Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Archive pour la catégorie ‘Évènementiel’

« Last Summer Breeze », ou le grand rendez-vous entre la Tunisie et l’Occident

Laurent Amar, Latifa Hizem et Neila Azouz

Laurent Amar, Latifa Hizem et Neila Azouz au Palais Lella Chedlya

Avec son eau bleu turquoise, ses villes mythiques, son patrimoine culturel et artistique qui a tant apporté au monde moderne comme à l’Antiquité, la Tunisie s’est toujours imposée comme le fer de lance du continent africain.
Il y a toujours eu un lien très fort entre la Tunisie et l’Europe, grâce à cette proximité due à la mer Méditerranée qui relie les deux continents.

Avec une histoire empreinte de révolution et de passion, la Tunisie est désormais une jeune démocratie en plein essor s’appuyant sur sa puissante industrie touristique, dont la ville de Carthage est la plus glorieuse des ambassadrices.

Alors, pour célébrer cette amitié inaltérable entre les peuples européens, tunisiens et africains, Marco Vianni, fondateur du cabinet Konsult, en collaboration avec les autorités tunisiennes, a décidé de créer un évènement sur deux jours lié à l’art, la culture et la mode.
Son nom a une douce consonance méridionale : « Last Summer Breeze », ou la « Dernière brise de l’été » en français.
Des créateurs, des artistes et des businessmen se sont donc donné rendez-vous aux environs de Carthage pour un grand séminaire networking, avec comme point d‘orgue la soirée du vendredi 5 octobre au magnifique Palais Lella Chedlya, aux abords de la ville.
Mais Marco Vianni a également sollicité des artistes peintres, des marques liées à la mode et au prêt-à-porter, des start-up exerçant dans les nouvelles technologies, des producteurs de vin, des médias et des influenceurs, et même des hommes d’affaires prêts à investir dans de nouveaux talents.
Cette soirée du 5 octobre 2018 fut le chapitre principal de ce week-end culturel et artistique ; d’ailleurs, arrêtons-nous un instant sur les évènements qui se sont déroulés au Palais Lella Chedlya.

Située à Carthage Salambo, cette demeure à l’esthétique digne d’un conte des Mille et une nuits a accueilli les invités de Marco et les créateurs qui y exposaient leurs travaux.

Marco Viani (2e personne en partant de la gauche) accompagné de Messieurs les Ambassadeurs de France et d'Italie

Marco Viani (2e personne en partant de la gauche) accompagné de Messieurs les Ambassadeurs de France et d’Italie

Citons tout d’abord la présence remarquée de Madame Antonella di Pietro, directrice de la création chez Tod’s et collaboratrice de personnalités mondialement célèbres telles que Karl Largerfeld, Tommy Hilfiger, Ralph Lauren, Kenzo, Della Valle… pour ne nommer qu’eux.

Antonella a révélé ses deux nouvelles marques. White Sand tout d’abord, entreprise aux accents écologiques. En effet, les sites de production de nouveaux tissus sont susceptibles de fortement polluer leur environnement. La belle italienne s’attache donc à utiliser des tissus déjà existants et à les recycler.
La technologie au service de la mode, et de surcroît, de la planète. Nous applaudissons cette initiative.
L’autre marque qu’Antonella est venue présenter lors de cette soirée du 5 octobre est Nina Smith. La créatrice a travaillé en famille car c’est avec l’aide de sa fille Chiara, talentueuse designer et digne fille de sa mère, que Nina Smith a vu le jour. Les deux Italiennes ont créé une marque de sandales dont la fabrication, artisanale, s’effectue dans des ateliers napolitains. Aucun doute, la création transalpine fut dignement représentée par Antonella di Pietro et sa fille Chiara lors de ce cocktail dînatoire.

