Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour novembre 2017

« Souviens-toi », la nouvelle série choc de M6

Marie Kempf (Marie GILLAIN) et Benoit Belgarde (Sami BOUAJILA) sont assis aux cotes de Madeleine Zelie RIXHON (Zelie RIXHON) qui dessine Visages fermé de Madeleine Zelie RIXHON et attentifs de Marie et Benoit

Marie Kempf (Marie GILLAIN) et Benoit Belgarde (Sami BOUAJILA) sont assis aux cotes de Madeleine Zelie RIXHON (Zelie RIXHON) qui dessine Visages fermé de Madeleine Zelie RIXHON et attentifs de Marie et Benoit

C’est l’histoire du meurtre, de sang-froid, d’un couple avec deux de leurs enfants, dont un bébé de 11 mois. Seule survivante de ce carnage nocturne, leur fille de 7 ans, Madeleine, qui a assisté au crime tout en réussissant à se cacher dans une armoire.

L’enquête est confiée à Benoît, inspecteur de police, incarné par l’excellent Sami Bouajila, qui devra découvrir les rouages de cet assassinat et les raisons de l’étrange climat entourant les victimes.
Mais surtout, il devra apprivoiser Madeleine s’il veut en savoir plus sur cette nuit d’enfer. Problème, elle est en état de choc post-traumatique, et reste muette.

L’inspecteur va alors faire appel au service d’une psychothérapeute, Marie, interprétée par la sublime Marie Gillain, qui elle-même a subi la perte de sa fille de 13 ans, un suicide auquel elle ne croit toujours pas.
Ensemble, ils mèneront une double enquête, essayant de comprendre pourquoi ce couple et ces deux enfants ont été exécutés, et pourquoi la fille de Marie se serait suicidée.

Le scénario est efficace, les deux épisodes que nous avons eu la chance de visionner en avant-première nous promettent une histoire des plus passionnantes. Cela, grâce à une écriture particulièrement choisie des scénaristes Anne Badel et Pierre Aknine, et au talent de deux comédiens de cinéma, Marie Gillain et Sami Bouajila. Mention spéciale également à la jolie petite interprète de Madeleine, Zélie Rixhon, qui, malgré son jeune âge, réussit à insuffler à son personnage une véritable ambiguïté.

Nous n’avons qu’une envie, c’est de retrouver Benoît et Marie dans les prochains épisodes de « Souviens-toi ». Nous vous donnerons très bientôt la date de diffusion du premier épisode, sur M6 et nulle part ailleurs.

Laurent Amar

Stars-media vous présente Stanislas Gouin, co-créateur du « champagne Héritage »

Stanislas Gouin au Cercle suédois à Paris

Stanislas Gouin au Cercle suédois à Paris

Qui n’a pas rêvé de boire un délicieux champagne aux côtés d’un prince, d’un comte ou d’un roi ? Eh bien, en goûtant le champagne Héritage, vous réaliserez ce rêve.
Cette nouvelle cuvée d’une qualité équivalente aux marques les plus prestigieuses vous ravira les papilles tout en vous permettant de rendre hommage au plus grand souverain de France, le comte de Paris, prince d’Orléans, et donc héritier légitime de la couronne de France.

En effet, Son Altesse Royale a élaboré ce champagne avec tout son savoir-faire pour créer un nectar d’exception. Grâce à notre partenaire de Fashion Glam Couture, Myriam Larrière, nous avons pu rencontrer son plus proche partenaire dans la création du champagne Héritage, Stanislas Gouin, au Cercle Suédois à Paris.
Nous en avons profité pour en savoir plus sur le comte de Paris, sur le champagne Héritage et sur son cocréateur.

Bonjour Stanislas Gouin, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour cher Laurent, merci de bien vouloir m’accueillir au sein de votre magazine.
De formation scientifique, j’ai eu un parcours porté très tôt vers l’international, d’abord dans le domaine des hautes technologies de l’information, ensuite avec une composante « commerciale et relations internationales » de plus en plus présente. À travers la création et la gestion de différents projets entrepreneuriaux, j’ai eu à conseiller, accompagner et représenter plusieurs personnalités et
marques en France et dans le monde, avec pour objet principal la promotion du savoir-faire français.

Aujourd’hui, j’ai l’honneur de présider à la naissance de cette nouvelle aventure, la création d’un grand champagne, en partenariat avec S.A.R. le prince Henri d’Orléans qui, au-delà de notre amitié, a bien voulu m’accorder sa confiance en associant à ce projet son nom, celui de sa famille, chargé d’histoire et de tradition… et je l’en remercie encore aujourd’hui.

La gamme complète du champagne "Héritage"

La gamme complète du champagne « Héritage »

Parlez-nous de cette nouvelle marque de champagne.

La genèse du champagne Héritage-Prince Henri d’Orléans, Altesse Royale est issue à la fois d’un souhait commun avec S.A.R. le prince Henri d’Orléans de promouvoir la culture de l’excellence, du savoir-faire des artisans, des agriculteurs, des viticulteurs français… et d’un certain « art de vivre à la française » mêlant authenticité et modernité.

Cette démarche s’inscrit dans un projet global porté par la marque Héritage, créée pour promouvoir cette vision mais aussi pour participer, dans une certaine mesure, aux besoins de moyens financiers pour l’Ancien Ordre Royal et Souverain de l’Étoile et de Notre-Dame du Mont Carmel. Ce dernier – aujourd’hui association loi de 1901 – constitue le plus ancien des ordres de la Chevalerie française. Il a été fondé en 1022 par Robert le Pieux et se donne aujourd’hui pour vocation la protection du patrimoine matériel et immatériel, historique, culturel, moral et spirituel français.

