Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour avril 2017

Enfance Majuscule a donné un grand gala caritatif en faveur des enfants maltraités

Hervé-Michel Dansac, Corinne Touzet et Jean-Michel Aubrun

Hervé-Michel Dansac, Corinne Touzet et Jean-Michel Aubrun

Chaque année, chaque jour, chaque heure, des enfants meurent.
De maltraitance, de malnutrition, de maladie, de misère. L’enfance en souffrance constitue depuis toujours la plus grande tare de l’humanité.

Quand beaucoup regardent ailleurs, d’autres agissent, comme l’association Enfance Majuscule, dont la présidente est Patricia Chalon.

Tous les ans, pour Enfance Majuscule, Jean-Michel Aubrun et Hervé Michel-Dansac de MCD Production organisent un grand concert de gala dont les fonds récoltés servent à améliorer le quotidien de l’enfance malheureuse. Et, hélas, il y a de quoi faire.

Afin d’émerveiller les généreux donateurs ayant réservé leur place à la salle Gaveau ce soir du 20 mars, Jean-Michel et Hervé ont à nouveau, et nous louons ce choix à chaque évènement, fait appel au violoniste virtuose Nemanja Radulovic, en compagnie de son ensemble, « Les Trilles du diable ».

Un concert enchanteur d’environ une heure, précédé des discours d’une grande justesse de Mme Chalon, et du parrain de l’association, l’acteur français Richard Berry.

De nombreuses stars étaient bien sûr présentes pour soutenir cette noble cause, parmi lesquelles Corinne Touzet, Anguun, Patrick Poivre d’Arvor, Michel Cymes, Indra, la princesse Tania de Bourbon Parme et son époux Louis-Arnaud l’Herbier, Gabrielle Lazure, Jean-Pierre Marielle, Alexandra Vandernoot.

Richard Berry et son épouse Pascale Louange

Richard Berry et son épouse Pascale Louange

Tous les participants se sont réunis à la salle Gaveau pour aider l’association et la soutenir dans ses actions en faveur de l’enfance maltraitée. Un cocktail très convivial fut donné après le concert, inoubliable, où les VIP purent se retrouver et se détendre.

Nous terminerons par une citation de Richard Berry, extraite de son discours, une phrase magnifique que n’aurait pas reniée un certain Victor Hugo : « Toutes les catégories d’individus qui prétendent à des droits ont aussi des devoirs. Seuls les enfants n’ont que des droits. »

Laurent Amar

Interview de Nephael, l’animatrice la plus sexy du PAF

Nephael

Nephael


Bonjour Nephael, pourrais-tu te présenter à mes lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour Laurent, je suis animatrice télé sur CStar, Dorcel TV et C8, et ce que l’on appelle une « webcam girl », j’ai mon propre site Internet érotique, sur lequel je partage mes photos et mes vidéos.

Peut-on considérer que tu viens de l’univers du porno ?

Pas vraiment, mais j’y gravite à travers mon métier. En travaillant avec Dorcel, je fais des reportages dans l’univers du X, mais aussi du divertissement pour adultes. En ce qui concerne mon site, je n’ai jamais réellement franchi la frontière du porno, car je n’y montre aucun rapport sexuel.
Pour certains, mes vidéos ou photos érotiques peuvent être considérées comme étant pornographiques, chacun se fera son opinion.

Comment t’es-tu retrouvée sur CStar ?

Les équipes de production télé de Marc Dorcel sont venues faire un reportage chez moi au sujet de mon site pour « Enquêtes très spéciales ». Ils m’ont trouvée très à l’aise et m’ont donc demandé de travailler avec eux. Nous avons fait un premier essai, qui s’est révélé concluant, et cela fait maintenant six ans que j’anime cette émission sur CStar, et sur d’autres plateaux avec la même boîte de production.

As-tu des relations amicales avec des stars du porno ?

Oui bien sûr. Je rencontre des actrices en dehors des tournages. Je vais tous les ans au plus grand salon mondial de l’érotisme, à Las Vegas, et j’ai pu y nouer des relations amicales avec beaucoup de filles. De plus, en tant que femme, je peux me permettre certaines choses avec les actrices durant les interviews, contrairement à mon prédécesseur masculin (rires).