Nous avons également pu apprécier la compagnie, dans les jardins lumineux et colorés du Palais Lella Chedlya, des créatrices tunisiennes Molka Saheb Ettaba et Dorra Sassi, toutes deux fondatrices des robes et manteaux Abarnis.
L’originalité et la qualité de leurs créations n’ont d’ailleurs pas laissé de marbAntonella di Pietro. Bien d’autres stands furent passionnants à visiter. Ils proposaient en effet des collections raffinées et exigeantes, très tendances, avec un sens de la fantaisie
remarquable. Citons Naksha Handcrafted, incarnée par sa si talentueuse créatrice Latifa Hizem J’aurai d’ailleurs à titre personnel la belle opportunité de porter les toutes premières créations pour homme de Latifa lors de soirées mondaines parisiennes, cannoises ou monégasques ; je m’en réjouis d’avance.

La piscine du magnifique Palais Lella Chedlya

La piscine du magnifique Palais Lella Chedlya

Enfin, notons la présence au Palais des créateurs Gypset Vibes, Narciso, Sarra Jooma. Ils ont attiré l’attention de tous les invités et négocié de prometteuses collaborations.

Nous ne pouvons hélas pas citer toutes les marques de qualité admirable réunies ce soir-là au Palais Lella Chedlya, elles furent bien trop nombreuses. Nous louons la pertinence dont Marco Vianni a fait preuve dans la sélection des artistes qui ont participé à cette première « Last Summer Breeze ». Nous évoquerons enfin la participation, aux côtés de tous ces artistes et  créateurs, d’une start-up liée aux nouvelles technologies, notamment à la réalité virtuelle.

En effet, l’entrepreneur Mohamed Midani a créé un logiciel permettant, via un casque VR – en l’occurrence il s’agissait ce soir-là du HTC Vive – de s’immerger dans la Carthage antique, véritable voyage dans le temps sur commande. On pouvait ainsi se retrouver au beau milieu d’un temple de cette cité disparue, jadis grande concurrente de Rome, de croiser ses habitants et même d’admirer l’un des fameux éléphants de guerre du général carthaginois Hannibal.
Mais il y avait également de nombreux artistes peintres au Palais Lella Chedlya pour Last Summer Breeze ; citons Michel Giliberti venu nous montrer 5 tableaux spectaculaires de sa création.
David Bond, quant à lui, a créé un grand tableau nommé Last Summer Breeze, qui a d’ailleurs rapidement trouvé preneur.
Enfin n’oublions pas le peintre libyen Mohamed Bulifa. Ce dernier nous a fait une démonstration de sa maestria en créant, sous nos yeux, un tableau ; l’assemblée n’a pu qu’être admirative de sa gestuelle et de son agilité à manier
pinceaux et bombes de peinture.

Le créateur Ibrahim Shebani et ses mannequins

Le créateur Ibrahim Shebani et ses mannequins

Les convives repartirent du Palais Lella Chedlya avec des étoiles plein les yeux, un instant magique et fort profitable au business de chacun.
En effet, de nombreux contacts ont pu se nouer et des partenariats seront très prochainement mis en place grâce à ce rendez-vous networking tunisien.

Le lendemain, notre hôte Marco Vianni a organisé une excursion afin de nous faire visiter les thermes antiques de la cité de Carthage. Voir ces ruines majestueuses avec l’eau bleue de la Méditerranée en toile de fond est un spectacle unique ; avouons sans détour que nous avons savouré ce moment.

Mais les meilleures choses ont une fin, et avant de se quitter, Marco a convié tous les participants de « Last Summer Breeze » à un dîner gastronomique tunisien dans la villa d’un ami, au centre même de la petite ville de Sidi Bou Saïd, là où se trouve le fameux Café des délices de Patrick Bruel.
Avec une vue extraordinaire au sommet de la falaise de Sidi Bou Saïd, nous pûmes ainsi contempler une dernière fois la beauté des paysages tunisiens avant un retour au pays.