Le prince Henri d’Orléans, chef de la Maison royale de France, a depuis toujours défendu cette vision de la protection du patrimoine commun, de l’histoire, avec une famille, une Maison descendante directe de la dynastie des quarante rois dont Saint Louis, Henri IV et Louis XIII, qui ont fait la France.
Le champagne, avec ses bulles qui pétillent, illustre pleinement l’aspect artisanal, et je dirais même le sens artistique, qu’il faut pour élaborer un vin apportant un tel concentré de beauté, de saveur, de partage et de légèreté à l’existence, ce dont, vous en conviendrez, notre monde a réellement besoin ces derniers temps. Il nécessite toute la compréhension de la terre, de la nature… mais aussi une
attention de chaque instant pour les différentes étapes de son élaboration.

De la vendange au moment où nous le versons dans notre verre, il s’écoule au minimum deux à trois ans et jusqu’à quinze ans de travail pour certains millésimes !
La naissance d’une nouvelle marque de champagne n’est pas chose courante, surtout lorsque son nom est lié à l’histoire de France et à son rayonnement. La marque Héritage se veut le porte-étendard de toute la passion, la tradition et l’excellence nécessaires pour l’élaboration d’un tel produit d’exception.

Prince Henri d'Orléans

Prince Henri d’Orléans

Comment a eu lieu votre rencontre avec monseigneur le comte de Paris ?

J’ai eu l’honneur de rencontrer Son Altesse Royale tout d’abord dans un cadre professionnel, en matière de conseils pour ses affaires, puis dans un cadre plus privé à travers l’évolution de notre relation vers une amitié réciproque. Lors de ces échanges privés, sont nés, il y a déjà presque trois ans, les contours du projet Héritage et le choix de réaliser un champagne qui porte en lui l’excellence à la française, reconnue sur le plan international.

Jusqu’où son Altesse Royal s’est-il investi dans l’élaboration du champagne Héritage

Le comte de Paris – peintre, dessinateur, concepteur de bijoux, écrivain – a été présent à chaque étape de la création : de la réalisation du blason Héritage, qui porte ses initiales (HO), jusqu’au choix de l’habillage des bouteilles et du packaging. Nous travaillons de concert avec de nombreux et réguliers échanges, en pleine harmonie. Nous réfléchissons actuellement à la réalisation d’éditions
limitées pour lesquelles Son Altesse Royale pourrait y ajouter une touche encore plus personnelle avec un de ses dessins ou une peinture.

Décrivez-nous la gamme que vous proposez avec le champagne Héritage – Prince Henri d’Orléans.

champagne-gold-1535820

Les fines bulles du champagne Gold

La première cuvée de ce champagne, au nom évocateur de « cuvée Héritage », représente le bel écrin illustrant à lui seul la plus pure tradition champenoise de vins élaborés par des passionnés, amoureux du terroir et du précieux breuvage. Elle se distingue, à travers ses diverses déclinaisons – brut, rosé, millésime 2006 et blanc de blancs – par son intensité, sa richesse en bouche, sa fraîcheur et son élégante finesse.

Les trois cépages champenois sélectionnés pour la « cuvée Héritage » apportent les caractéristiques uniques et complémentaires recherchées : le Pinot Meunier donne la rondeur et le fruité, le Pinot noir le corps et la puissance et le Chardonnay finesse et vivacité.
Sur un registre œnologique :

Le brut est un assemblage de 60 % de Pinot Meunier, 25 % de Chardonnay et 15 % de Pinot noir. Il présente une robe or jaune clair, avec de belles bulles fines et scintillantes ; un nez fruité expressif au parfum de poire et de pamplemousse, rehaussé de notes briochées ; une bouche équilibrée, vive et fraîche, sur des arômes de reine-claude, de poire et d'agrume avec une note finale épicée et de
bonne longueur.

Le brut rosé se compose de 40 % de Pinot Meunier, 35 % de Pinot noir et 25 % de Chardonnay. Il présente une robe rose framboise aux reflets saumon et à la bulle fine ; un nez frais et délicat au parfum d’agrume, de framboise et de fleur ; un fruité intense révélant à l’agitation des arômes de groseille et de fraise des bois ; une bouche fine et fraîche, sur des notes de pamplemousse, de cerise
et de fraise ; une note finale fraîche et élégante, d’une belle longueur.

Le brut millésime 2006 contient 50 % de Chardonnay, 40 % de Pinot noir et 10 % de Pinot Meunier. Il présente une robe brillante aux jolis reflets dorés, dont la belle effervescence alimente un cordon crémeux ; un nez intense et très frais sur des notes délicatement mentholées de pamplemousse et d’ananas, avec une évolution sur la pâtisserie au beurre, le citron confit et la pâte de fruits ; une
bouche intense et fruitée, offrant un bel équilibre entre fraîcheur et finesse ; une note finale de belle longueur.
Le brut blanc de blancs, 100 % Chardonnay, présente une robe dorée lumineuse, à la bulle fine et abondante ; un nez très expressif rappelant la pêche confite, les zestes d’agrume ou encore l’amande et la brioche toastée ; une belle fraîcheur se développant à l’agitation ; une bouche à l’attaque fraîche et douce ; une sensation de rondeur accentuée par d’agréables notes beurrées.

