Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour 2018

L’application Etalonium séduit les professionnels de la mode et du mannequinat

A droite : le comédien russe Anton Yakovlev, maître de cérémonie

A droite : le comédien russe Anton Yakovlev, maître de cérémonie

C’est le 30 novembre dernier qu’a eu lieu, dans le très prestigieux hôtel George-V, la présentation officielle de l’application d’origine internationale Etalonium.
De quoi s’agit-il ? D’un véritable réseau social entièrement destiné aux mannequins de toutes origines, ou à toutes celles qui rêvent de le devenir.

Les créateurs de cette application, Anatoly Cherkassky et sa complice Alisa Borovik, ont imaginé cette plateforme comme une application intuitive, facile d’accès, et téléchargeable gratuitement.
À première vue, Etalonium permet aux mannequins d’échanger avec des agences, de décrocher des castings et de parcourir depuis leur domicile les offres d’emploi les plus pertinentes.

Il s’agit également, comme nous le précisions plus haut, d’un véritable réseau social où chaque membre pourra faire part de son actualité professionnelle, ou personnelle si elle le souhaite. Jusque-là, rien de neuf sous le soleil me direz-vous, mais le véritable coup de génie d’Etalonium réside dans son aspect participatif. En effet, à l’instar de My Major Company pour les artistes, ou de Kickstarter pour les start-up, l’internaute qui naviguera sur Etalonium et qui aura un coup de cœur pour un mannequin en particulier pourra le financer en investissant la somme de son choix. En anglais, on appelle cela le crowdfunding.

Et bien sûr, si le modèle perce dans le milieu et réussit professionnellement, alors l’investisseur récupérera sa mise avec un joli bénéfice à la clef. L’utilisateur pourra très simplement opérer depuis son téléphone via Internet.

Les invités de la présentation, avec Dany Souza en blanc à droite

Les invités de la présentation, avec Dani Souza en blanc à droite

Cela permet au modèle de s’émanciper d’une industrie du mannequinat souvent gangrenée par la corruption, par les ponctions abusives sur les revenus des filles, ou pire, par la prostitution.

Nous étions ravis de faire enfin connaissance de la version pré-alpha d’Etalonium et l’événement fut tout aussi réussi que la plateforme.

C’est donc en compagnie de personnalités des médias français, de photographes de mode, de critiques, de blogueurs et de jeunes créateurs que le maître de cérémonie, l’acteur russe Anton Yakovlev, a donné le coup d’envoi de cette réception de haut vol dans les sublimes salons du Four Seasons George-V, en plein cœur du triangle d’or de la capitale, temple mondial de la mode.
Parmi les personnalités présentes ce jour-là, citons la star brésilienne Dani Souza, présentatrice et mannequin de la télévision brésilienne, accompagnée de Daria Astafyeva, d’origine ukrainienne et modèle de couverture pour le 55 e anniversaire du magazine Playboy. Elles ont pu évoquer leur parcours dans le milieu de la mode et du show-business lors d’une prise de parole très intéressante.

De ravissants mannequins participèrent également à cette présentation sous les ors de l’hôtel Four Seasons George-V.
Se sont suivies plusieurs tables rondes entre des professionnels de la mode, les créateurs d’Etalonium et les modèles ayant fait le déplacement jusqu’à Paris.

Pour conclure sur le lancement de cette application qui révolutionnera à coup sûr l’univers de la mode et du mannequinat, précisons qu’Etalonium sera téléchargeable très prochainement sur l’App Store et sur Google Play.

Avec Laurent Amar, le Prince Bokassa et le fondateur de Etalonium Anatoly Cherkassky

Avec Laurent Amar, le Prince Bokassa et le fondateur de Etalonium Anatoly Cherkassky ( au bout à droite)

Nous sommes d’ores et déjà impatients de voir les premières filles membres de l’application qui auront su retenir l’attention des agences et des investisseurs, et devenir ainsi les premiers membres « bankable » d’Etalonium.

Retrouvez Etalonium sur instagram : https://www.instagram.com/etalonium/

Laurent Amar

Sandra Sisley et ses amis stars ont fait pétiller l’Opening du Roxie

Estelle Denis et Sandrine Quetier lors de la soiree d'inauguration du restaurant Roxie a Paris, France, le 27 Novembre 2018. Photo by Jerome Domine/ABACAPRESS.COM

Estelle Denis et Sandrine Quetier lors de la soiree d’inauguration du restaurant Roxie a Paris, France, le 27 Novembre 2018. Photo by Jerome Domine/ABACAPRESS.COM

Mardi 27 Novembre au 23 rue de Ponthieu à Paris, plus d’une centaine de personnalités sont venues célébrer aux cotés de Sandra Sisley l’Opening du nouveau lieu incontournable du groupe Paris Society : ROXIE.

