Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour février 2014

Stars-media vous présente la chanteuse Vaeva et son premier titre : « Assez de la la la ».

Vaeva

Vaeva

 

Bonjour Vaeva, pourrais-tu te présenter à mes lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour à toi Laurent ainsi qu’à tous les lecteurs de Stars Media! Je réponds à ta question avec plaisir! Tout simplement je suis chanteuse depuis que je suis toute petite fille. Pour l’anecdote, à l’époque je chantais avec un vieux micro rouge les chansons de Dorothée et même dans la cour de recréation où les camarades s’asseyaient pour m’écouter…c’est viscéral, donc! Puis adolescente, j’accompagnais de temps en temps le groupe de mon frère et j’ai commencé à envisager cette activité plus sérieusement en prenant des cours de chant et à écrire des textes. Ensuite, j’ai suivi quelques artistes pour des chœurs…

Concernant ton titre « Assez de la la la », pourquoi t’être orientée vers un style musical plutôt soul, R’nb ?

Quand une mélodie me plaît, je ne la sélectionne pas en fonction de son genre mais seulement de son style…Lorsque j’ai entendu « Assez de la la la », j’étais dans une période très noire de ma vie et ce titre m’a fait du bien, il m’a portée, j’ai alors pensé que s’il pouvait m’apaiser, moi, c’est qu’il pourrait en soulager d’autres. Je ne résonne pas en terme de genre, je ne résonne pas du tout d’ailleurs, je le fais au coup de coeur…Je crois que c’est ce qui peut expliquer le succès d’une chanson : les frissons ou la joie qu’elle nous transmet.

As-tu reçu des premiers échos de la mise en ligne sur Youtube du clip vidéo ?

Oui, j’ai eu la chance de recevoir des avis plutôt enthousiastes de professionnels tels que Franck Authier qui travaille avec Grégoire, le producteur du Collectif Métissé, Manolo des Gipsy…

Penses-tu continuer l’expérience de « Assez de la la la » avec la sortie prochaine d’un album ?

Oui, on y travaille mais ça risque de prendre un peu de temps, j’ai mes propres compositions, ensuite reste à trouver les artistes avec lesquels collaborer sur les mélodies, c’est la partie difficile, le gros travail de création! Mais c’est aussi la plus enrichissante parce qu’elle nous permet d’échanger nos idées, nos émotions et donc d’aller plus loin dans les titres.

Vaeva lors du tournage du clip : Assez de la la la

Vaeva lors du tournage du clip : Assez de la la la

Le style musical sera le même ?

Pas forcément, « Assez de la la la » est une chanson pour divertir, j’aimerais beaucoup envisager d’autres thèmes plus profonds.

Pour conclure chère Vaeva, quel serait ton mot de la fin pour nos lecteurs ?

Tout d’abord, je les remercie pour leur attention et un grand merci aussi à toi pour cette invitation dans stars-media.fr J’espère sincèrement que les lecteurs éprouveront le même plaisir à écouter cette chanson que moi à la chanter et je souhaite vraiment les voir prochainement lors de mes passages sur scène. A très vite!
http://www.dailymotion.com/video/x1cnvyq_vaeva-assez-de-la-la-la_music

Propos recueillis par Laurent Amar

Après la musique, le cinéma et la télé-réalité, le web a enfin sa cérémonie !

Web

WEB COMEDY AWARDS

Lors d’une soirée exceptionnelle à Bobino, l’univers de l’Internet va dynamiter la TV avec les plus grands talents du web, tous réunis pour la 1ère cérémonie des WEB COMEDY AWARDS. Cette grande soirée présentée par Anthony Kavanagh, sera l’occasion de découvrir de nombreux sketchs inédits, des happenings et de récompenser ces figures incontournables du web.

Cette première cérémonie sera diffusée en direct sur W9 et Youtube et parrainée par Orangina, qui dans la continuité de ses actions de soutien auprès des humoristes 2.0 décernera un prix spécial Révélation au talent émergeant de la toile, diffusé en exclusivité sur le web.
Les humoristes 2.0 ont pu s’inscrire entre le 12 et le 21 février sur le site : www.webcomedyawards.com   pour concourir dans l’une des 10 catégories.
6 nommés ont donc été sélectionnés dans chaque catégorie et seront soumis aux votes des internautes et d’un jury de guest, entre le 25 février et le 7 mars.