Saluons cette initiative culturelle et artistique et remercions chaleureusement Marco Vianni d’avoir convié Stars média à ce week-end de rêve. Chacun a pu, à sa façon, contribuer au rapprochement indispensable entre l’Afrique et l’Europe, entre la Tunisie et l’Occident. « L’histoire est tragique », disait le philosophe français Raymond Aron ; la guerre entre Rome l’Occidentale et Carthage l’Orientale le fut tout autant. Une belle revanche fut prise lors de ce week-end, dans un élan de paix, au nom de la musique, de la mode et de l’art. Bravo Marco Vianni, rendez-vous l’année prochaine pour une « Next Summer Breeze ».

Laurent Amar

Les mille et une féeries du « Bal de la baronne Béatrice »

Les comtesse et les marquis du Bal de la baronne Béatrice

Les comtesse et les marquis du Bal de la baronne Béatrice

Chaque année, Saint-Jean-Cap-Ferrat accueille avec bonheur l’un des évènements majeurs de la Côte d’Azur, le « Bal de la baronne Béatrice » à la villa Ephrussi de Rothschild.

Organisée par L’association culturelle Monégasque AIDA sous la direction artistique de la Comtesse Calypso de Sigaldi, cette fête a de nouveau émerveillé les convives, qui eurent la sensation réjouissante de vivre pour un soir une autre vie, dans un autre monde, à une autre époque.
Après la Belle Époque en 2016, l’orientalisme et le japonisme en 2017, place aux Fêtes galantes et à l’illustre monarque Louis XV.

Quand les invités de Calypso pénétrèrent en ce lieu si particulier, la villa Ephrussi, tous étaient parés en tenue de marquis, de baronne, de comtesse, de vicomte, dans la plus pure tradition du XVIII e siècle et dignes de La Pompadour ou du célèbre Philippe d’Orléans.
Nul besoin de vous préciser l’élégance et la beauté de ces habits, dont le charme ne subit en aucun cas le temps qui passe.
Après une arrivée dans des cabriolets de la Belle Époque, les invités entrèrent dans la villa, où de délicieuses coupes de champagne de la marque Römerhof les attendaient.

Les novices découvrirent les merveilles que recèle ce bal hors du temps, créé pour retrouver les plaisirs festifs de la Haute Aristocratie qui organisait de grands bals à thème jusqu’au milieu du XXe siècle. Cette dernière célébra les Fêtes galantes avec un brio certes inégalable, mais dont l’essence a magistralement été captée par Calypso.
Puis le dîner fut servi dans les jardins de la villa, autour de tables fleuries, accompagné de la « Cuvée de la Baronne », mise au point par Xavier Combes du Vignoble Art-Mas, pour sublimer les mets de ce « Dîner de Roi ».

Elizabeth Wessel, Baron Michel de Brawney et Calypso de Sigaldi

Elizabeth Wessel, Baron Michel de Brawney et Calypso de Sigaldi

Parmi les invités, M. le Maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat, Jean-François Dieterich, fidèle parmi les fidèles de l’évènement, mais aussi M. le baron Michel de Brawney, Frédéric Garnier, créateur de la vodka « Le Baron Garnier », partenaire du bal depuis le début. Sans oublier la pianiste Clémence Guerrand.

Les convives de Calypso ne purent quitter la villa sans un cadeau « parfumé ». En effet, le partenaire en fragrance de cette année « Layedepierre » crée des parfums sur mesure. Il possède également une gamme plus confidentielle de parfums luxueux dont le plus prestigieux, présenté dans un coffret de bois précieux et une bouteille en or massif, coûte 60 000 €. La marque offrit dans une pochette, avec le magazine des Fêtes galantes rédigé par Calypso de Sigaldi et ses équipes de l’association AIDA, un merveilleux parfum aux senteurs d’antan.
Pour nous les hommes, ce fut « Paon Royal », juste enivrant !

Toutes les meilleures choses ont une fin, et il nous fallut dire adieu à Béatrice de Rothschild, à Louis XV, à Philippe d’Orléans et à La Pompadour, dont les fantômes bienveillants nous auront accompagnés tout au long de ce bal désormais mythique.
Un bel hommage qu’ils ont vécu en notre compagnie et qui sans doute, nous l’espérons, les a honorés.