C’est dans ce restaurant à l’ambiance sulfureuse et aux lumières tamisées que l’ambassadrice des lieux Sandra Sisley, nous fait découvrir une cuisine française avec des notes d’inspirations américaines ainsi qu’un lieu rythmé par le live band by version originale où l’on peut y danser follement des nuits entières.

C’est la grande maison Perrier-Jouët qui a inondé les convives de ce diner, de bulles de son extraordinaire champagne.

Nous avons poursuivit la soirée avec un diner sensationnel, où nous avons eu le privilège de croiser, L’incontournable rédactrice du Vogue France Emmanuelle Alt, Sarah Lavoine et Mlle Agnés, le DJ Breakbot avec ses amis Kavinsky et Gaspard Augé du groupe Justice, l’influenceuse Natoo et son ami Melody collange, le célèbre rappeur BigFlo, la chanteuse du Groupe Superbus Jennifer Ayache, Joey Starr, Augustin Trapenard, La très belle Laurie Cholewa, la jolie Tiga, JL Barcelona, l’acteur Zinedine Soualem, Frédérique Bel, Sandrine Quetier, l’acteur en tête d’affiche du film Nicky Larson Tarek Boudali.

Mais également l’acteur Kamel Guenfoud, l’actrice incarnant Tamara fraichement sortie de danse avec les stars Héloïse Martin, les merveilleuses Laetitia Fourcade et Aida Thouiri, l’acteur Gianni Giardinelli, les jeune comédiens Louka Melieva, Juliette Bontemps, le chanteur Passi, Gwendal Marimoutou, Tristante Banon, Caroline Barclay, Gauthier Borsarello, Karima Charni, l’acteur Mickael Cohen, Estelle Denis, Quentin Faure, Paul Granier, l’acteur Vincent Heneine, Aurélie Konaté, Sophia Manousha, Julie Judd, Pierre Mathieu et Elsa wolinski, Janane Boudili, Nader Boussandère, Orlando.

Déjà présentes à Cannes dans la suite Sandra&Co, les marques Livy et Leynat ont travaillées sur une série limitée de culotte et bracelets remis aux invités lors de cet évènement.

L’actrice Émilie Dequenne inaugure la nouvelle Land Rover à Paris

Emilie Dequenne et la nouvelle Range Rover Evoque

Emilie Dequenne et la nouvelle Range Rover Evoque

La marque anglaise de 4×4 et de SUV Land Rover vient d’inaugurer à Paris, et en grande pompe, son dernier véhicule ; il s’agit en l’occurrence de la nouvelle itération de sa gamme « Range Rover Evoque ».

Ce dernier, créé il y a 7 ans, a été vendu à ce jour à 800 000 exemplaires, une performance pour une voiture de ce type.
Pour être précis, il s’agit d’un SUV compact chic et urbain, qui se pare d’un nouveau design, de motorisations semi-hybrides ainsi que de nombreuses technologies révolutionnaires.

Avec une arrivée sur un marché français essentiel pour Land Rover, la firme a mis les petits plats dans les grands et a célébré dans le bar restaurant Faust, sous le pont Alexandre III à Paris, son nouveau modèle au cours d’une soirée prestigieuse.

Ce nouvel Evoque vient même à la rencontre des automobilistes français sous l’égide d’une marraine dévoilée lors de l’événement, l’actrice belge Émilie Dequenne, que nous félicitons au passage.
Étaient présents au Faust ce mercredi 28 novembre l’ex-top model Estelle Lefébure, le chanteur Sinclair, les comédiennes Séverine Ferrer, Alexandra Vandernoot, Hafsia Herzi ou bien encore l’irrésistible Béatrice Rosen.
Par ailleurs, le chef cuisinier préféré des Français, Philippe Etchebest, les acteurs Zinedine Soualem, Thierry Samitier ou l’ancien pilote de Formule 1 Paul Belmondo étaient également de la partie.

Range Rover Evoque

Range Rover Evoque

Il nous est hélas impossible de citer chacune des nombreuses stars présentes ce soir-là. Au total, ce sont plus de plus de 200 invités qui avaient répondu à l’invitation de Steven De Ploey, président de Jaguar Land Rover France.

