiler autant dans mes textes, alors je passe par la poésie pour le faire. Lire la suite de cette entrée »

Entretien entre la comédienne Marie Bénédicte Roy et Laurent Amar

Marie Bénédicte Roy

Marie Bénédicte Roy

Bonjour Marie Bénédicte Roy, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs ne te connaissant pas encore ?

Oui, bien sûr. Je fais partie de ces Comédiennes dont on « connaît la tête », mais dont on ne peut  mettre un nom dessus ! J’ai commencé, il y a pas mal d’années, par une formation classique (cours Florent, Rue Blanche) et j’ai tout de suite joué des pièces de Boulevard dans les plus beaux Théâtres parisiens en compagnie de grand(e)s Comédien(nes) et mises en scène par les meilleurs. Je n’ai jamais eu un physique de jeune Première, ce qui m’a permis d’enchaîner toutes sortes de rôles. Puis, j’ai commencé à tourner pour la Télévision et le Cinéma tout en continuant à jouer au Théâtre. Et maintenant, après toutes ces aventures, je me suis lancée dans un « seule en scène »et je peux te  dire que je me régale ! Je n’ai jamais eu autant le trac mais quel bonheur !

Pourrais-tu nous dire ou le public peut te voir en ce moment ?

Actuellement je joue  « la loge de Lucienne » de Gérard Moulévrier mise en scène par Julien Cafaro et Isabelle Rougerie au Théâtre du Petit Gymnase.

Concernant ton spectacle actuel, « La loge de Lucienne », pourquoi avoir choisie comme héroïne une Bretonne, « Lucienne » ? Es-tu toi-même originaire de Bretagne ?

Pas du tout ! Je suis née à l’opposé, en Lorraine ! Mais quand on me pose la question, je réponds que je suis « Bretonne de cœur » ! Il faudrait que tu demandes à l’Auteur, Gérard Moulévrier pourquoi il m’a écrit un personnage de Bretonne. Fais lui une interview !

Le spectacle ne traite pas vraiment de la solitude des femmes célibataires même si la pièce sait nous faire vibrer dès que tu joues cette carte. Pourquoi ne pas avoir fait de ton spectacle une chronique douce-amère sur la solitude des cinquantenaires ?

Parce que beaucoup de comédiennes l’ont fait avant moi. J’aime bien émouvoir le Public et puis, hop ! Le faire rire ! C’est un peu comme dans la vraie vie, non ?…

Une des séquences la plus réussie du spectacle est celle de la tv réalité. T’a-t-elle été inspirée par l’aventure Susan Boyle, as-tu cherché à dénoncer les méfaits de ce genre télévisuel ? Lire la suite de cette entrée »

Stars-media rencontre ses confrères de The People Time.

The People Time

The People Times

Toujours avec la volonté d’en avoir plus sur ses confrères, stars-media est allé rendre une petite visite à la rédaction du célèbre site dédié aux People : www.thepeopletimes.fr

Bonjour à toute l’équipe de Thepeopletimes, question toute simple, comment est née le projet de votre magazine dédié aux people ?

Bonjour Stars-media. Donc déjà tout d’abord, merci de nous avoir proposé cette interview. Le projet « ThePeopleTimes » a été conçu par le gérant principal du site qui est passionné de graphisme et de médias. En alliant ces deux passions, il s’est dit qu’il pouvait réaliser un beau site basé sur l’actualité people.

L’objectif de thepeopletimes.fr est-il directement de concurrencer les magazines papiers institutionnels tels que Gala ou Voici ? Lire la suite de cette entrée »

La rédaction de Stars-media a visionné pour vous le Blu-ray « 20 ans d’écart ».

"20 ans d'écart" édité par Fox Pathé Europa.

« 20 ans d’écart » édité par Fox Pathé Europa.

Le film :
Après un premier semestre plutôt maussade pour le cinéma français, dont la catastrophique comédie de l’été « Paris à tous prix » en est la parfaite illustration, revoir en Blu-ray « 20 ans d’écart » de David Moreau est une véritable bouffée d’oxygène.