Rendez-vous l’année prochaine, Calypso de Sigaldi ! Un petit indice sur le thème du prochain bal : regardez donc vers l’eau bleutée de la mer Égée !

Laurent Amar

La haute couture à l’honneur à la villa FGC durant le Festival de Cannes

Julie Jardon à la Villa FGC, habillée en Do Thrin Hoai Nam

Julie Jardon à la Villa FGC, habillée en Do Thrin Hoai Nam

L’an dernier déjà, la villa Fashion Glam Couture et sa directrice France Marie Myriam Larrière avaient fait sensation lors du Festival de Cannes.

Pour la première fois, une villa cannoise accueillait des créateurs, des accessoiristes, des parfumeurs, plus simplement des artistes, venus de tous les horizons pour célébrer le Festival et la mode. En effet, comment ne pas reconnaître l’aspect indissociable du cinéma et de la haute couture ?

Myriam l’a bien compris en conviant de talentueux designers à la villa FGC.

Pour 2018, ses équipes ont vu les choses en grand, avec encore plus de créateurs et de robes magnifiques. Mais aussi, et c’est nouveau, les hommes furent à l’honneur grâce à JMF, ou Jean-Michel et Frédéric, deux Guadeloupéens dont vous entendrez bientôt parler.
D’ailleurs, passons en revue les créateurs qui ont fait le déplacement.
Démarrons par les grands couturiers comme Do Trinh Hoai Nam. Ce jeune Vietnamien est venu avec toute son équipe présenter des robes sublimes, portées par de nombreuses personnalités, notamment par Julie Jardon, mannequin et compagne d’Igor Bogdanoff. Notons que, à l’instar de JMF, Do Trinh Hoai Nam a habillé les hommes avec des vestes remarquables.
La créatrice suisse Estelle Rochat a également beaucoup plu, en parant la célèbre Loana, plus grande star française de téléréalité, d’une robe noire de toute beauté.
Mayssa, la créatrice franco-orientale nous a régalé de ses robes si originales venues tout droit des pays méditerranéens.
Un défilé lui a d’ailleurs été entièrement dédié à la villa FGC, les mannequins ont émerveillé le public.
J’aurai moi-même bientôt le privilège d’être le premier homme à porter un costume créé par Mayssa Créations.
Citons enfin, toujours chez les créateurs, la Cannoise Patricia Ficara de Créations Patricia F. Des robes d’une élégance très remarquée à la villa FGC.

Loana, lors d’une flamboyante montée des marches en mon humble compagnie, fut très remarquée par les médias, vêtue ainsi.
Les accessoiristes ne furent pas oubliés, en particulier les créateurs de bijoux Pascale Guin et sa marque Terra Bella, le sympathique fondateur de la marque Dilip et la talentueuse Arminé, inventrice de by fleur de Jade. Tous ont « bijouté » des stars pendant le Festival de Cannes.

Laurent Amar habillé en JMF Création, et Loana habillée par Estelle Rochat lors de leur montée des marches.

Laurent Amar, habillé en JMF Créations, et Loana habillée par Estelle Rochat, lors de leur montée des marches.

Mais il n’y a pas que les bijoux. Les nœuds papillons, les sacs et même les parfums, n’étaient pas en reste. Citons Laura Gonzalez et ses superbes nœuds papillons sous griffe LG Créations. Colorés et parfaitement dessinés, ceux-ci offrent cette petite touche de folie et d’élégance, parfaite pour le tapis rouge. Je portais moi-même un nœud papillon bleu marine de Laura lors de ma montée des marches avec Loana et j’ai eu droit à de nombreux compliments.