Ravi de pouvoir dévoiler ce SUV nouvelle génération, il a déclaré devant une assemblée conquise : « La philosophie moderniste du design aboutit à une silhouette audacieuse et affirmée du Range Rover Evoque, reconnaissable entre toutes. Nous sommes fiers de constater l’engouement qui perdure pour ce véhicule phare de notre marque, qui plaît à notre clientèle, et je suis ravi d’accueillir notre nouvelle ambassadrice, l’actrice Émilie Dequenne. »

Nous souhaitons donc une belle carrière commerciale à cette nouvelle voiture Range Rover Evoque, véritable bijou de design et de technologie.

Pour conclure, remercions la marque Land Rover de nous avoir conviés à cette soirée de lancement, arrosée au champagne Bollinger… parce qu’Émilie et l’Evoque le valent bien.

Laurent Amar

Ouverture du Dads Den à Paris, le restaurant chic et glamour accessible à tous

Le Dads Den

Le Dads Den

Le directeur artistique de la Maison Blanche depuis 5 ans, Morgan Koch, vient d’ouvrir un restaurant dans la plus pure tradition des lieux parisiens chic et glamour, le Dads Den.

Cet établissement propose une carte de plats et de vins bio et vous accueille dans un espace d’environ 200 mètres carrés, avec une partie restauration perchée sur une charmante mezzanine.

La productrice d’événementiel Véronique Koch, la mère de Morgan, a d’ailleurs largement participé à l’élaboration du projet, notamment en organisant la soirée d’inauguration à laquelle étaient conviées de nombreuses personnalités.

Parmi elles, citons tout d’abord le réalisateur Jean-Pierre Mocky, le comédien Karim Belkhadra, le chanteur Grégory Bakian, les actrices Joy Koch et Juliette Besson, le petit-fils de Charlie Chaplin Julien Ronet, le célèbre danseur et chorégraphe Brahim Zaibat ou encore le Prince Jean-Barthélémy Bokassa.

Capture 01

Morgan Koch

Ce fut une soirée placée sous le signe de la fête et de la convivialité, où les stars des médias côtoyaient celles du show-biz.

Nous souhaitons à Morgan Koch une belle réussite avec ce nouveau restaurant au cœur du village de Saint-Paul à Paris, et nous vous recommandons chaudement de vous y rendre, si vous souhaitez déguster des plats savoureux dans une ambiance mêlant délicieusement la convivialité au charme.

Le Dads Den, c’est au 17 Rue Saint-Paul, 75004 Paris

Laurent Amar

La joaillerie TTF illumine la rue de la Paix pour Noël

La collection TTF

La collection TTF

C’est lors de l’illumination de Noël de la prestigieuse rue de la Paix à Paris qu’une poignée d’invités triés sur le volet ont pu découvrir l’une des nouvelles collections de la joaillerie TTF.
Cette maison, maniant comme peu savent le faire pierres et métaux précieux, a ainsi célébré tout en lumière et en champagne l’arrivée des fêtes de fin d’année.

L’agence de communication Street and Chic, créée par Antoine Schmidt et Kaci Hahvane-Graine, a donc fait appel à des personnalités telles que Sylvie Ortega Munoz, Romane Serda – l’ex-épouse du chanteur Renaud – et le Prince centrafricain Jean-Barthélémy Bokassa afin d’apporter un soutien médiatique à ce bel évènement.

Pour information, la joaillerie TTF fut fondée en 2008 par monsieur Wu, lui-même issu d’une famille d’artisans chinois et détenteur d’un diplôme en ingénierie des métaux précieux.
Après avoir démarré la soirée au sein même de la joaillerie, les invités furent conviés dans une suite juste en face afin de passer un moment agréable d’échange dans un cadre plus intime, mais toujours aussi glamour.
Notons qu’à cette occasion un champagne de très haute qualité, le domaine De Clevy, fut servi par son directeur Mickaël Cambot en personne ; nous le remercions et félicitons au passage.

Nous souhaitons donc à la maison TTF et à la joaillerie du 9 rue de la Paix de merveilleuses fêtes de Noël, et nous leur donnons d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle illumination.
Plus d’informations sur le site officiel

Laurent Amar

Karine Le Marchand nous raconte son « Ambition intime » avec Michèle Bernier

Karine LE MARCHAND et Michèle BERNIER dans "Ambition Intime"

Karine LE MARCHAND et Michèle BERNIER dans « Une Ambition Intime »

L’une des animatrices préférées des Français, Karine le Marchand, nous a présenté le prochain numéro de son nouveau programme Une ambition Intime sur M6. Devant des journalistes triés sur le volet, c’est dans la suite d’un hôtel que Karine nous a reçus pour nous dévoiler les rouages de cette émission pas tout à fait comme les autres.