Quels sont les lieux emblématiques où nous pouvons déguster votre champagne ?

Notre souhait est d’être présents dans des lieux de qualité et choisis (hôtels et restaurants étoilés, cercles, bars/clubs haut de gamme, épiceries fines). Nous validons actuellement l’inscription de notre champagne sur des cartes de renom en France (Paris, Bordeaux, Cannes, Lyon, Nice, Monaco …) mais aussi à Canton, Doha, Genève, Londres, Madrid, New York, Pékin, Shenzhen …
Il a été aussi sélectionné pour accompagner des évènements exceptionnels… mais surprise !

Votre mot de la fin ?

Une seule chose : nous vous souhaitons autant de plaisir à le déguster que nous en avons eu, mois après mois, année après année, à l’élaborer ; qu’il vous apporte de la légèreté et un supplément d’âme à vos moments de bonheur et de fête ; avec néanmoins, comme tout alcool, la nécessité d’une consommation modérée, au risque de voir disparaître la magie des bulles !

Propos recueillis par Laurent Amar

M6 et la Fondation Abbé-Pierre s’associent pour venir en aide aux plus démunis avec « Rire pour un toit », le 22 décembre à 21H

Jeff PANACLOC Cristina CORDULA Elie SEMOUN Eric CANTONA Rachida BRAKNI Alex VIZORECK David SALLES Eric CARRIERE Francis GINIBRE les chevaliers du fiel Amelle CHAHBI Reouanne HARJANE Antonia de RENDINGER Alban IVANOV Gerard HERNANDEZ Marion GAME Jean fi JANSSEN Jamel DEBBOUZE Arnaud TSAMERE ROSE D'jAL Thomas VDB Nadia ROZ Mathieu MADENIAN Joyce JONATHAN Michael YOUN Nolwenn LEROY Caroline VIGEAUX Isabelle NANTY Adriana KAREMBEU Anne ROUMANOFF David GINOLA Chantal LADESOU

Jeff PANACLOC Cristina CORDULA Elie SEMOUN Eric CANTONA Rachida BRAKNI Alex VIZORECK David SALLES Eric CARRIERE Francis GINIBRE les chevaliers du fiel Amelle CHAHBI Reouanne HARJANE Antonia de RENDINGER Alban IVANOV Gerard HERNANDEZ Marion GAME Jean fi JANSSEN Jamel DEBBOUZE Arnaud TSAMERE ROSE D’jAL Thomas VDB Nadia ROZ Mathieu MADENIAN Joyce JONATHAN Michael YOUN Nolwenn LEROY Caroline VIGEAUX Isabelle NANTY Adriana KAREMBEU Anne ROUMANOFF David GINOLA Chantal LADESOU

L’hiver approche à grands pas et avec lui son cortège de drames sociaux et de sans-abri.
En France, le mal-logement est un fléau qui touche plus de 4 millions de personnes. L’abbé Pierre avait lancé son appel au secours l’hiver 1954, suite au décès d’une femme.

L’égoïsme et l’indifférence avaient laissé cette dernière mourir de froid après son expulsion du logement qu’elle occupait.
Certes, les choses se sont améliorées grâce à la trêve interdisant les expulsions l’hiver, mais le chemin est encore long avant que cessent ces situations inhumaines.

M6 a décidé de ne plus regarder ailleurs, et d’agir. Pour cela, la chaîne s’est donc associée avec la Fondation Abbé-Pierre afin de créer un spectacle télévisé. Celui-ci, hilarant, sera diffusé durant la période de Noël.

Aux commandes, l’indispensable Jamel Debouzze, pour une émission où 50 personnalités de toutes les générations et de tous les univers se succéderont sur scène dans des sketchs et des parodies-culte. Tourné au « Casino de Paris », ce show inédit sera porté, outre l’humoriste, par Nolwenn Leroy.
Pendant la conférence de presse, la célèbre chanteuse se livrera à une confession touchante, avouant que, plus jeune, elle et sa famille avaient bien failli se trouver dans une situation de mal-logement.

Cette émission, « Rire pour un toit », a vocation, en cas de succès d’audience mais aussi de dons, à devenir récurrente avec une édition par an, toujours pour la période de Noël.
Elle sera diffusée en première partie de soirée et précédera un reportage bouleversant produit par la journaliste Mélissa Theuriau, « Leur combat pour un toit ». Il s’agira de suivre le parcours de plusieurs sans-abri, d’en apprendre plus sur les raisons qui les ont poussés à dormir dans la rue, et sur la façon dont ils essayent de s’en sortir.

Mélissa nous confiera, devant l’aspect dramatique du documentaire, ne pas avoir voulu apparaître dans « Rire pour un toit », avant tout émission humoristique. Elle ne souhaitait pas créer un mélange des genres malvenu et nous lui donnons entièrement raison.
C’est donc le 22 décembre à 21h que seront diffusées ces 2 émissions que nous vous recommandons chaudement de visionner, vous rirez aux éclats tout en réalisant un acte citoyen.
Si vous souhaitez d’ores et déjà faire un don à la fondation Abbé Pierre, cliquez sur ce lien

Laurent Amar

Ces stars qui parlent plusieurs langues

Nombreuses sont les stars hollywoodiennes qui sont bilingues et plus, comme Natalie Portman qui parle couramment cinq langues. Pas tous les acteurs et actrices qui parlent une autre langue tournent dans celle-ci, mais certains s’en servent pour le doublage de leurs
films comme par exemple Jodie Foster avec le français.