Pour les parfums, n’oublions pas July of St Barth, de Juliette Lespinasse. Enivrants, ils furent les fragrances préférées des stars de passage à la villa FGC. Juliette est également créatrice de magnifiques chapeaux aux couleurs qui sentent bon le sable chaud des Caraïbes.
N’oublions pas non plus les robes By Esther, qui rencontrèrent un franc succès à la villa FGC, autant chez les stars que chez les simples visiteurs.
Concernant les accessoiristes, retenons la marque Pat & Pat (diminutif de Patrice et Patricia), qui présentait de fort jolis sacs et nœuds papillons, très originaux.
Enfin, évoquons l’artiste peintre Anne Marie Torrisi, dont les toiles très réussies enchantèrent les invités.
Mention spéciale pour les bijoux Oxalis par Sandrine Jacquinot. Ces créations à la fois chic et bohèmes, entièrement fabriquées à la main par Sandrine, ont enchanté les people de passage à la villa FGC. En métal, avec des perles ou même des pompons, aux couleurs chatoyantes ou plus sobres, ces œuvres n’ont pas manqué de sublimer les stars de la Croisette. Nous pensons notamment à Sandra Sisley et son collier Oxalis violet, dont elle fut parée une soirée entière. Sandrine Jacquinot propose également de magnifiques sacs en osier, au charme provençal, qui sied parfaitement à ses racines cannoises.

Mais il y avait surtout des célébrités à la villa Fashion Glam Couture. Myriam Larrière et moi-même avions convié des personnalités importantes, comme le roi des jet-setters Massimo Gargia, la «vraie » star de la saga « Taxi », l’acteur Samy Naceri, accompagné de sa femme Marie et de son frère comédien et cinéaste Bibi Naceri. Étaient présents également, et grâce à notre attachée de presse Esther Meyniel, la chorégraphe et danseuse Mia Frye, le chanteur Daniel Lévi ou encore l’acteur Jimmy Jean-Louis.
Comme nous l’avons dit, Igor Bogdanoff et sa fiancée Julie Jardon faisaient partie des visiteurs comblés de la villa FGC.
Le chanteur du groupe « Santa Esmeralda » nous fit une visite surprise lors d’une soirée et nous gratifia même du refrain, chanté a cappella, de son tube « Dont Let Me Be Misunderstood ».
L’actrice américaine Jon Mack fut également présente, ainsi que la chanteuse française Myriam Abel, interprète du succès « Donne », écrit et composé par Lara Fabian.

Igor Bogdanoff, Julie Jardon, Laurent Amar, France Marie Myriam Larrière et Benjamin Zeitoun.

Igor Bogdanoff, Julie Jardon, Laurent Amar, France Marie Myriam Larrière et Benjamin Zeitoun.

Et bien sûr, comment ne pas mentionner de nouveau Loana? La jolie blonde est donc apparue dans une robe Estelle Rochat pour unemontée des marches, à mes côtés, sans aucun doute l’évènement le plus médiatique du Festival de Cannes.
N’oublions pas non plus la présence à la villa FGC, en tant que parrain 2018, de son Altesse Royale le prince Bokassa, qui eut d’ailleurs sa soirée dédiée le 11 mai.

Des stars, des soirées princières, mais surtout des créateurs de talent dans une villa de rêve, le Festival de Cannes 2018 de Fashion Glam Couture fut réussi au-delà de toute espérance.
Nous disons donc un grand merci aux créateurs et designers pour leur confiance, ainsi qu’à France Marie Myriam Larrière et son conseillé en stratégie & communication Lakdar K pour leur courage, leur volonté et leur imagination.
Sans eux, un tel évènement entièrement consacré à la haute couture, en plein Festival de Cannes, n’aurait pas été possible.

Rendez-vous l’année prochaine, Myriam et Lakdar !

Laurent Amar

La suite Cadeaux DPA enchante une nouvelle fois les stars de la Croisette

Elsa Zylberstein tient dans la main une bouteille Gaura Walk

Elsa Zylberstein tient dans la main une bouteille Gaura Walk

Après la suite des pré-César, Nathalie Dubois a donné rendez-vous aux stars de la Croisette pour une visite guidée de sa suite cannoise, située au mondialement célèbre palace Carlton.