C’est la preuve irréfutable que le cinéma français est encore capable de produire des comédies à l’américaine, drôles, bien jouées, bien rythmées et surtout parfaitement interprétées par des comédiens de talents.
Le scénario, cohérent, s’inscrit d’ailleurs dans l’air du temps. A 40 ans, Alice (Virginie Efira), divorcée, pas vraiment épanouie sexuellement ou sentimentalement, va s’enticher de Balthazar, jeune étudiant (Pierre Niney, de la Comédie Française).
Elle séduira ce dernier tout d’abord par intérêt purement professionnel, mais après cette arnaque sentimentale, c’est une véritable et belle histoire d’amour qui débutera.

Alice rentrera ainsi dans le club des « cougars », autrement dit, des femmes d’âge mur recherchant une relation avec un jeune homme. D’origine nord-américaine, cette expression branchée est non péjorative pour la gente féminine. A une époque où les femmes modernes acceptent avec beaucoup de mal la vieillesse, sortir avec un « petit jeune » les rassure grandement sur leur pouvoir de séduction.

Mais pour Alice, il ne s’agit pas de cela. Cette dernière doit en effet prouver à son patron, rédacteur en chef du magazine « Rebelle », ersatz du célèbre magazine Vogue, qu’elle est toujours dans le coup et parfaitement capable de briser les tabous en se « faisant » un beau gosse, jeune et étudiant de surcroit.

Nous devons préciser que le scénariste du film, David Moreau, qui en est aussi le réalisateur, et Amro Hamzawi n’ont pris aucun risque pour raconter leur histoire.

Alice est une belle bourgeoise travaillant dans un grand magazine de mode et habitant les beaux quartiers. Balthazar (Pierre Niney) est un jeune homme bien élevé, humaniste, de bonne famille et étudiant dans une grande école.

Virginie Effira et Pierre Niney

Virginie Efira et Pierre Niney

Il n’y a donc aucune confrontation sociale dans le film entre les protagonistes étant tous deux d’un statut aisés. Cette absence de prise de risque de Moreau va même jusqu’à faire abstraction de la mère du jeune homme. C’est bien simple, il n’en a pas ! Ce dernier vit seul avec son père, présentateur d’émission de TV dédiées aux grosses cylindrées,  immature et grand coureur de jupons, jeunes de préférence.

Bien évidemment, Alice comblera ce vide maternel. La scène du petit-déjeuner où Virginie Efira apporte sur un plateau du Nesquik et du Nutella à Pierre Niney (que ce dernier refuse d’ailleurs poliment) en est une illustration.

Ces choix sont simples à comprendre. Moreau et Hamzawi avaient besoin d’un espace scénaristique totalement libre pour poser leur histoire, se concentrer sur les personnages principaux, Alice et Balthazar, et surtout, imposer les personnages secondaires. Tous les autres éléments qui auraient pu interférer avec ces trois points ont été simplement écartés. Et c’est là un excellent choix.

Certes, cela enlève des possibilités d’un scénario plus original et surtout plus réaliste, mais finalement, l’histoire est ainsi plus fluide, plus ludique et nous fait beaucoup plus rêver.

A savoir que  les personnages secondaires sont particulièrement réussis. La scène avec la photographe de mode odieuse est un véritable bijou d’écriture. Cette séquence avec ce personnage hautain et désagréable est sans aucun doute la plus réussie et la plus hilarante de tout le film.

Virginie Efira et Pierre Niney sont eux aussi excellents. La symbiose s’opérant entre les deux personnages est tout à fait étonnante. Ils sont drôles, on croit sincèrement à leur histoire d’amour et on a même envie de les voir enfin s’embrasser.

Efira fera d’ailleurs dans « 20 ans d’écart » son baptême du feu de la scène d’amour, même si celle-ci a due être aseptisée au montage à la demande de l’actrice franco-belge.
Cette dernière n’ayant jamais caché le fait d’être très mal à l’aise avec ce genre de scène. Le film est bien écrit, bien joué, bien filmé même si Moreau ne nous épargne pas certaine mauvaise habitude de réalisation inhérente à ce type de comédie. A savoir par exemple, la caméra tournoyante au début du film qui en un seul plan séquence, montre et décrit tous les personnages secondaires de la rédaction du magazine.

Ne chipotons pas, 20 ans d’écart est une totale réussite. Vraiment drôle et très bien interprété, ce Blu-ray dont l’image est d’une qualité parfaite trouvera toute sa place dans votre collection.

Les Bonus, le son et l’image :
Les gens de Fox Pathé Europa ont bien fait les choses, comme d’habitude. Blu-ray oblige, le son de « 20 ans d’écart » est un exemple de précision. Tous s’enchaine parfaitement entre les musiques et les dialogues. Le dynamisme audio de l’ensemble est à saluer.