Après Franck Dubosc, c’est au tour de l’irrésistible Michèle Bernier de venir séjourner en compagnie de Karine et d’invités surprises qui ne manqueront pas de vous étonner.
Une ambition intime est caractérisé par l’émotion intense et sincère ressentie lors de son visionnage, et qui perdure par la suite. Durant cinq jours, l’animatrice pleure, rit, s’amuse en intimité avec son invitée et ses guests, et nous aussi.
Nous avons eu l’opportunité d’interroger Karine le Marchand et d’en savoir plus sur cette nouvelle émission :

Bonjour Karine, pourquoi avoir choisi l’actrice Michèle Bernier pour ce nouveau numéro d’Une ambition intime ?

Bonjour Laurent, j’avais envie d’une femme (le premier numéro avait Franck Dubosc comme invité principal, ndlr). Je trouve la parole plus libre chez les femmes et cela me paraissait intéressant d’en inviter une. De plus, j’apprécie Michèle Bernier et l’histoire de sa vie. Je la connaissais depuis longtemps, nous étions aux Grosses Têtes ensemble, nous étions copines, pas spécialement amies, mais nous avions une sympathie mutuelle.

Franck Dubosc et Michèle Bernier, était-ce un hasard d’avoir pris deux comédiens tournés vers l’humour ?

Non pas vraiment, mais je les appréciais car ce sont deux personnalités qui mettent en scène leur vie.
Il y a une vraie résonance entre ce qu’ils font et ce qu’ils sont en réalité. Je vous annonce d’ailleurs que le troisième chapitre se fera avec Michèle Laroque.

Qu’avez-vous changé dans l’émission par rapport au premier numéro avec Dubosc ?

Tout a changé car ce n’est pas du tout la même personnalité. Nous créons les numéros d’Une ambition intime sur mesure, en fonction de l’invité principal. Michèle Bernier va depuis 30 ans dans les Alpilles, nous voulions donc que l’émission ait lieu dans cette région. À chaque numéro, on s’adapte en fonction de l’invité.

Et vous, Karine le Marchand, quelle est votre ambition intime ?

J’aurais du mal à vous la résumer en quelques phrases. Une ambition intime évolue, se transforme, j’ai toujours su ce que je ne voulais pas faire, mais je n’ai jamais su où je voulais aller vraiment. Même si je dois aller dans le mur, j’irai quand même car j’en apprendrai toujours quelque chose.

Ambition intime, ce sera le samedi 8 décembre prochain sur M6 à 21h

Propos recueillis par Laurent Amar

Le Mobile Film Festival le 4 décembre prochain à Paris

14ème édition du Mobile Film Festival

14ème édition du Mobile Film Festival

On peut réaliser beaucoup de choses avec un téléphone portable, notamment un film de qualité, grâce à des caméras et des appareils photo qui n’ont désormais plus rien à envier aux objectifs les plus performants.
Le 4 décembre prochain se tiendra justement le Mobile Film Festival, un véritable festival dédié aux films réalisé avec… un smartphone. Le concept est simple : un film, un portable, une minute. Et donc un visionnage d’une efficacité imparable.

Pour sa 14 e édition, le Mobile Film Festival célèbre les Droits de l’Homme, en partenariat avec YouTube Creators for Change, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme et l’Union européenne, dans le cadre du 70 e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH).

C’est le 4 décembre prochain, devant un jury prestigieux, que sera décerné le prix du meilleur film. Et quand je parle de jury prestigieux, je pèse mes mots. Lisez plutôt : Il comptera parmi ses membres la star américaine Amber Heard, mais aussi la journaliste Audrey Pulvar ou les comédiennes françaises Céline Sallette et Caterina Murino, accompagnées de la youtubeuse politique Swann Périssé. Notons que le jury aura comme présidente d’honneur Mary Robinson, ancienne Présidente de la République d’Irlande et ex-Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.
Nous sommes d’ores et déjà impatients de connaître le gagnant de cette 14 e édition du Mobile Film Festival, et surtout de visionner son film réalisé portable à la main.
Pour conclure, précisons que ce festival est placé sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République.