Découvrez les vidéos de 7 stars s’exprimant dans une autre langue :

 

 

 Sandra Bullock1. Sandra Bullock

Sandra Bullock est née aux Etats-Unis mais elle parle l’allemand couramment. Sa mère était une chanteuse allemande d’opéra. Ses parents se sont connus quand le père de Sandra était en poste à Nuremberg. En 2000 elle a reçu le Bambi Award (version allemande des Oscars), et à cette occasion elle a fait son discours dans la langue de Goethe.

 

 

 

Nathalie Portman

Nathalie Portman

2. Natalie Portman

Natalie Portman parle couramment l’hébreux, ainsi que quatre autres langues : l’espagnol, l’allemand, le japonais et un peu le français. Et oui, Portman (née Natalie Hershlag à Jérusalem) est plutôt polyglotte. Il se pourrait qu’elle ait également suivi des cours particuliers d’arabe.

 

 

 

Charlize Theron

Charlize Theron

3. Charlize Theron

L’anglais de Charlize Theron est tellement parfait que l’on oublie que l’actrice a grandi en Afrique du Sud où sa langue maternelle était l’afrikaans. De temps à autre elle s’exprime dans cette langue comme lors de cette interview sur CNN.

 

 

 

 

Mila Kunis

Mila Kunis

4. Mila Kunis

L’actrice Mila Kunis parle couramment le Russe, ce qui n’est pas surprenant vu qu’elle est originaire d’Ukraine. Elle y a vécu jusqu’à l’âge de 7 ans, et le russe est sa langue maternelle.
En juillet 2011 elle s’était exprimée en russe en conférence de presse lors de la sortie du film : « Sexe entre amis » laissant Justin Timberlake, également à l’affiche du film, se gratter la tête en essayant de comprendre ce qu’elle disait dans son oreillette.

 

 

Jodie Foster

Jodie Foster

5. Jodie Foster

Jodie Foster est très astucieuse. N’avez-vous jamais été surpris de l’entendre parler français ? Elle a appris à le parler en suivant des cours au très prestigieux Lycée Français de Los Angeles (major de sa promotion, s’il vous plaît !) et elle double ses propres films destinés au public francophone.

 

 

 

Colin Firth

Colin Firth

6. Colin Firth

Il a remporté un Oscar en interprétant le fameux discours d’un monarque ayant des difficultés à s’exprimer dans le film : « Le discours d’un roi » bien que lui dans la vie n’en ait pas. L’acteur britannique parle couramment l’italien. En 2010 il a démontré sa maîtrise de la langue en donnant une interview en italien lors du festival de la Mostra de Venise.

 

 

Viggo Mortensen

Viggo Mortensen

7. Viggo Mortensen

Viggo Mortensen a énormément de talent. L’acteur parle couramment plusieurs langues, incluant le danois (il a la double nationalité américaine et danoise), l’espagnol, un peu d’italien et du français. Mortensen dit que la langue dans laquelle il se sent le mieux pour jouer c’est l’espagnol car il sent « qu’il peut vraiment ressentir les émotions » plus facilement.

Connaître plusieurs langues peut être un bel atout lorsque l’on veut faire carrière !

« Oyez, oyez braves gens ! Jésus est de retour… mais au Palais des Sports ! »

Crédit photo RYSK
Depuis le 17 octobre dernier, se joue un spectacle musical particulier, évoquant un sujet universel et pourtant on ne peut plus sensible, Jésus de Nazareth, homme providentiel qui changea à jamais le visage de l’humanité.
Seule la dernière partie de cette existence hors norme est abordée par les scénaristes, les relations entre Jésus et les apôtres, sa rencontre avec le diable en plein désert, enfin sa crucifixion.
Les moyens déployés par la production sont importants, on ne connaît pas le budget, mais on imagine qu’il a été considérable.

Pour donner vie à cette comédie musicale, au Palais des Sports à Paris, les coproducteurs ont su s’entourer de grands noms de la chanson française et de la mise en scène. Pour les arrangements musicaux, l’inévitable Pascal Obispo, qui avait déjà officié sur les comédies musicales « Les Dix Commandements » et « Adam et Ève : la seconde chance ».
Pour la mise en scène, Christophe Barratier, réalisateur des « Choristes », le film, mais aussi la comédie musicale, sortie l’année dernière et au succès mitigé, en raison de choix artistiques douteux et d’un casting déroutant.

Mais avec « Jésus – De Nazareth à Jérusalem », les petits plats furent mis dans les grands. Les chansons sont pour la plupart réussies, notamment le tube radio « La Bonne Nouvelle », et « La Ballade des Pêcheurs de Tibériade ».
Obispo a bien travaillé et son style musical est immédiatement identifiable.
Barratier s’en sort bien également, les comédiens sont dirigés au millimètre et couvrent l’intégralité de la scène, avec une richesse visuelle évidente, grâce à des décors modulables et, c’est l’un des points forts du spectacle, des costumes d’époque d’un réalisme et d’un esthétisme renversants.