Nous précisons que ces stars du web font à elles seules plusieurs centaines de millions de vues sur Youtube.
Il était donc parfaitement légitime et pertinent qu’elles soit enfin réconpensées avec une cérémonie et une remise de prix leur étant dédiée. 
Ces véritables artistes, parfois bien plus drôles que certains humoristes, seront enfin reconnus à leur juste valeur. Nous ne pouvons donc que féliciter W9, Youtube et Orangina pour cette belle et heureuse initiative.

Les lauréats se présenteront sur la scène de Bobino le 21 mars prochain, pour cette soirée s’annoncant sous les meilleures auspices.

Laurent Amar

Toulouse mettra le cinéma d’Amérique Latine à l’honneur du 20 au 30 Mars prochain.

Le festival Cinélatino à Toulouse du 20 au 30 Mars 2014

Le festival Cinélatino à Toulouse du 20 au 30 Mars 2014

Comme chaque année au printemps, Toulouse vivra 10 jours de cinémas d’Amérique Latine, du 20 au 30 mars 2014.

L’édition 2014 de Cinélatino, Rencontres de Toulouse sera résolument féminine avec sa thématique « FEMMES DE CINEMA » qui consistera en une mise en lumière d’œuvres de femmes cinéastes et productrices latino-américaines.

Par ailleurs, les COMPETITIONS (fiction, documentaire et court-métrage) réuniront les films les plus marquants de la production 2013 et 2014 de réalisateurs confirmés et de jeunes talents, en première française ou européenne.

Avec de nombreux invités, des concerts, des rencontres, des expositions, une ambiance latine …

Et les professionnels de toute l’Europe et d’Amérique Latine s’y retrouveront comme chaque année pour CINEMA EN CONSTRUCTION (25° session – Plus de dix ans d’existence !), CINEMA EN DEVELOPPEMENT (9° édition) et EDEN.

Source : Service presse du festival Cinélatino

Interview de Tex après son spectacle au Théâtre de Dix heures : « Je vais là ou mon métier me mène ! »

Tex

Tex

 

Bonsoir Tex, tu n’es pas seulement le célèbre animateur télé que tout le monde connaît, tu es aussi humoriste, vers où va ta préférence ?

Bonsoir Laurent, j’en suis déjà à 25 ans de scène et je vais bientôt atteindre mon 5 000e spectacle. Quant aux  Z’amours, sur France 2, j’en suis également à 5 000 émissions, je pense que c’est un doux mélange.
Je suis aussi heureux d’être à la télévision que sur scène, je n’ai pas vraiment de préférence. Cela dit, et tu l’as sûrement constaté ce soir, la récompense sur scène qui n’existe pas à la télévision, c’est l’échange avec le public.

Nous nous sommes croisés à Saint-Tropez cet été, à la soirée des « Best » de Massimo Gargia, ainsi qu’à la journée « Enfant Star et Match ». Es-tu un jet-setter, Tex ?

Pour être clair, je ne crache pas dans la soupe. Il y a plein de gens qui font mine de ne pas s’intéresser aux mondanités tout en étant présents à un grand nombre de soirées. Personnellement, je vais là où mon métier me mène. S’il me conduit aux soirées parisiennes ou tropéziennes, eh bien, je m’y rends bien volontiers. Il est vrai que, au début, j’y allais à reculons, mais aujourd’hui, j’apprécie de m’y trouver. Si ces soirées sont ennuyeuses, je m’en vais, si elles sont amusantes, je reste, voilà tout !

Parlons du spectacle, « État des lieux », que tu joues depuis six mois à Paris avec beaucoup de succès. Tu aimes bien, dans tes différents sketchs, titiller les personnes âgées, pourquoi ?

(Rires) C’est vrai, les sketchs où je me moque, gentiment bien sûr, des personnes âgées, sont mes préférés.
Mais les seniors ne sont pas les seuls qui fassent l’objet de mes blagues. Je me moque aussi des ados et même des « adulescents » (personnes adultes se comportant comme des ados, ndlr). Cependant, il est vrai que j’aime bien incarner des « vieux », car je trouve cela très amusant à jouer.