Comme toujours, les célébrités et des journalistes triés sur le volet, dont j’ai eu la chance de faire partie, eurent droit à une véritable caverne d’Ali Baba.
Installée au premier étage, la suite Cadeaux de Nathalie hébergeait des marques diverses et variées, notamment des créateurs de bijoux, comme la Chinoise Anna Zhao, directrice et fondatrice de Laï Weï, dont les œuvres, sublimes, ont déjà été portées par une majorité de guests chinoises et internationales. Laï Weï est un savant mélange d’artisanat traditionnel chinois et de design plus actuel. Le résultat s’avère hypnotique et vous fera voyager en Asie.
Une femme avec un de ces bijoux ne se sentira plus la même. Bravo à Nathalie d’avoir sélectionné un tel créateur !

Continuons notre visite avec une innovation technologique de premier plan. Si vous avez lu l’interview de Nathalie Dubois dans Stars-media en mars dernier lors des César 2018, vous avez remarqué qu’une start-up japonaise, Gaura, était annoncée.
Cette dernière exposait ici des flacons, ou plutôt des bouteilles d’eau, rechargeables à l’hydrogène, procédé révolutionnaire, véritable carton au Japon.
Ces bouteilles, les Gaura Walk, au design très avant-gardiste, vous permettront d’hydrogéner de l’eau en seulement quelques heures. Cela aura des vertus salvatrices pour votre organisme, en particulier sur votre peau avec un effet « détox », rajeunissant et sublimant.
Nous avons adoré, d’autant plus que Gaura a eu l’intelligence de donner plusieurs coloris à sa bouteille ; nous avons craqué pour le modèle doré.
Enfin, précisons que Gaura est venue avec des sachets à bulles d’hydrogène pour le bain, assurément un bienfait pour le corps humain. Nous avons hâte d’essayer.
Après la Chine et le Japon, place au Cambodge. Nathalie a en effet convié le créateur de la marque Krama Héritage, tout droit venu de Phnom Penh pour présenter aux célébrités des écharpes superbes.
Habile mélange de carreaux et de lignes, ces écharpes proposées en plusieurs coloris sont directement inspirées de la culture khmère.

Notons également la présence du rouge à lèvres Blush & Whimsy, qui constitue une innovation technologique en matière de maquillage. En effet, sa formule lui permet de changer de couleur en fonction de la température de vos lèvres. C’est aussi un make-up qui tiendra sur votre peau une journée entière. À n’en pas douter, Blush & Whimsy vient d’inventer le maquillage du futur.

Nathalie Dubois et Sylvie Testud

Nathalie Dubois et Sylvie Testud

Dans la suite DPA se trouvait en outre un vin d’une grande qualité, le Bodvar, un rosé merveilleux, un côtes-de-Provence bien évidemment, contenu dans un fort joli flacon.
Enfin, les parfums d’intérieur Amélie et Mélanie ont de nouveau enchanté les sens des stars cannoises, avec cette année « Sur la plage», un vaporisateur qui fera de votre appartement un véritable morceau de sable chaud fleurant bon le monoï.
Nous avons quitté la suite de Nathalie Dubois, emplis de beaux souvenirs, grâce à la découverte de marques dans le luxe, la santé, le parfum, l’anti-âge, la nutrition et j’en passe, de qualité remarquable.

Nous sommes d’ores et déjà impatients de revoir Nathalie, sûrs de passer un moment qui nous fera parfois retomber en enfance face à tous ces cadeaux de stars.

Laurent Amar

La suite Sandra and Co a accueilli des marques durant le Festival de Cannes

Durant le déjeuner parfumonnous.fr

Durant le déjeuner parfumonnous.fr

Dans la fameuse suite de Sandra Sisley pendant le Festival du film, il y a des stars, des VIP, du champagne et des évènements chics et très privés. Mais pas que… Il y a aussi des rendez-vous plus « corporate », plus business, dédiés à l’innovation, au commerce et même au prêt-à-porter.
Tel fut le cas lors de ce 71 e Festival de Cannes avec la présentation de trois sociétés innovantes sur cette terrasse désormais incontournable.
Trois sociétés qui présentaient chacune des produits différents, mais de qualité et surtout très aboutis.
C’est sous le soleil cannois, sur deux journées, que nous avons eu la chance de les découvrir.