Retrouvez la sélection officielle sur :
La chaîne Youtube du festival : https://www.youtube.com/user/Mobilefilmfestival/featured
Son site internet : https://www.mobilefilmfestival.com et les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram

Laurent Amar

Sandra Sisley et Lætitia Mendes, héroïnes du gala annuel de Geneticancer

Laetitia Mendes, Sandra Sisley et Iris Mittenaere,

Lætitia Mendes, Anthony Colette, Sandra Sisley et Iris Mittenaere,

L’association Geneticancer, c’est aussi la rencontre de deux personnalités : Lætitia Mendes et Sandra Sisley.
Lætitia est la première femme en France à avoir subi préventivement une ablation des seins, dans le but d’éviter un cancer qui avait 80 % de chances de se développer. Elle créera en 2016 Geneticancer afin d’informer et d’accompagner, dans cette terrible maladie, les victimes et leur famille.

Sandra Sisley est quant à elle marraine de l’association, productrice d’événementiel et créatrice de la célèbre suite cannoise Sandra & Co lors du Festival du film.
Elle est également l’épouse de l’acteur Tomer Sisley.

Chaque année, Geneticancer donne son grand dîner de gala afin de réunir des fonds et de médiatiser sa cause.
Le 17 novembre dernier, c’est à l’école hôtelière Médéric dans le XVII e arrondissement de Paris que se sont réunies, lors d’un événement en deux parties, plus de 150 personnes.
Un cocktail tout d’abord de 18 h à 20 h 30, avec la présence de Pauline Lefèvre, l’ex-miss météo de Canal et désormais comédienne, mais aussi de la chanteuse Jennifer Ayache (ex-leader de Superbus), de Brahim Zaibat ou encore de l’actrice Lola Deweare.

Lors de ce cocktail, nous avons pu profiter d’un premier discours de Lætitia Mendes, au cours duquel elle a évoqué son association mais aussi son événement du Festival de Cannes co-organisé par Sandra Sisley.
Puis à 20 h 45, place au dîner de gala en compagnie d’une pléiade de stars comme Sandra sait en convier. Parmi elles, Hapsatou Sy, accompagnée pour l’occasion de son mari Vincent Cerutti, et les comédiennes Aïda Thouiri, Nadège Beausson-Diagne ou encore l’acteur Jean-Louis Barcelona. Vers minuit, la troupe de Danse avec les Stars, dont Denitsa Ikonomova et Iris Mittenaere, s’est jointe à la réception.

Pauline Lefèvre, Lætitia Mendes e Sandra Sisley

Audrey Mendes, Pauline Lefèvre, Lætitia Mendes et Sandra Sisley

Notons que durant le repas, le chanteur Alban Bartoli, découvert dans The Voice, nous a régalés de sa voix en nous interprétant des reprises de Leonard Cohen et de Patrick Bruel. Laurie Darmon, jeune espoir de la variété française, nous a fait découvrir trois des titres de son prochain album.

Les convives ont apprécié des plats préparés avec soin par le chef du Meurice et bras droit d’Alain Ducasse, Jocelyn Herland. Rendons hommage à toute son équipe qui n’aura pas hésité à sacrifier son seul jour de repos pour répondre à l’appel de Lætitia et Sandra.

Durant la soirée, la fille de Lætitia Mendes nous a émus avec un joli discours, dans lequel elle a évoqué la maladie de sa mère. Puis une tombola a été donnée dans le but de collecter des fonds grâce à la générosité des marques partenaires.
Ce fut un beau moment de convivialité et d’amitié en compagnie de célébrités et des bénévoles de l’association que nous saluons au passage. Nous leur donnons d’ores et déjà rendez-vous pour le grand dîner de gala 2019 de Geneticancer, association créée et présidée par la courageuse Lætitia Mendes.
Pour faire un don à Geneticancer, cliquez sur ce lien

Laurent Amar

Victor Perez et Emmanuelle Renon nous présentent le nouveau bar dédié aux gamers, Reset, au cœur de Paris

Victor Perez

Victor Perez

Emmanuelle Renon

Emmanuelle Renon

Gamers, réjouissez-vous ! Un lieu spécialement dédié à la culture geek et aux jeux vidéo vient d’ouvrir ses portes dans le très populaire quartier des Halles à Paris. Victor Perez, que les professionnels de l’industrie vidéoludique connaissent bien, en est le maître d’œuvre. Avec sa complice Emmanuelle Renon, attachée de presse chez Sony PlayStation, ils ont créé le tout premier établissement de nuit où l’on peut boire, manger, danser et… jouer.