Tex sur scène pour "Etât des lieux".

Tex sur scène pour « Etât des lieux ».

Quelle est la part d’improvisation dans ce spectacle ?

Elle est très importante. Ce soir, j’ai inventé des vannes que je garderai. Pour un nouveau spectacle comme « État des lieux », il ne faut pas avoir peur de laisser aller son esprit et inventer des choses pour enrichir le texte. D’ailleurs, j’annonce toujours au public que, à partir de tel moment, je jouerai en improvisant, quitte à partir dans un grand « n’importe quoi ». Mais c’est le plus amusant à faire. Ce plaisir extraordinaire qu’est l’improvisation, je me l’accorde sans aucune retenue.

Les candidats des « Z’amours », jeu télévisé que tu animes sur France 2, t’ont-ils inspiré pour l’écriture des personnages ?

Ce ne sont pas vraiment les candidats eux-mêmes qui m’ont inspiré, mais plus ma vision du monde qui a évolué grâce à tous ces couples invités dans l’émission. Maintenant, pour l’écriture d’un spectacle, on essaie inévitablement de s’ouvrir le plus possible sur le monde extérieur. En général, la télévision m’inspire bien évidemment certains de mes personnages.

Quels sont tes futurs projets ?

Tout d’abord le festival d’Avignon, suivi par la tournée « Les éternels du rire ». On va essayer de faire Intervilles cet été. Il y a aura d’autres belles surprises début septembre. J’aimerais beaucoup également, si on me le demandait, revenir animer la soirée à Juan-les-pins « Enfant Star et Match ». Ce fut un beau et bon moment qui m’a permis de connaître de nouveaux artistes, jeunes et talentueux.
Je garde malgré tout du temps, au cas où un producteur souhaiterait me proposer un joli rôle dans un film ou un téléfilm, ce dont je serais ravi. J’ai la chance de pouvoir choisir. S’il reste une place dans mon agenda, je n’hésiterai pas une seule seconde et je foncerai.

Tex et Laurent Amar

Tex et Laurent Amar

Ton mot de la fin aux lecteurs de Stars-media, cher Tex ?

Le titre de ton Web magazine, Laurent, est formé des mots « star » et « média ». Je n’ai pas le sentiment d’être un véritable homme de média, ni même une star. Ce qui m’importe, c’est de m’amuser.
Mon mot de la fin à tes lecteurs sera donc « Amusons-nous bien ! »

Propos recueillis par Laurent Amar

Stars-media rencontre Michal de la Star Academy.

Michal Kwiatkowski

Michal Kwiatkowski
Crédit photo : © Ben Marguin

 

Bonjour Michal, que deviens-tu depuis la Star Academy ?

Bonjour Laurent, depuis deux mois, je suis sur scène tous les Lundis soirs au Théâtre des Déchargeurs, où je présente mon nouveau spectacle, « Chopin Etc. »
J’y mets en chansons les musiques de Frédéric Chopin. En raison du succès, le spectacle est prolongé pour deux mois. Pour information, nous aurons trois guests dans le courant du mois de mars : Ysa Ferrer le 3, Stéphane Mondino le 24 et Patxi Garat le 31.

Comme Chopin, tu es d’origine polonaise, il me semble ?

Absolument, d’où mon idée d’adapter ses œuvres, car il me semblait alors avoir toute la légitimité pour le faire.
Je précise que je chante en français, et pour quelques morceaux, en polonais. Il était important pour moi de rappeler au public que le plus grand pianiste de tous les temps était polonais et que je le suis également. Il y a cet aspect « patriotique » dans le spectacle.

Quel bilan tires-tu de ton expérience à la Star Academy ?

Ce fut une expérience très positive. Cela fait déjà onze ans désormais et je suis fier du chemin parcouru depuis. Je suis reconnaissant envers cette émission de m’avoir rendu célèbre en France, contrairement à certains de mes collègues, qui préfèrent tourner la page et ne plus en parler.

Justement, es-tu resté en contact avec tes collègues de la « Star Ac » ?

Oui, avec l’une de mes meilleures amies, Élodie Frégé, avec Patxi Garat, mais aussi avec Armande Altaï, qui a bien voulu participer au projet « Chopin Etc. » en prêtant sa voix à certains enregistrements.
Ces trois personnes sont toujours très présentes dans ma vie.