L’image n’est pas en reste avec des couleurs d’une fraicheur à toute épreuve. Ces dernières sont vives et chaudes et le piqué est, lui aussi, absolument irréprochable car d’une grande précision.

Les bonus sont eux aussi très réussis. Vous y trouverez différents témoignages des comédiens, Efira et Niney en tête. Il y aura également la genèse du film racontée brillamment par son réalisateur David Moreau. Et enfin, un gros plan sur HPG, l’acteur incarnant l’artiste dans la scène du vernissage.

Notons enfin que le menu du Blu-ray est très attractif car s’inspirant du sommaire en double page d’un magazine de mode. En conclusion, l’édition Blu-ray de « 20 ans d’écart » est une totale réussite.

Laurent Amar

Stars-media a rencontré Priscilla Betti lors du concert « Enfant Stars et Match » à Juan-les-Pins.

Priscilla Betti

Priscilla Betti

Bonjour Priscilla Betti, en tant que niçoise d’origine, tu dois aimer venir chanter à Juan Les Pins ?

Bonjour Laurent, effectivement, j’ai toujours eu une affection toute particulière pour Juan-les-Pins. De plus, « Enfants Stars et Match » est une association qui me tient très à cœur.

Cela fait maintenant 3 ans que je viens chanter à Juan-les-pins pour elle. Mais je chante également sur Paris, car ils créent deux évènements par an.
C’est toujours un bonheur de venir me produire en compagnie de ma bande d’amis chanteurs et de musiciens. On se voit tous les ans, et c’est à chaque fois un réel plaisir.

Cela doit te faire également plaisir de chanter ce soir devant tous ces gamins, car tu as débuté ta carrière « enfant » tout en t’adressant à des jeunes gens ?

C’est vrai que j’ai démarré ma carrière très jeune. Mais si je suis aussi sensible à ce concert, ce n’est pas seulement pour cette raison. C’est aussi parce que je suis tante, marraine et que j’ai plein de petits autour de moi, dans ma vie.
C’est une telle joie pour moi de les voir s’amuser et sourire. Alors retrouver ce soir tous ces gamins qui sont là pour me voir chanter: c’est comme me retrouver en famille.

Ta série « Chante » sur France télévision s’est arrêtée. Peux-tu nous dire pourquoi ?

Elle s’est arrêtée à cause d’une décision de France télévision qui nous avait beaucoup surpris.
Je crois que la chaine voulait laisser la place à d’autres programmes. Cependant, la série est régulièrement rediffusée et son succès ne se dément jamais. Quelque soit la chaine. C’était pour moi une très belle expérience. J’ai pu y exercer mes deux passions: la danse et le chant. Mais surtout, en plus, j’ai pu m’essayer à la comédie.

Il y a quelque années, tu as fait des photos sexy dans la magazine « Entrevue », ce qui tranchait complètement avec l’image que ton jeune public avait de toi. Pourquoi les avoir faites ?

Les gens m’ont vu grandir. Je voulais montrer à la France entière que j’étais devenue une femme, que je n’étais plus une enfant qui chantait pour d’autres enfants. Je voulais également me prouver à moi même que j’avais grandi, que mon corps avait changé et que j’étais devenue une jeune femme à part entière. Les retours de ces photos ont été très positifs. Je n’avais jamais tenté l’expérience et je ne le regrette absolument pas.

Priscilla Betti et Laurent Amar lors du concert Enfant Star et Match à Juan les Pins

Priscilla Betti et Laurent Amar lors du concert « Enfant Star et Match » à Juan les Pins

Tu accepterais de te déshabiller pour un rôle au cinéma, si un réalisateur de talent te le demandait ?

Je ne me prépare pas franchement à cela et je n’ai, de toutes façons, pas encore eu de proposition à ce sujet. Mais évoluer dans le milieu de la comédie et du cinéma me plairait énormément. Relever de nouveaux challenges, me dépasser et faire de nouvelle expériences. C’est surtout cela qui m’intéresse.

Quels sont tes projets ?

Un sixième album devrait sortir en fin d’année dans style Soul des Sixties avec de très belles collaborations.

Pour conclure chère Priscilla, quel sera ton de la fin pour les lecteurs de stars-media.fr ?

Je fais un énorme bisou à tous les lecteurs de Stars-media (Rire!!!).