Nous félicitons à ce titre Jean-Daniel Vuillermoz et son assistante Séverine Demaret pour leur travail remarquable. Il nous est d’ailleurs précisé dans le dossier de presse qu’ils se seraient directement inspirés des écritures bibliques pour créer les costumes, les accessoires et même les coiffures des comédiens, et non pas de péplums ou autres films et séries du genre. Bien leur en a pris.

N’oublions pas les comédiens qui font tous le job, avec Mike Massy dans le rôle-titre.
Crédit photo Philippe Mazoni
Mais nous avons surtout été emballés par Anne Silla qui campe une extraordinaire Marie.

Anne remporta d’ailleurs la palme de la ferveur dans les applaudissements, elle fut finaliste de « The Voice » en 2014 et manifestement, les spectateurs ne l’ont pas oubliée.
Citons également l’interprète de Marie-Madeleine, la chanteuse Crys Nammour, à la voix envoûtante. Crys est une égérie de My Major Company avec le groupe HUSHH, on a pu la voir dernièrement en duo avec le chanteur Marc Fichel dans le titre « Après toi ».

Enfin, mention spéciale à l’artiste Solal, dans le rôle de Ponce Pilate, celui qui fit crucifier Jésus.

Nous vous recommandons d’aller voir « Jésus – De Nazareth à Jérusalem », au Palais des Sports, c’est une œuvre musicale aboutie et jamais démago. En effet, l’histoire est racontée avec suffisamment de finesse et de légèreté pour qu’aucune communauté protagoniste de ce fait historique majeur deux fois millénaire ne se sente stigmatisée, et c’est bien là l’essentiel.

Laurent Amar

Stars-media vous présente la société ND Events

 

Les sublimes salons des navires Costa Croisière

Les sublimes salons des navires Costa Croisière

ND Events désigne une société d’évènementiel fondée par David Nègre, auteur-compositeur- interprète (300 concerts réalisés partout en France), président du CIAM (école de musique à Bordeaux) depuis 2003, présentateur de nombreuses manifestations, mais également DJ et producteur de spectacle.

L’une des nombreuses spécialités de ND Events est la croisière à thème, de surcroît sur les magnifiques paquebots « Costa ». Qu’il s’agisse d’un séjour en mer avec la chanteuse Natasha St-Pier, en compagnie du maestro Oscar Sisto ou même de jeunes créateurs de mode, les croisières thématiques proposées par ND Events et Costa sont toujours de grands moments pour ceux qui ont la chance de voguer sur l’un de ces navires.
En plus du dépaysement dû au voyage en mer et à un confort absolu avec des cabines grand luxe, les passagers ont droit à un véritable séjour artistique en compagnie de célébrités.
Les destinations proposées par ND Events et Costa sont bien choisies et font honneur à la Méditerranée.

Vous pourrez par exemple quitter le port de Marseille pour prendre le cap de Barcelone, puis de Palma, vous voyagerez jusqu’à Savone en Italie, avant le retour à Marseille.
Le tout dans une ambiance festive et chaleureuse, où tout est bien évidemment inclus dans le forfait que vous choisirez, et sachez qu’il y en aura pour toutes les bourses.

Les paquebots Costa Croisière

Les paquebots Costa Croisière

En somme, une semaine de pur bonheur grâce à David Nègre et à ses équipes, à partager en couple ou même en célibataire, nul doute que ces croisières de stars sont propices à de belles rencontres.
Vous partagerez votre temps entre sport ou farniente le jour, et soirée de folie la nuit.

Nous souhaiterions en savoir plus sur David et il est fort à parier que nous aurons la chance de vous le faire connaître à travers une interview dans stars-media.fr.
Nous aurons très bientôt l’opportunité de vous reparler des croisières thématiques ND Events /Costa, en espérant vous donner l’envie d’embarquer pour le grand large, en compagnie de Natasha St-Pier et d’Oscar Sisto.

Un interlocuteur unique pour répondre à vos questions sur les thématiques des différentes croisières 2018 : 7j/7 de 10 h à 17 h sans interruption, au 06 66 95 11 69 ou par mail à reservations@ndevents-lescroisieresthematiques.fr

Laurent Amar

Interview de la comédienne Sylvie Malys, véritable « Génie du vin »

Le génie du vin

Le génie du vin

Si vous appréciez le bon vin et si vous aimez rire, le spectacle « Le génie du vin » risque fort de vous séduire.
Coécrit et interprété dans un seule-en- scène par la pétillante et talentueuse Sylvie Malys, il se joue actuellement au théâtre des Feux de la Rampe, à Paris.
C’est lors d’une générale, en présence de nombreuses célébrités, que nous avons eu le privilège de savourer les répliques de ce « wine woman show » aux jeux de mots irrésistibles.

Parmi les personnalités présentes, le chanteur Yannick, Oscar Sisto, l’actrice Fiona Gélin ou encore Isabelle Weill, présidente de l’association Ajila, qui œuvre en faveur des femmes atteintes de maladies cardio-vasculaires et auxquelles Sylvie Malys avait dédié cette soirée. Nous avons pu rencontrer Sylvie juste après le spectacle

Bonjour chère Sylvie Malys, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs qui, peut-être, ne te connaissent pas encore ?

Bonjour cher Laurent, je suis comédienne et sculptrice, et je joue actuellement dans « Le génie du vin ».

Pourquoi avoir écrit un spectacle sur le vin ?