Michal et Laurent Amar

Michal et Laurent Amar

La notoriété que tu as pu connaître avec la Star Academy te manque-t-elle ?

Pas du tout, je préfère celle d’aujourd’hui qui me permet de vivre « normalement ». Elle est beaucoup plus calme et axée sur mon côté artistique plutôt que sur ma façon « de me laver les dents », comme cela pouvait l’être à l’époque de TF1 (rires).

L’année dernière, tu avais sorti un album, Self Concept, décalé par rapport à ce que l’on avait l’habitude d’entendre chez toi, a-t-il bien fonctionné ?

Ce fut tout d’abord un succès personnel. Nous avons eu de très bonnes critiques et l’album était vraiment réussi d’un point de vue artistique. Cependant, il n’a pas rencontré le succès espéré, car je pense qu’il était vraiment trop particulier. Mais pour moi qui l’avais produit avec mon propre label, ce fut une grande réussite personnelle et une œuvre dont je suis très, très fier.

Cher Michal, quel serait ton mot de la fin pour mes lecteurs ?

Merci beaucoup de votre attention et venez nombreux au Théâtre des Déchargeurs pour voir mon nouveau spectacle, « Chopin Etc. »
Plus d’informations sur : www.chopin-etc.com

Propos recueillis par Laurent Amar

La belle Tatiana Laurens Delarue chroniqueuse sur NRJ 12

Tatiana-1

Tatiana Laurens Delarue

 

La belle Tatiana Laurens Delarue est actuellement sur NRJ 12 dans l’émission « Le Mag », le talk show populaire de la chaine.
La star de Secret Story y occupe la place de chroniqueuse mais nul doute qu’au vu de son talent, elle aura un bel avenir comme animatrice télé.

Nous souhaitons bonne route à Tatiana pour ses nouvelles fonctions de chroniqueuse.

Dernière minute : Nous venons juste d’apprendre un record d’audiences hier Pour Tatiana-Laurens DELARUE en tant que Chroniqueuse sur NRJ12, dans « Le Mag ».
La chaine réalisa son meilleur score jusqu’à 21H30 alors que l’émission se terminait à 19H00. Une belle performance pour Le Mag et une carrière télévisuelle s’annonçant sous les meilleurs auspices pour Tatiana.

Laurent Amar

Exclu stars-media : Cindy Lopes serait en couple avec Alibi Montana.

Cindy Lopes et Alibi Montana

Cindy Lopes et Alibi Montana

Cindy Lopes et Alibi Montana

Cindy Lopes et Alibi Montana

La célèbre candidate de Secret Story Cindy lopes serait-elle en couple avec Alibi Montana rencontré il y a quelques mois à Paris ?

En effet, si l’on en croit ces photos exclusives prisent par les équipes de stars-media, la jeune femme sortirait avec le rappeur.

Serait-ce le début d’une belle histoire d’amour ?
affaire à suivre!! stars-media vous en dira plus très bientôt sur cette nouvelle « Love affair ».

Laurent Amar

Stars-media découvre le Capitole de Metz en compagnie de Grâce de Capitani et Patrice Cassera.

Le Capitol de Metz

Le Capitole de Metz

 

Certains jours, le téléphone sonne pour annoncer d’excellentes nouvelles, comme ce fut le cas, par cette belle matinée de début Janvier. Je me trouvais alors chez la marraine de cœur du magazine stars-media, notre chère Grâce de Capitani, quand un appel de Patrice Cassera, producteur et manager de sa pièce à succès actuellement en tournée « Ma mère me rend dingue », retentit.

Ce dernier nous disait toute la pertinence d’inviter stars-media à Metz, pour l’inauguration du Capitole, une nouvelle salle de spectacle entièrement conçue par David Michel, grand professionnel de l’évènementiel et Roi de la nuit blanche Messines.

Le 31 janvier, nous effectuons donc le voyage en TGV en compagnie de Grâce et Patrice. Arrivés à destination, une magnifique limousine Mercedes nous attendait à la gare de Metz. David Michel aime faire les choses en grand pour recevoir ses invités, et cela se voit.