Nephael

Nephael

Parle-nous du salon de l’érotisme, dans lequel nous pouvons te retrouver, « Love Expo » ?

Ce salon tourne autour de l’érotisme, du glamour, du charme, du sexy. Il se déroulera du 21 au 23 avril à Rungis, à l’espace Jean- Monnet, avec des shows scéniques, très esthétiques, d’artistes divers.

On y verra des exposants, une romancière qui signera ses ouvrages, des vendeurs d’articles en tout genre, comme de la lingerie ou des sex-toys. Des actrices X rencontreront leurs fans et leur proposeront des show-cabines, c’est-à-dire des strip-teases en privé. Clara Morgane sera là et je serai également présente sur mon stand pour faire des dédicaces.
Le tout dans une ambiance sympa, fun et décomplexée.

Ton mot de la fin ?

Venez nombreux nous voir au salon « Love Expo 2017 » ce week-end, sans oublier bien sûr d’aller voter (rires).

Propos recueillis par Laurent Amar

« Life : Origine inconnue », le nouveau film choc du prodige suédois Daniel Espinosa

Life : Origine Inconnue

Life : Origine Inconnue

En 2012, sortait un film d’action qui n’était pas sans rappeler la saga « Jason Bourne », mais en plus violent et plus viscéral, en somme, une œuvre moins aseptisée.
Il s’agissait de « Sécurité rapprochée » avec Ryan Reynolds et Denzel Washington. Le réalisateur n’avait peur de rien, pas même de faire éliminer par mort violente les protagonistes de son film avec une extrême froideur.

Le réalisateur en question est le fameux prodige suédois Daniel Espinosa, également scénariste et producteur. Quand Columbia Pictures annonça son nouveau film, « Life », dont l’action aurait lieu dans  « l’ISS » (Station spatiale internationale, ndlr), avec à nouveau Ryan Reynolds et l’excellent Jake Gyllenhaal, nous ne pouvions donc que nous réjouir.

Une sonde spatiale revient sur la Terre après une exploration de Mars.
À son bord, un échantillon de terre martienne, devant prouver une bonne fois pour toutes qu’il y a une vie sur la planète rouge, tout du moins à l’état bactérien.
Cette sonde doit être interceptée par les astronautes de l’ISS, afin que les échantillons soient analysés, une première fois, avant de les envoyer au sol.
Bingo ! L’équipage fera alors la plus grande découverte de l’humanité en confirmant l’existence d’un être vivant à l’état moléculaire, que des enfants terriens nommeront alors, de façon tout à fait sympathique, « Calvin ». Sauf que ce dernier n’est pas content, et il le fera savoir très vite à tous les membres de l’ISS.

Autant le dire, « Life : Origine inconnue » est un film « NASA Réel », pour reprendre le jargon hollywoodien, c’est-à-dire tout à fait réaliste d’un point de vue scientifique, si l’on excepte les traces de vie sur Mars, non encore découvertes.
Les astronautes de l’ISS se trouvent en état d’apesanteur durant l’intégralité du film, tout en interagissant, entre eux et avec les éléments qui les entourent. Du jamais vu au cinéma ! Même l’excellent « Gravity » n’avait pas poussé aussi loin la perfection des scènes en gravité 0.
La Station spatiale internationale elle-même est ici parfaitement reproduite, sans doute en moins « bordélique » et en plus esthétique que dans la réalité, mais c’est quasiment cela.

Calvin, le vilain martien, est lui aussi très réussi. Agile, sournois, il est doté d’une intelligence et  d’une résistance physique qui tétaniseront l’ISS.

Miranda North (alias la sublime Rebecca Ferguson)  COPYRIGHT: © 2017 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

Miranda North (alias la sublime Rebecca Ferguson)
COPYRIGHT: © 2017 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

Les comédiens s’avèrent tous excellents, la sublime Rebecca Ferguson, Jake Gyllenhaal et Ryan Reynolds en tête. Leurs personnages, attachants, devront s’armer d’un courage et d’une ténacité à toute épreuve pour avoir une chance infime d’échapper à ce martien infernal.