Commençons par un site Internet qui nous a réellement séduits, « parfumonsnous.fr ».

Il s’agit de la solution idéale pour acquérir des parfums, des cosmétiques ou même du maquillage à un prix défiant toute concurrence. Vous y trouverez des remises pour des produits de grandes maisons, atteignant parfois les 60 %.
Le site se révèle intuitif et accessible. Il vous suffira de naviguer entre les différentes catégories et marques, et plus de 10 000 références vous seront proposées.
Pour ceux qui veulent payer moins cher un parfum prestigieux sans avoir à se déplacer, parfumonsnous.fr nous paraît être un excellent choix. C’est donc une belle start-up, pleine d’avenir, qui nous a été présentée sur la suite de Sandra.
Nous lui souhaitons bonne chance et nous sommes certains que les clients vont d’ores et déjà se connecter sur le site Internet et commander à des prix extrêmement intéressants des produits jusque-là réservés à des enseignes comme Sephora ou Marionnaud.

Restons dans l’univers de la beauté et du bien-être avec Lysedia.

Le stand Lysedia

Le stand Lysedia sur la terrasse Sandra and Co

Cette marque, entièrement consacrée aux cosmétiques et aux produits de beauté, fut créée il n’y a pas si longtemps par Isabelle Margnat, docteure en pharmacie.
Lysedia propose toute une gamme de crèmes anti-âge ultra-performantes, à base d’acide hyaluronique, de thalassine, de lys blanc, de spiruline et d’huile de figue de Barbarie.

Ces cinq actifs surpuissants font partie intégrante d’une technologie brevetée anti-âge du nom de RegeCell X5, exclusivité de Lysedia.
Ce qui nous a frappés lors de la présentation Lysedia, sur la terrasse de Sandra Sisley, c’est l’importance du choix proposé par la marque, n’importe quelle femme… ou n’importe quel homme trouvera une crème adaptée à ses besoins. Nous avons été particulièrement séduits par la nouveauté de Lysedia, le baume à lèvres nourrissant. Absolument indispensable pour celles et ceux qui souhaitent conserver des lèvres pulpeuses et rajeunies.
N’hésitez surtout pas à vous rendre sur le site de lysedia.com pour en savoir plus, vous y verrez des produits cosmétiques parmi les plus performants du marché.

Terminons cette visite corporate de la suite Sandra and Co par la marque Wonderbra.

Les célèbres soutiens-gorge destinés à sublimer la poitrine des femmes y avaient toute leur place. Mes consœurs journalistes furent d’ailleurs conquises par la nouvelle gamme exposée lors de la présentation. Notons également l’apparition de la culotte Wonderbra, assortie aux soutiens-gorge. Nul doute que des femmes en robes de soirée sauront séduire comme jamais en Wonderbra.
Nous avons donc eu droit à deux journées passionnantes, chaleureuses et conviviales sur la suite Sandra and Co. Bravo à ces trois marques et remercions-les de leur présence au 71 e Festival de Cannes !

Laurie Cholewa et les équipes Wonderbra

Laurie Cholewa et l’équipe Wonderbra

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures sur la suite de Sandra Sisley.

Laurent Amar

Les deux premières soirées de la plage Magnum ont enflammé la Croisette

EDITORIAL USE ONLY Bella Hadid stuns in head to toe Alexander Wang at the Magnum x Alexander Wang ÔTake Pleasure SeriouslyÕ party in Cannes, France. PRESS ASSOCIATION Photo. Picture date: Thursday May 10, 2018. Photo credit should read: David Parry/PA/Magnum

Bella Hadid déchaine les photographes sur la plage Magnum Photo crédit : David Parry/PA/Magnum

Avec Bella Hadid et Alexander Wang, la soirée d’inauguration de la plage Magnum fut l’événement incontournable de la Croisette.
Suite à la conférence de presse qui eut lieu dans l’après-midi, les deux stars américaines, égéries 2018 de la célèbre marque de glace, ont sublimé le Festival du film.