Après une halte au restaurant le T’chiz, où l’on nous servit des plats savoureux, nous nous dirigeâmes vers l’Hôtel « La Citadelle » afin de nous détendre, et surtout de nous préparer à une séance de massage dans un SPA magnifique, la Villa Pompéi, située dans la banlieue de Metz.

Dans cet endroit exceptionnel, Patrice, Grâce et moi avons pu bénéficier des soins de masseuses dynamiques et sympathiques. Puis retour à l’hôtel pour une halte avant le grand moment, objet de notre venue à Metz et de l’invitation de David Michel, l’Inauguration de la salle de réception et de spectacles Le Capitole.
Cet endroit superbe est destiné à accueillir des évènements de prestige, où Grâce doit se produire le 30 mars prochain pour une représentation exceptionnelle de « Ma mère me rend dingue ».

Sur place, aux alentours de 19H30, une pléiade de stars se pressait déjà à l’entrée afin d’assister à l’évènement le plus marquant de la région.
Furent présents la comédienne Grâce de Capitani, le metteur en scène Olivier Lejeune, le magicien Eric Antoine, Fauve, la danseuse de « Danse avec les stars », et bien d’autres encore…

Patrice Cassera

Patrice Cassera

Grâce de Capitani

Grâce de Capitani

Un excellent champagne accompagné de délicieux petits fours nous furent servis par les hôtesses du Capitole.
De toute évidence, cette salle de spectacle ou de séminaire se prête parfaitement à des manifestations de très haute qualité, tant l’organisation de son personnel est irréprochable. Cette salle polyvalente est dotée des équipements les plus sophistiqués et offre toutes les prestations sur place : sono, vidéo, traiteur.

Ce trois-en-un permet de diviser les prix par trois. 1000 places de parking peuvent accueillir les spectateurs ou danseurs de cette salle qui offre spectacles, pièces de théâtre, dîner, ou discothèque au même endroit, 7 jours sur 7.

De nombreux invités enthousiastes, artistes et humoristes ont fait le déplacement pour voir ce fameux Capitole où beaucoup d’entre eux se produiront un jour. Y sont programmés en 2014 : Enrico Macias, Jean-Marie Bigard, Patrick Bosso, Louis Chedid, Noelle Perna, Elisabeth Buffet, Anthony Kavanagh, Jeff Panacloc…

Grâce et Patrice Cassera ont pleinement goûté cet espace magique lors de l’inauguration du Capitole qui démarre ainsi sa carrière de salle de concert/spectacle sous les meilleurs auspices.

A la fin de la soirée, retour au délicieux Hôtel la Citadelle, où l’accueil fut chaleureux et empressé.

Le lendemain, c’est enfin le retour à Paris, non sans une certaine nostalgie de cette journée mémorable, pleine de chaleur et de convivialité et de cet espace magnifique, le Capitole, bel hommage à la région Moselloise.
Il ne me reste plus qu’à remercier Patrice Cassera de nous avoir invités et du même coup, permis de couvrir l’inauguration de cette nouvelle salle de spectacles : Le Capitole de Metz.
Plus d’informations sur : http://www.capitole-metz.fr

Laurent Amar

Stars-media interviewe la comédienne Michèle Laroque, marraine de l’association « Enfant Star et Match ».

Michèle Laroque et Laurent Amar

Michèle Laroque et Laurent Amar

 

Bonjour Michèle Laroque, que faites-vous de beau  à la journée Enfant Star et Match ?

Bonjour cher Laurent, nous sommes venus,  artistes et sportifs, pour jouer au tennis avec les enfants malades de différents hôpitaux.
Je précise que je suis la marraine de l’association Enfant Star et Match et Henri Leconte en est le parrain.

Le fait de participer à ce genre d’évènement, pour un artiste, c’est très important ?

Effectivement, nous devons, nous les artistes, participer et faire bénéficier ces associations, notamment Enfant Star et Match, de notre notoriété.
Beaucoup de ces enfants nous connaissent déjà au travers de nos œuvres et ils sont très heureux de pouvoir nous rencontrer.
Cela leur redonne le moral, mais nous-mêmes sommes très heureux de pouvoir les côtoyer.
J’ai toujours été dans le milieu du sport, je sais que cela fait du bien au corps et à l’esprit. Le sport apporte de vraies valeurs. Pour les enfants, voir des champions dépasser leurs limites est quelque chose de merveilleux et leur donne encore plus envie de guérir.