Propos recueillis par Laurent Amar

Le concert « La nuit des hits » de l’association « Enfant stars et match » a enchanté le Public de Juan-les-Pins.

Laurent Amar, Priscilla Betti et Pierre Menez

Laurent Amar, Priscilla Betti et Pierre Menez

Philippe Cataldo et Laurent Amar

Philippe Cataldo et Laurent Amar

Comme promis, la rédaction de stars-media était présente au concert « La nuit des hits » de l’association « Enfant stars et match ».

Cet évènement fut particulièrement savoureux et convivial, surtout pour les premiers concernés. Je veux bien sûr parler des enfants handicapés ou défavorisés, mais pas seulement.
Il y avait également une tribune pleine à craquer de spectateurs de toutes origines dans un des plus beaux endroits de France : la pinède à Juan-Les-Pins.

Nous avons eu la joie de constater que bon nombre de chanteurs avaient répondu « présent » à l’appel de ce public extraordinaire et enchanté par le spectacle proposé. Ces généreux artistes étaient entre autres: la chanteuse Zaho; la belle Priscilla; Mikelangelo Loconte; Helmit fritz; le talentueux et prometteur Marc Fichel; la star de la soirée était représentée par Big Ali et encore bien d’autres qui ont régaler de leur musique les enfants et leurs parents. Lire la suite de cette entrée »

La journée de stars-media en compagnie de Michou et de ses invités.

Nous avons eu ce week-end, le 13 Juillet pour être plus précis, la chance de vivre un moment exceptionnel en compagnie d’une personne exceptionnelle.
Le baron des nuits parisiennes depuis plus de 50 ans. Un faiseur de spectacle et un artiste hors pair. Le fondateur d’un des cabarets les plus célèbres au monde, je veux, bien sûr, parler de Michou.

Tous les samedis, il organise au célèbre restaurant « La Closerie des Lilas », un déjeuner gargantuesque avec des mets savoureux préparés par le maitre des lieux: le chef cuisinier Jean-Pierre Cassagne.

Autour de Michou ne sont admis que les proches, les amis, les artistes et parfois, les journalistes. Lire la suite de cette entrée »

Laurent Amar, invité dans « Les artistes ont la Parole ».

Capture

Laurent Amar au micro de Michel Berger l’animateur : Cliquez sur l’image pour accéder au Podcast.

En tant que Rédacteur en chef de Stars-media.fr,  j’ai eu l’opportunité d’être interviewé par Michel Berger l’animateur.

J’espère que cet entretien vous plaira.

Laurent Amar

Nouvelle rencontre entre Sara Martins et Stars-media pour la série « Meurtres au Paradis », à partir du 22 Juillet sur France 2.

Ben Miller et Sara Martins Crédit photo : Amelia TROUBRIDGE / BBC/ Red Planet Pictures

Ben Miller et Sara Martins
Crédit photo : Amelia TROUBRIDGE / BBC/ Red Planet Pictures

Bonjour Sara Martins, très heureux de pouvoir t’interviewer à nouveau. La serie « Meurtres au paradis » a fait un carton en Grande-Bretagne, cela te donne des idées pour tenter une carrière Outre-Manche ?

Bonjour Laurent Amar, Très heureuse de vous retrouver aussi !
Lorsqu’on m’a proposé « Meurtres au Paradis », j’y ai surtout vu un challenge : celui d’assumer tout un tournage en anglais, et bien sûr l’idée de passer 6 mois en Guadeloupe n’était pas déplaisante. Mais je ne voyais pas plus loin. Je n’avais jamais cherché à faire une carrière ailleurs qu’en France. C’est déjà assez difficile de faire sa place ici. Et puis il y’a tellement de réalisateurs en France avec qui je rêverai de tourner !!!! J’aime profondément le cinéma, la fiction française sous toutes ses formes !!!
Mais c’est vrai que l’énorme succès de la série en Angleterre m’ouvre des portes….si cela représente plus d’opportunités de travail, pourquoi pas. Lire la suite de cette entrée »

Le gentleman chanteur « Marc Fichel » a répondu aux questions de Laurent Amar pour Stars-media.

Marc Fichel en concert

Marc Fichel en concert

Bonjour cher Marc, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs ne te connaissant pas encore ?