Allez, histoire de chipoter, un petit reproche tout de même à cet excellent film et pour cela, nous nous adresserons directement au metteur en scène :
« Daniel, enfin, il n’y a pas de bruit dans l’espace ! Il n’y a aucun son ! Pourquoi, devant tant d’efforts de réalisme, d’exactitude scientifique, nous ajoutes-tu des sons pour les scènes tournées dans le vide spatial ? Tu n’as pas vu « Interstellar » de Christopher Nolan ? Ni « 2001 : l’odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick ? Ils n’ont pas mis de bruit, eux, pour des séquences similaires ! Allez, on te pardonne, ton film est réussi. »

Blague à part, si vous êtes amateur d’épopée spatiale et de thriller mettant en scène de virulents aliens, ne manquez surtout pas « Life : Origine inconnue », vous n’aurez qu’une envie en sortant de la salle, garder les pieds sur terre !

« Life : Origine inconnue », c’est à partir du 19 avril dans toutes les bonnes salles de cinéma.

Laurent Amar

Ouverture de la saison Culturelle 2017 de l’Association AIDA

Calypso de Sigaldi et ses invités

Calypso et la Princesse Fadila Farouk accompagnée d’un couple d’amis

Jeudi 30 Mars 2017, s’est tenu à l’Opera Gallery de Monaco, le cocktail d’ouverture de la Saison Culturelle 2017 de l’association monégasque « Passions Exotiques de la Belle Époque ».

L’association AIDA, fondée en 2015 par Mykhailo Kulyniak et Calypso de Sigaldi, s’attèle à démontrer l’impact de la création artistique sur la perception que chacun se fait du monde qui l’entoure, en proposant des événements qui revisitent l’histoire de l’art, dans des formulations qui créent le lien entre l’inspiration d’hier et l’esprit d’aujourd’hui.

Pour sa saison culturelle 2017, AIDA propose de se pencher sur les courants Orientalistes et Japonistes de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle et leur impact majeur sur la création artistique occidentale.

Peintres classiques, impressionnistes, symbolistes, illustrateurs, sculpteurs, architectes, musiciens, chorégraphes, danseurs, couturiers… Tous furent influencés par ce nouvel esthétisme venu d’Orient et d’Extrême Orient, pour mieux réinventer la création occidentale et poser les bases de l’art contemporain, au travers de courants comme l’Art Nouveau, l’Art & Craft et bientôt l’Art Déco.

L’exposition, qui met à l’honneur 28 artistes emblématiques de l’Orientalisme et du Japonisme, s’articule sur six grands axes : Peintres classiques, symbolistes et impressionnistes, Mode et Publicité, Art & Craft, Illustration, musique et monde du spectacle. Elle immerge ses visiteurs dans la dynamique créative d’une époque où l’art se libère des contraintes du classicisme dans une flambée imaginative et festive.

Calypso de Sigaldi, Laurent Amar et Wendy Lauwers

Calypso de Sigaldi, Laurent Amar et Wendy Lauwers. Crédit photo Christian Pinson.

Cette exposition est l’occasion pour AIDA de lancer une opération caritative au profit de l’AMADE Mondiale. Reprenant une pratique du New-York du début XX° siècle, l’association invite ses visiteuses à choisir parmi les œuvres présentées pour s’offrir un portrait photographique inspiré de l’un des tableaux de Maître.

De Mars à fin Juillet 2017, toute personne désireuse de participer à ce projet peut s’inscrire, en réservant sa date de shooting photo auprès de L’AMADE Mondiale ou auprès de AIDA, au travers d’une donation de 1 500 € versée à l’AMADE Mondiale.

Une prise de vue individuelle, entourée d’une équipe de professionnels de la photo de mode, sera organisée en Septembre, pour des clichés qui seront officiellement remis à leurs heureuses propriétaires lors d’une nouvelle exposition, présentée début Novembre 2017.

L’exposition « Passions Exotiques de la Belle Epoque » sera ouverte au public du 3 au 20 Juillet 2017, dans le salon « Interview » du Novotel Monte-Carlo.

Laurent Amar