Quelle est votre actualité artistique ?

Je tourne actuellement un film avec Anne Depetrini, La Parisienne. Je participe aussi à l’aventure des « Coprod » en écrivant un scénario. C’est un système de production participative ou, pour un euro seulement, vous pouvez devenir coproducteur d’une œuvre. Nous avons déjà embarqué deux mille personnes dans ce projet dont l’écriture vient juste de se terminer. C’est le début d’une grande et belle aventure.

Quel serait, Michèle, votre mot de la fin pour nos lecteurs ?

Profitons de la vie à chaque instant, soyons heureux et communiquons notre joie de vivre aux autres !

Propos recueillis par Laurent Amar

Stars-media a interviewé Fabrice Ravaux, président de l’association « Enfant Star et Match ».

Fabrice Ravaux

Fabrice Ravaux

 

« Enfant Star et Match », créée par Fabrice Ravaux, est une Association à but non lucrative antiboise.
Stars-media avait eu le privilège d’assister, l’été dernier, à l’une de leurs manifestations, le concert « La nuit des hits » donné à la Pinède de Juan-les-Pins.
De nombreuses stars sont fidèles à cette association, entièrement dédiée aux enfants malades ou déshérités.
Elles furent donc présentes au tennis club de Levallois-Perret, où nous avons eu l’honneur d’interviewer Fabrice qui nous en a dit un peu plus sur « Enfant Star et Match ».

Bonjour Fabrice Ravaux, quelles sont les origines de l’association « Enfant Star et Match » ?

Bonjour Laurent, « Enfant Star et Match » est née à Juan-les-Pins. Son principal but consiste dans l’amélioration du quotidien chez les enfants malades grâce au sport, notamment le tennis.
C’est pour cette raison que nous sommes aujourd’hui au tennis club de Levallois-Perret, pour accueillir les enfants malades des hôpitaux parisiens, afin qu’ils puissent jouer au tennis avec des personnes célèbres, amies de l’association, comme sa marraine, Michèle Laroque, ou son parrain, Henri Leconte.

Comment avez-vous réussi à fédérer autant de célébrités autour de votre association ?

Les célébrités au grand cœur existent, plus nombreuses qu’on le pense. Nous avons donc réuni, autour de notre projet, des artistes et des stars du sport, qui ont répondu à l’appel avec beaucoup d’enthousiasme pour chaque évènement.

Quel type d’action l’association mène-t-elle ?

Des actions telles que celle d’aujourd’hui. Nous avons des évènements phare, comme la journée « Tennis club de Levallois », ou encore celles de Paris et de la Côte d’Azur à Juan-les-Pins.
Nous avons également créé « Sourire gagnant », afin que le plus grand nombre d’enfants malades puissent jouer gratuitement dans tous les clubs de tennis français.
Les médecins vous le diront, le meilleur des remèdes, si vous êtes souffrant, est de faire du sport. C’est exactement ce que nous souhaitons réaliser avec les enfants.

Laurent Amar et Fabrice Ravaux

Laurent Amar et Fabrice Ravaux

Pouvez-vous d’ores et déjà nous annoncer que, l’été prochain, aura lieu un nouveau concert à Juan-les-Pins ?

Absolument ! Ce concert juanais, « La nuit des hits », est un évènement majeur pour l’association, qui nous sert à récupérer des fonds.
Il s’agit d’un concert multi-générationnel, avec des chansons et des vedettes de toutes les époques, des années 1980 à nos jours.
Cela afin de toucher un large public, les grands-parents comme les enfants.

Votre mot de la fin, Fabrice, pour les lecteurs de Stars-media ?

Bravo à vous de lire Stars-media ! Venez nous retrouver en juillet prochain pour « La nuit des hits » à Juan-les-Pins et ensemble, essayons d’améliorer le quotidien des enfants malades !

Propos recueillis par Laurent Amar

Stars-media vous présente la nouvelle humoriste Margot Winch.

Margot Winch

Margot Winch

Vendredi 14 février, soir de la Saint-Valentin,  venez voir Margot Winch qui vous parlera des relations amoureuses avec humour. Cette jeune femme drôle et pétillante vous fera passer un bon début de soirée dans un joli petit café théâtre du 19e.
En plus pour l’occasion une place achetée = une place offerte.
Alors sans hésitation venez passer une Saint-Valentin originale en compagnie de Margot!