Parce que je suis une épicurienne, j’aime le vin, mais le bon. En dégustation mais surtout avec des « mets ». J’ai été également intronisée par la confrérie du Beaujolais, dont les membres m’avaient vue jouer dans la pièce « Gargantua ». Ils ont été séduits et m’ont proposé d’écrire un spectacle gouleyant. C’est comme cela qu’est né « Le génie du vin ».

Ne crains-tu pas d’inciter les gens à boire de l’alcool avec ce spectacle, à une époque où l’on prône plutôt la sobriété ?

Je ne fais absolument pas dans le spectacle l’apologie du vin, je répète d’ailleurs souvent qu’il faut boire avec modération. De plus, aimer le bon vin, ce n’est pas boire, c’est déguster ! La France est un pays de terroir avec des régions qui produisent des vins extraordinaires.
Il faut manger de bonnes choses mais avec modération, boire du bon vin avec modération, et même faire l’amour avec modération (rires).

Quels sont tes vins préférés ?

Sylvie sur scène dans "Le génie du vin".

Sylvie sur scène dans « Le génie du vin ».

J’aimerais citer en premier les vins produits par mes partenaires. Comme le Domaine du Cassard, d’Eric Billières. Ils produisent un côtes-de- blaye merveilleux qui vient de remporter un prix. Également la Cave de Turckheim, avec un pinot gris sublime, et leur crémant d’Alsace.
J’apprécie aussi particulièrement le rosé du Domaine de la Croix vers Saint-Tropez, pourvu d’une robe transparente et rosée.

Qui est l’auteur de ce spectacle sur le vin, si habilement écrit ?

Nous l’avons coécrit avec Michel Thibaud, mon producteur et mon metteur en scène. Ce fut un vrai travail, nous avons joué « Le Génie du vin » à Avignon il y a un an et demi, et chaque jour, nous modifions le texte pour l’adapter en fonction des réactions du public, avec des chutes et des jeux de mots différents. Pendant un mois, j’ai rodé ce seule-en- scène, ce fut prenant mais passionnant.

Jusqu’à quand pourrons-nous venir te voir jouer dans « Le génie du vin » ?
Jusqu’à mi-décembre aux Feux de la Rampe à Paris, et nous reprendrons mi-janvier 2018 toujours dans le même théâtre. Tes lecteurs ne doivent donc surtout pas hésiter à venir me voir sur scène et à rire avec nous, d’autant plus qu’une dégustation de vin sera offerte ensuite à chaque spectateur, pour un moment convivial et d’échange ; c’est une première à Paris.

Tes projets ?

Comme je suis sculptrice, je termine des créations que j’expose chez un commissaire-priseur à Drouot. Je passe également beaucoup de castings mais tant que rien n’est signé, je préfère ne pas en parler.

Ton mot de la fin, chère Sylvie ?

Il vaut mieux boire du rouge que broyer du noir (rires).
Plus d’informations sur Sylvie en cliquant sur son site sylviemalys.com

Propos recueillis par Laurent Amar

Le bijoutier Julien d’Orcel dévoile la couronne de la prochaine Miss France

Alicia Aylies, Miss France 2017, lors de la révélation de la couronne Miss France 2018 par le bijoutier Julien D'Orcel.

Alicia Aylies, Miss France 2017, lors de la révélation de la couronne Miss France 2018 par le bijoutier Julien D’Orcel. crédit photo : Philippe Le Roux / SIPA

Chaque année, le public français désigne l’ambassadrice qui représentera une certaine idée de la beauté, du glamour et de l’élégance à la française. Il s’agit bien sûr de la célèbre « Miss France ». Le comité du concours est aujourd’hui dirigé par la belle et toujours aussi sympathique Sylvie Tellier.
Depuis 2009, le grand bijoutier Julien d’Orcel honore son statut de partenaire officiel du concours en créant les couronnes portées par les reines de beauté le soir de leur élection.

La première Miss à avoir bénéficié de ses créations est Malika Ménard. Depuis, sept autres couronnes furent créées par les artisans de Julien d’Orcel.
Pour sa grande soirée annuelle, le bijoutier a donc choisi de dévoiler en avant-première, devant un parterre de photographes et de journalistes, la couronne de Miss France 2018, dont l’élection aura lieu le 16 décembre prochain.

Bien entendu, Miss France 2017, la ravissante Alicia Aylies, accompagnée de Sylvie Tellier, participait à cet évènement très VIP, qui eut lieu au 6, avenue Georges-Mandel à Paris, le 6 novembre dernier.
Une fois de plus, les orfèvres de Julien d’Orcel se sont surpassés pour dessiner une véritable œuvre d’art, qu’ils ont habilement nommée « O’ Céleste ».
Cette dernière est ornée en son centre de pierres en forme de poires blanches qui soulignent chaque courbe de la couronne, et de navettes bleu saphir se fondant en un dégradé délicat, les boucles évoquant le ciel et les cimes.

Cette couronne sublime aux couleurs azuréennes célébrera notre future plus belle femme de France.
Nous remercions chaleureusement le bijoutier Julien d’Orcel de nous avoir conviés à ce beau moment et nous lui donnons rendez-vous le 16 décembre prochain pour l’élection de Miss France 2018. La couronne « O’ Céleste » est déjà prête.

Laurent Amar

Stars-media vous présente Chris Lefèvre, créateur de la troupe Wecandance

Chris Lefèvre

Chris Lefèvre

Bonjour Chris Lefèvre. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous parler de la compagnie de danse Wecandance ?