À Stars-média, nous sommes curieux, et nous avons souhaité en savoir plus sur le Reset. Je me suis donc rendu dans ce lieu atypique, dédié aux fans de jeu vidéo dont je fais partie (eh oui, il n’y a pas que les mondanités dans la vie, NDLR), afin de rencontrer Emmanuelle et Victor.

Interview :
Bonjour Victor, pourrais-tu tout d’abord te présenter à mes lecteurs ?

Bonjour Laurent, je suis Victor Perez, directeur d’une agence de communication qui s’appelle Reset PR, et je suis également directeur du bar Reset, un établissement gaming qui se trouve au cœur de Paris.

Pourquoi avoir décidé de devenir directeur d’un bar comme Reset, alors que ta spécialité c’est les relations publiques d’éditeurs de jeux vidéo ?

C’est à l’origine le projet d’un ami que j’ai rejoint en cours de route. J’avais en ma possession une grande collection de consoles de jeux. J’ai donc une certaine connaissance des anciens jeux mais également des nouveaux, car j’en lance régulièrement via mon agence, comme Red Dead Redemption 2.

Le Reset Bar

Le Reset Bar

On a voulu mixer l’idée d’un bar dans Paris avec une ambiance sympa et l’expérience de jeux anciens ou plus récents, de façon totalement gratuite, mais en commandant des consommations.

Êtes-vous l’inventeur de ce concept de bar gaming ?

Non, le concept appartient à mon associé Michel Liberman qui avait créé le projet ; nous l’avons affiné puis développé ensemble.

Comment as-tu sélectionné les machines et les jeux présents au Reset ?

Je précise que nous faisons tourner les machines et les jeux, ce ne sont jamais les mêmes. Mais il y en a environ une trentaine de jouables pour une centaine de jeux en réserve.
Nous choisissons les jeux en fonction de ce que les gens veulent, mais également en fonction de ce que nous souhaitons leur proposer. Il y a un point commun entre tous ces jeux : ils sont tous jouables à plusieurs. Vous ne trouvez pas de jeux solo au Reset, car nous souhaitons avant tout favoriser les rencontres.

Quels sont les premiers retours des fans de jeux vidéo, et que pensent de ta démarche les éditeurs institutionnels ?

L’accueil du public est excellent, nous n’avons que des bons retours, sur la déco, le quartier des Halles où se trouve le bar, mais également sur la quantité et la qualité des jeux proposés.
Mais le seul hic, c’est que nous sommes rapidement complets la plupart des jours de la semaine.
Nous travaillons donc sur l’ouverture d’un second bar.
Quant aux éditeurs, nous n’avons eu que de bons échos. Ils sont tous venus lors de notre événement dédié aux professionnels, et ils ont vraiment aimé le concept, certain louent même le bar pour faire leurs présentations. Je vois d’ailleurs parmi la clientèle des chefs produit, des attachés de presse ou encore des directeurs marketing.

Boire et jouer au Reset bar

Boire et jouer au Reset bar

Emmanuelle Renon, tu es attachée de presse dédiée aux médias généralistes chez Sony PlayStation, en quoi as-tu aidé Victor à monter le Reset Bar ?

Emmanuelle Renon : Bonjour Laurent, je collabore activement avec Victor sur notre projet d’ouvrir un second bar. Après, je m’occupe également de l’événementiel, de faire vivre le bar en recevant par exemple des journalistes, des personnalités, ou en organisant des émissions en direct ; le public peut même assister à ces événements s’il le souhaite.

Nous pouvons aussi créer un décor dédié sorti d’un jeu. Je crée donc une véritable synergie entre le bar et l’agence de communication.
Je suis arrivée chez Reset et l’agence Reset PR depuis un mois en apportant tout le budget communication de PlayStation au sein de l’équipe. Nous pourrons également ouvrir nos compétences de relation presse à un grand nombre de secteurs d’activité.

Quels sont les projets de Reset ?

Victor : Nous travaillons à l’ouverture d’un autre bar Reset qui s’appellera Reset Pop. Il s’agira d’un lieu de sortie plus complet, avec un choix d’activités et de thématiques plus large, mais où nous pourrons bien sûr toujours dîner, boire, danser et chanter entre amis, toujours dans un esprit geek et vintage.

Y a-t-il des célébrités qui sont venues vous rendre visite au Reset ?

Emmanuelle : Il y a toutes les stars du jeu vidéo qui sont venues nous voir, comme Julien Chièze et Carole Quintaine. Pour la sortie de la PlayStation Classic, nous ouvrirons nos portes aux people s’ils souhaitent venir tester la machine.
Victor : Je peux citer quelques noms de stars qui sont venues nous voir, comme Énora Malagré, Amir, Alex Goude, et bien d’autres.