Margot Winch tous les vendredis de février à 20H au Ze Artist’s 8 rue Pradier 75019 PARIS M°Pyrénées

Source : Service presse de Margot Winch

Lara Croft nous revient encore plus sexy sur PS4 et Xbox One.

Tomb Raider  "Definitive Edition" sur PS4

Tomb Raider
« Definitive Edition » sur PS4

Tomb Raider  "Definitive Edition" sur  XBOX ONE

Tomb Raider « Definitive Edition » sur XBOX ONE

Cela fait déjà un an que, sur Stars-media, nous faisions le test du reboot d’une légende vidéo-ludique, Tomb Raider.
Une remise à plat complète du Gameplay, fortement inspirée par Uncharted, avait donné à ce nouvel épisode un  plaisir de jeu que même le très bon Underworld, sorti en 2009, ne pouvait pas égaler.

Au menu du nouveau Tomb Raider, des scènes d’action certes « scriptées », mais à couper le souffle. Un côté aventure toujours aussi prononcé, mais avec des environnements superbes, des lieux secrets à découvrir, des trésors cachés à trouver et même un léger côté « RPG », doté d’un système de montée en niveau et en compétence.
Le point fort de Tomb Raider consiste bien évidemment dans ses graphismes, déjà très réussis à l’époque sur PS3 et Xbox 360.
Pour diverses raisons, notamment commerciales, Square Enix n’a pas voulu en rester là et a souhaité porter ce jeu excellent sur les consoles de nouvelles générations, la PS4 et la Xbox One en l’occurrence.

Le jeu retrace la toute première aventure de la jeune Lara Croft, encore vulnérable, partie faire un reportage avec des amis étudiants sur une île mystérieuse, le royaume du Yamatai, au large du Japon.
Autrefois gouvernée par la reine solaire Hiriko, cette île où règne une tempête perpétuelle, qui a causé le naufrage de nombreux navires au cours des siècles, se révélera démoniaque, un véritable enfer sur lequel le bateau de Lara viendra s’échouer.
Au fur et à mesure de ses péripéties, Lara Croft deviendra la redoutable tueuse aux deux révolvers que nous connaissons tous.
Notons les clins d’œil au film The Descent de Neil Marshall, dont le personnage principal, Sarah, se transformera en une redoutable amazone pour échapper aux monstres implacables qui la poursuivent.

Apporter à l’un des meilleurs jeux de la précédente génération les dernières technologies disponibles sur consoles Next-Gen constitue une riche idée.

Non seulement les graphismes sont sublimés par la puissance des nouvelles consoles, notamment celle de la PS4 sur laquelle nous avons effectué le test, mais en outre tout est plus réaliste, mieux animé avec des joutes armées saisissantes. Le son n’est pas en reste, qui fait parfois sauter les watts.
Seuls quelques détails viennent trahir le portage du PC sur PS4, comme la physique de l’eau ou certaines textures, encore un peu grossières. Peu importe, car la direction artistique du jeu, remarquable à tous points de vue, prend largement le pas sur les petites faiblesses techniques du titre dues à la conversion.

La nouvelle Lara Croft

La nouvelle Lara Croft

Cette nouvelle version, que Square Enix a nommée « Definitive Edition », se trouve enrichie de plusieurs bonus par rapport aux versions précédentes. Par exemple, on y trouve tous les contenus téléchargeables sortis depuis l’année dernière, des versions numériques du comic book de Dark Horse, le livret d’illustrations BradyGames et des vidéos de développement « Final Hours ».

En conclusion, si vous aviez déjà joué à Tomb Raider l’année dernière, vous prendrez beaucoup de plaisir à vous replonger dans l’aventure avec un soft techniquement beaucoup plus abouti. Si vous n’avez jamais essayé cet excellent jeu et si vous avez la chance d’être propriétaire d’une PS4 ou d’une Xbox One, jetez-vous sur cette perle, véritable fresque vidéo-ludique dont, comme Lara Croft, vous ne ressortirez pas indemne.
Note de la rédaction : 17/20

Laurent Amar