Bonjour Laurent. Je suis un chorégraphe/danseur, âgé de 44 ans, passionné par la danse et le monde de la scène depuis l’enfance.
J’ai commencé ma carrière par le classique à l’opéra de Reims, puis j’ai souhaité évoluer vers d’autres styles de danses ou expressions artistiques, ce qui fait de moi un danseur/chorégraphe très polyvalent. De plus, ma qualité professionnelle principale est la générosité.

Le Wecandance est un concept très ouvert, dans lequel on aborde de nombreux styles. C’est la première compagnie de danse sous forme d’activité de loisir pour novices ou amateurs passionnés.
C’est un concept que j’ai créé il y a cinq ans pour partager mon vécu avec des gens qui ont toujours rêvé du métier d’artiste malgré une orientation différente, et ils sont nombreux.
Si la vie ne m’avait pas permis de faire de la scène, j’aurais aimé pouvoir profiter d’une telle opportunité et d’épanouir ainsi mon âme d’artiste en parallèle à un autre métier.

Ce concept met la personne dans la peau d’un danseur et non d’un élève.
Mon rôle de chorégraphe, car je ne suis pas professeur de danse, est de créer des chorégraphies adaptées à leur absence de niveau technique, sans jamais négliger l’aspect créatif et artistique, comme je le ferais dans un cadre professionnel.
La pédagogie est cachée derrière un positivisme, une énergie débordante et l’aspect ludique du concept.
La seule compétence requise pour entrer dans la compagnie, c’est l’envie!

N’avez-vous que des novices au sein de Wecandance ?

Oui, c’est l’essence même du Wecandance, ou alors des amateurs. Si vous avez vu la vidéo du show au Trocadéro, ce sont 100 danseurs novices, mis à part moi !

Les danseurs de Wecandance managés par Chris Lefèvre

Les danseurs de Wecandance managés par Chris Lefèvre

Y a-t- il un véritable projet professionnel pour les danseurs intégrant Wecandance ?

Tous les danseurs de la compagnie, âgés de 20 à 69 ans, ont déjà un métier (médecin, avocat, caissière, styliste, psychologue, mère de famille, etc.).
Le but n’est pas qu’ils deviennent professionnels, mais qu’ils épanouissent leur côté artiste en parallèle de leur vie active. Je souhaite leur offrir un loisir ludique, sportif, enrichissant.
Le véritable projet est artistique et humain, visant à combler un manque et à épanouir les personnes
pleinement par l’art.

Invitez-vous parfois des danseurs célèbres pour former ou faire danser vos novices ?

C’est envisageable, non pour les former car il n’y a pas cette notion dans le concept, mais peut-être pour leur faire rencontrer un danseur « célèbre ». Malgré tout, ce n’est pas une volonté première de ma part car les stars, ce sont eux!

Votre mot de la fin, cher Chris Lefèvre ?

Wecandance mérite d’être connu du plus grand nombre pour permettre à tous les « artistes contrariés » de découvrir une activité de loisir qui leur offrira l’opportunité de devenir artiste danseur sans avoir besoin de prendre de cours et conciliable avec leur vie professionnelle. Cette activité est aussi forcément physique, la danse étant aussi sportive que le fitness, par exemple.
Chaque année, je suis heureux de les emmener dans l’univers de la danse et du spectacle, leur bonheur ne fait aucun doute et ils me le rendent bien!
Plus d’informations sur le site : https://www.wecandance.info/

Propos recueillis par Laurent Amar

Le César Palace a accueilli la soirée du concours « Révélation des Étoiles »

Un beau plateau d'artistes entoure Anastasia Gaï et Oscar Sisto

Un beau plateau d’artistes entoure Anastasia Gaï et Oscar Sisto

La soirée du concours « Révélation des Étoiles », destinée à élire de jeunes talents qui représenteront la France dans le championnat mondial « World Championship of Performing Arts 2018 » (WCOPA), « JO artistiques » à Hollywood, eut lieu au César Palace.

Il s’agit d’une compétition des arts de la scène où les artistes représentent leur propre nation. Le WCOPA, ce sont les Jeux olympiques artistiques, le seul évènement au monde qui réunit des artistes de plus de 60 pays. Nous pouvons considérer ce tournoi comme un mix entre « La Nouvelle Star », « La France a un incroyable talent », « The Voice », le MIDEM et le Festival de Cannes, où d’ailleurs les finalistes français se rendent tous les ans pour une soirée Révélation des Étoiles très VIP.

Le 31 octobre dernier, on pouvait donc assister à la demi-finale visant à sélectionner la nouvelle promotion de jeunes prodiges français, managés par notre amie et partenaire Anastasia Gaï, directrice nationale de WCOPA France et de l’association Svez’Da, et coachés de main de maître par Oscar Sisto que l’on ne présente plus.

Le charmant cabaret parisien César Palace a donc reçu les lauréats pour une demi-finale de toute beauté, où des jeunes prodiges ont livré pour la plupart une prestation remarquable devant un jury apparemment  conquis. Oscar Sisto, ainsi que des coachs de l’Académie Révélation des Étoiles, ayant pour mission d’aider les talents à mettre en place et à promouvoir leur carrière nationale et internationale, ont bien travaillé en formant leurs jeunes apprentis, chacun dans leur spécialité. À la suite d’un dîner très VIP, en présence de nombreux médias et photographes people, la promotion 2018, devant un parterre d’invités, s’est livrée sur scène à des séquences dignes de comédies musicales, avant de laisser la place à Anastasia et à son petit humoriste Rafaël Rajabian, champion junior WCOPA 2017, qui déjà promet beaucoup. Ces derniers annoncèrent la liste des finalistes.