Votre mot de la fin, Emmanuelle et Victor ?

Emmanuelle : Longue vie au Reset Pop, je suis très heureuse de faire partie de cette équipe.
Je vois mon spectre professionnel s’élargir avec ce bar et j’en suis ravie.
Victor : Je dirais comme Emmanuelle mais en plus court : have fun, prenez du plaisir et éclatez-vous.

Le bar Reset, c’est au 17 Rue du Cygne, 75001 Paris
Plus d’informations en cliquant ici

Propos recueillis par Laurent Amar

A la découverte de la chanteuse franco-tunisienne Nawel Ben Kraïem

Nawel Ben Kraîem

Nawel Ben Kraïem

Bonjour Nawel, pourrais-tu te présenter à mes lecteurs qui, peut-être, ne te connaissent pas encore ?

Bonjour Laurent, je suis chanteuse auteur-compositeur et j’essaie de partager avec le public, à travers ma musique et mes textes, mes réflexions sur le monde, mes émotions et mes différentes influences. Elles vont de la musique nord-africaine à la musique urbaine, en passant par la pop et la folk.

Tu as commencé à chanter en Tunisie, puis tu as continué ta carrière en France ; pour quelle raison ?

Je suis franco-tunisienne, à mes 16 ans mes parents ont déménagé en France, je les ai suivis. Le va-et-vient entre ces deux pays a toujours fait partie de mon parcours.

Tu es également compositrice de musiques de film, pourrais-tu m’en dire plus ?

Je suis sensible aux images et c’est très inspirant de créer des atmosphères musicales au service de l’image.
J’ai un pied dans le monde de la comédie et du cinéma, c’est un art que je côtoie en étant comédienne en parallèle de mon parcours dans la musique.
Ça m’a offert quelques belles opportunités de rencontres, notamment avec Tony Gatlif sur son film Indignados il y a quelques années, ou plus récemment avec Ibtissem Guerda sur son court métrage Voiler la face.

Dans tes chansons, tu mixes tes deux langues natales, le tunisien et le français. C’était une volonté que tu avais de ne pas avoir à choisir entre l’une et l’autre ?

C’est instinctif au départ, mais si j’y réfléchis, j’aime l’idée de ne pas choisir entre « mes » identités. Pour moi la double culture est une richesse, et ce serait dommage dans l’art de se priver d’une de ces palettes.

Tu as fait la première partie du chanteur Slimane lors d’un concert, comment c’était ?

J’ai eu la chance d’ouvrir nombre de ses concerts, c’était une expérience géniale. J’ai chanté dans de nombreux Zénith, ça m’a emplie d’énergie et le retour du public était très positif. Son public est aussi généreux que lui.

As-tu déjà fait, comme lui, un concours de talents ?

Non, je n’ai jamais participé à des concours en tant qu’interprète. En revanche, j’ai déjà présenté mes chansons à des tremplins « découvertes » comme « Mon premier grand studio RTL », qui était une mise en avant de jeunes auteurs-compositeurs.
Ce tremplin a été très positif car c’était une mise en lumière de ma musique pour un plus large public.

Tes projets, Nawel ?

Un nouveau clip en préparation, et, surtout, mon album que j’ai hâte de partager avec le public dans les mois à venir.

Ton mot de la fin ?

Merci à vous et à vos lecteurs !

Retrouvez Nawel sur ses réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/nawelbenkraiem/
Twitter @NawelBenkraiem
Insta : nawel.ben.kraiem

Propos recueillis par Laurent Amar

Brahim Zaibat lance son concept Shelby au restaurant Masha

Sylvie Ortega Munoz, Noam Chouat et Brahim Zaibat

Sylvie Ortega Munoz, Noam Chouat et Brahim Zaibat

Si vous souhaitez passer une belle soirée entre gens de qualité dans un cadre à l’élégance toute parisienne, alors le concept Shelby, créé par Brahim Zaibat, est fait pour vous.
En effet, le Shelby est un bar éphémère qui a pris ses quartiers au sein même du restaurant Masha, en plein cœur du XVI e arrondissement. Il vous accueillera dans une atmosphère électro-pop mixant subtilement une ambiance mondaine et tamisée avec un cadre moderne.