Avec plaisir Laurent, je suis un passionné de musique , directeur export dans la pomme de terre aux halles de Rungis .
J’ai  posté un clip  sur le web, « Blackberry déprime » qui a totalise très vite 500000 vues. Je me fais produire très rapidement par une plate forme participative, Kiss Kiss Bank Bank , un premier 6 titres sort , directement en playslist sur chante France et France bleu .
Une productrice me repère, Daniele Molko, qui croit en cette histoire, au projet atypique, et entre les différents concerts parisiens , un album voit le jour sous le même nom , « Marc Fichel ».
Nous tournons un un clip, « c ‘est ma vie dans les halles » , dans lequel  je raconte mon histoire .
Ce  même clip crée le buzz, un million de vues et rentre en playlist sur W9. Le single rentre en playlist sur MFM, chante france, france bleu .
Les concerts s’enchainent  de Bruxelles, en passant par la suisse jusqu’à Tel Aviv où un déclic s ‘est produit … Cette ville possède une énergie particulière , indescriptible et généreuse ! Je remercie au passage Maguy Trojman et Michael Wolf sans qui je n’aurai eu cette chance de partir aussi loin pour faire partager mon univers…
Rentré à peine du concert de Juan les pins, pour la nuit des Hits au profit d’ Enfant , Star et Match, nous préparons la rentrée avec plein de belles surprises ! Lire la suite de cette entrée »

Entretien exclusif entre Laurent Amar de stars-media et l’écrivain à succès Luc Mary

L'écrivain Luc Mary

L’écrivain Luc Mary

Bonjour Luc Mary, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs ne te connaissant pas encore ?

Des gens qui ne me connaissent pas, çà existe ? Non, je plaisante. Je suis en fait un électron libre de la littérature. Né en 1959, j’ai poursuivi conjointement des études d’histoire et de physique avant d’embrasser une carrière de professeur puis de chroniqueur pour des hebdos en mal de sensations fortes. Initialement, je suis un spécialiste de l’Antiquité gréco-romaine comme en témoigne mon dernier livre sur le carthaginois Hannibal ou encore mon étude sur l’incroyable épilogue de la bataille des Thermopyles, une tragédie grecque mise en lumière par le film 300.

Quoiqu’il en soit, mon parcours n’est pas classique. J’ai commencé ma carrière d’écrivain dès l’âge de 21 ans, un petit ouvrage sur les OVNI où je prétendais que s’ils existent, ces engins viennent tout droit de notre futur ! Au cours des années 90, j’ai collaboré avec Paris Match puis VSD pour couvrir des grandes premières spatiales à l’exemple des exploits du robot Sojourner sur Mars ou encore de la comète Shoemaker Levy entrant en collision avec la planète Jupiter.

A compter des années 2000, je suis revenu explorer le passé en publiant des biographies  du style Vauban ou Mary Stuart ou en m’intéressant à certains grands tournants de l’Histoire tels les assassinats politiques, les erreurs militaires ou encore les grandes batailles de notre histoire. 22 livres au total. D’une manière générale, c’est toute l’histoire de l’Homme mais aussi celle de la Terre et de l’Univers qui m’interpelle.

Tu écris beaucoup de livres historiques sur bon nombre de sujets et d’époques. Tu es un passionné d’histoire ?

Passionné d’histoire ? C’est une certitude, parce ce que je suis passionné par la vie en général et l’homme en particulier. Je vais peut-être répondre des banalités mais l’histoire est un grand feuilleton dont on ne connaît pas la fin. Une aventure écrite par plus de cent milliards d’êtres humains puisque c’est le nombre estimé d’hommes ayant vécu sur notre bonne vieille Terre depuis plus de cinq millions d’années. Ce qui m’intéresse dans la Grande Histoire, c’est qu’elle brasse tous les domaines de la connaissance, de la politique à la biologie en passant par la sociologie, l’astronomie, l’exploration des mers, l’architecture et même l’eschatologie… Quand on arpente les grands couloirs du temps, on ne s’ennuie jamais.

Les sujets sont illimités, aussi puis-je facilement passer de la construction des cathédrales gothiques aux forteresses de Vauban en passant par la déroute des légions romaines dans las forêts de Germanie et la fin tragique des Romanov à Ekaterinbourg. En bref, l’Histoire, c’est mon poumon et ma raison de vivre. Pour parfaire le tout, c’est aussi un merveilleux tremplin pour explorer l’avenir et inventé d’autres modèles d’univers…  Lire la suite de cette entrée »