Des cris de joie, mais aussi des pleurs, se firent entendre lors de cette séquence empreinte d’émotion, et clôturèrent cette soirée riche en rebondissements pour tous ces jeunes artistes épatants, futurs représentants, peut-être, de la France lors de la finale mondiale du WCOPA qui aura lieu… à Hollywood.
Plus ’informations sur les évènements Svez’Da Production en cliquant sur ce lien : http://svezdaprod.fr/ et site français de WCOPA www.wcopa.fr
Laurent Amar

Laurent Amar

La star de « Plus belle la vie » Fabienne Carat dans un savoureux « seule-en-show » avec « L’amour est dans le prêt ? »

Fabienne Carat au Gymnase à Paris

Fabienne Carat au Gymnase à Paris

Vous connaissez tous Fabienne Carat, interprète, depuis juillet 2005, de la policière Samia Nassri dans la série « Plus belle la vie ».
Vous avez vu également Fabienne danseuse, grâce à ses exploits dans le célèbre télé-crochet de TF1, « Danse avec les stars ». Ses chorégraphies endiablées, en compagnie de son partenaire Julien Brugel, nous avaient éblouis.

Eh bien, depuis le 29 septembre 2017, vous pouvez découvrir Fabienne Carat humoriste, au théâtre du Gymnase, dans le « seule-en- show » truculent et surtout très drôle qu’elle a écrit, « L’amour est dans le prêt ?», mis en scène par Sophie Depooter.
Fabienne y campe une jeune femme pétrie d’interrogations sur le monde qui l’entoure et sur les tracas de la vie quotidienne : la visite chez le banquier, celle chez le notaire, les déplacements en métro, les travaux dans la maison, etc.

Mais au-delà, ce spectacle constitue une véritable introspection de la vie de couple.
Fabienne se livre sans retenue, car bien des sketchs sont directement inspirés de sa vie, ou de celle de ses amies mariées, comme l’épisode de l’achat de la cuisine, irrésistible.
Toutes les femmes s’y reconnaîtront.

Les rapports entre le « sexe fort » et le « sexe faible » sont passés au crible par une comédienne pétillante et  plus belle que jamais. Chaque déplacement, chaque geste, chaque pose de Fabienne sont une véritable ode à la féminité. Sans oublier les séquences où l’actrice nous montre sa maestria en matière de danse. On sent que « Danse avec les stars » lui a beaucoup apporté.

Un spectacle écrit par une femme, joué par une femme et qui s’adresse aux femmes, mais pas seulement. Les hommes se sentiront, eux aussi, concernés par ce show, qui dure près d’une heure trente.
Nous vous laissons découvrir par vous-même les anecdotes qui visent directement les messieurs, elles les feront bien rire, jaune sans doute, mais rire tout de même et c’est là le principal.

Ne manquez pas le nouveau « seule-en- show » de Fabienne Carat, « L’amour est dans le prêt ? ».
Si vous êtes en couple, vous ne verrez plus votre partenaire de la même façon. Et si vous êtes célibataire, vous y trouverez sans doute quelques bourdes à ne pas commettre envers votre future moitié.

« L’amour est dans le prêt ? », c’est au théâtre du Gymnase, à Paris, à 21 h 30.

Laurent Amar

Les votes pour les Lauriers TV Awards 2018 ont d’ores et déjà commencé

Lauriers Tv Award 2018

Lauriers Tv Award 2018

Fans de téléréalité, de télé-crochets ou de télévision en général, l’évènement qui vous est entièrement dédié se déroulera, pour sa 4 e édition, le 9 janvier prochain.
En effet, les Lauriers TV Awards qui consacrent les émissions, les animateurs et les candidats de téléréalité préférés des Français nous reviennent encore plus fort, puisque la cérémonie aura lieu… en Tunisie.
Exit donc la grisaille parisienne, place au soleil et au sable fin !

Pour information, les votes ont démarré dès le 30 octobre et seront ouverts jusqu’au 4 décembre à minuit. Tous les Français connectés à Internet peuvent y participer, et tenter ainsi d’élire leurs programmes ou célébrités favoris.
Plus de soixante personnalités seront sélectionnées sur plus de six cents candidats en lice.
Ces heureux élus seront ensuite soumis à un second vote du public, qui se déroulera du 5 décembre au 9 janvier à 18 heures. Et tout de suite après, place à la cérémonie.

Notons que le ministère du Tourisme tunisien sera le principal partenaire de Star 24 pour cette nouvelle édition. Pour l’occasion, il affrétera un avion spécialement dédié aux LTVA avec 150 passagers appartenant à l’organisation de l’évènement, c’est-à- dire les VIP, les candidats sélectionnés par le public et le staff.

Félicitons chaleureusement Félix Wellcom et les équipes de Star24.
Ils ont su, comme à chaque fois, renouveler cet évènement majeur de la télévision tout en lui apportant ce « je ne sais quoi » de convivial, car l’on s’amuse beaucoup lors des Lauriers TV Awards.
Vous pouvez vous aussi voter pour les Lauriers en suivant ce lien : http://www.laurierstvawards.fr/

Laurent Amar