Un bar spécialement monté pour l’événement vous proposera les drinks de votre choix, servis par de ravissantes hôtesses ; Brahim a su bien s’entourer pour créer son lieu dédié aux clubbers.
Pour fêter le lancement du Shelby, Brahim et son attaché de presse Noam Chouat ont convié un grand nombre de stars et de médias. Parmi eux, l’acteur Rayane Bensetti ou encore l’épouse du si regretté Ludovic Chancel, Sylvie Ortega Munos, sont venus saluer cette belle initiative.

Un espace tatouage fut même installé à l’occasion de cette soirée conviviale. Notons que Noam en a profité pour célébrer, avec ses proches, son anniversaire. Toute la rédaction de Stars-média se joint à moi pour lui souhaiter en chœur : Happy birthday Noam !

Le Shelby au cœur du Masha, c’est les vendredis soir au 85 avenue Kléber, 75016 Paris.

Laurent Amar

Centenaire de La Ligue contre le Cancer : les stars au théâtre des Champs-Élysées

De gauche à droite : Hervé Michel-Dansac, Karine Deshayes, Jean-Michel Aubrun et Marie Christine Barrault

De gauche à droite : Hervé Michel-Dansac, Karine Deshayes, Jean-Michel Aubrun et Marie-Christine Barrault. Crédit photo : Cyril Bailleul

Chaque année en France, plus de 400 personnes meurent d’un cancer. La recherche médicale et les structures associatives qui viennent en aide aux patients sont plus indispensables que jamais.

Telle est est la vocation de la Ligue contre le cancer, association française créé le 14 mars 1918 par Justin Godart. En cette année 2018, cet acteur associatif majeur fête donc ses 100 années d’existence. D’où la portée toute particulière de la 26ème édition du Gala de l’espoir, organisée par le comité de Paris de la Ligue contre le cancer, au Théâtre des Champs-Élysées, le 23 octobre 2018.

C’est sous le Haut Patronage de Madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et sous la présidence, comme depuis de nombreuses années, de la comédienne Marie-Christine Barrault que s’est déroulée cette soirée caritative placée sous les signes de la recherche, de la lutte sur tous les fronts contre la maladie, de l’accompagnement des parcours de soins et des proches, de la mobilisation citoyenne et de la prévention.

Ce gala avait aussi pour but de créer un grand mouvement de solidarité autour de la lutte contre le cancer et de définir les perspectives des actions à mener dans le futur.
Lors d’un discours émouvant devant des convives comptant de nombreux mécènes, Madame la ministre Agnès Buzin a précisé qu’à l’époque où elle-même était hématologue (ndlr, spécialiste des maladies du sang), les fonds apportés par La Ligue avaient joué un rôle essentiel et même vital.

Ce Gala permettra de contribuer au financement des travaux de recherche des équipes du Professeur Olivier Hermine (Hôpital Necker) et du Docteur Raphaël Rodriguez (Institut Curie) sur les leucémies et le cancer du sein.
Après les prises de parole de Mademoiselle Barrault et de Monsieur Jean-Loup Arnaud, président de la Ligue, un concert de musique classique sur la scène du théâtre des Champs-Élysées.

Alexandra du Bachelor édition 2013 (NT1) et Laurent Amar

Alexandra du Bachelor édition 2013 (NT1) et Laurent Amar Crédit photo : Noël Carrier

Cette année, Jean-Michel Aubrun et Hervé Michel-Dansac, fondateurs et organisateurs de MCD Promotion, ont fait appel à l’orchestre symphonique de la garde républicaine, sous la direction de l’excellent François Boulanger. Notons la participation exceptionnelle de la Mezzo Soprano Karine Dehayes.

Le concert a fait place ensuite à un délicieux cocktail dinatoire où célébrités et mécènes ont pu se retrouver pour un moment convivial.
De nombreuses personnalités ayant répondu présent à l’appel de Jean-Michel et Hervé. Citons la chanteuse Louisy Joseph accompagnée du designer Jean-Christophe Guillarmé.
Mais aussi la chanteuse Nicoletta, l’ex animatrice de TF1 Danielle Gilbert ou encore l’éternelle Grâce de Capitani, radieuse comme jamais.

La journaliste de LCI, Roselyne Bachelot, grande amie des organisateurs était présente, comme la comédienne Claudia Cardinale, ou l’ex miss météo Eléonore Boccara, sans oublier la truculente humoriste Anne Roumanoff.

Les stars sont venues nombreuses au théâtre des Champs-Élysées afin d’apporter leur soutien à la Ligue contre le cancer. Leur présence est indispensable pour la médiatisation de ce combat comme à la mobilisation de toutes les bonnes volontés et redonner l’espoir aux patients.

Laurent Amar et Esther Kagan