De très nombreux admirateurs se pressèrent pour tenter de les apercevoir à leur arrivée sur la plage Magnum.
Bella, magnifique comme toujours, a posé devant une foule de photographes en délire.

Alexander Wang, le créateur de mode qui représente Magnum cette année aux côtés de Bella, a lui aussi provoqué son petit effet. Un duo chic et glamour fort bien choisi pour symboliser la marque.
Magnum se montre généreux avec ses convives, la marque de champagne Perrier-Jouët a ravi les papilles d’invités triés sur le volet, et ce sera ainsi pour chaque cocktail-party de la plage.

Pour sa première soirée consacrée au cinéma, la plage Magnum a accueilli « Joueurs » (Treat Me Like Fire), présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. Au cours de la soirée, ont foulé le « tapis rouge » de la plage Magnum les talents à l’affiche du film : Tahar Rahim (César en 2010 du meilleur espoir masculin et César du meilleur acteur pour « Le Prophète » (déjà à Cannes pour « Grand Central » et « Les Anarchistes »), Stacy Martin qui avait présenté ici « Le Redoutable » l’an dernier, ou encore Karim Leklou, très remarqué en 2015 dans « Un Coup de chaud ».

Tahar Rahim et Stacy Martin Crédit photo : Magnum - Festival de Cannes © Matthew Oliver

Tahar Rahim et Stacy Martin
Crédit photo : Magnum – Festival de Cannes © Matthew Oliver

D’autres célébrités sont venues célébrer la présence cannoise de ce long-métrage, lors de cet évènement sur la plage Magnum, comme Camille Chamoux ou encore Fabrice Éboué.

Laurent Amar

La suite Sandra & Co nous prépare un festival de folie

Sandra Sisley

Sandra Sisley

Une myriade de stars s’apprête à se rendre dans un des lieux les plus prisés de la Croisette lors du Festival du film, vous l’aurez deviné, la suite Sandra & Co.

Au programme cette fois-ci, la célébration des cinq ans de cette suite mythique, créée par Sandra Zeitoun-Sisley, épouse de l’acteur Tomer Sisley.
Mais aura lieu également une soirée pour promouvoir la lutte contre les cancers féminins, à la demande de l’association Geneticancer et de sa présidente Lætitia Mendes. Sandra, marraine de l’association et d’un altruisme connu de tous, a bien évidemment accepté.

Des invités ultra-VIP, triés sur le volet, auront le plaisir de déguster un délicieux champagne Perrier-Jouët, partenaire officiel de la suite.
En outre, les femmes, le cinéma, la musique et la culture en général seront mis à l’honneur chaque soir par Sandra Sisley et ses équipes.

Il se passera bien des choses dans cette suite Sandra & Co et vous pouvez compter sur Stars-media pour vous donner un résumé des soirées en ce lieu pas comme les autres. Ce sera comme si vous y étiez.

Laurent Amar

La plage Magnum de retour au Festival de Cannes avec Bella Hadid et Alexander Wang

Alexander Wang et Bella Hadid

Alexander Wang et Bella Hadid

Préparez-vous à croquer les meilleures glaces du monde ! Magnum revient sur la Croisette avec sa plage désormais mythique et indissociable du Festival de Cannes.
Mais c’est aussi pour la marque l’occasion rêvée de démarrer sa campagne 2018 en présentant sa nouvelle égérie.
Après Kendall Jenner et Cara Delevingne, place au mannequin Bella Hadid, mondialement connue. La belle brune aux yeux bleus ne viendra pas seule à Cannes, elle sera accompagnée du designer Alexander Wang.

Dans le nouveau film promotionnel, on peut voir les deux stars, complices, prendre un malin plaisir à déguster des glaces Magnum, et nous les comprenons. Le nom de ce nouveau spot publicitaire n’est pas un hasard : « Prendre le plaisir au sérieux ».
Toutes les stars cannoises se donneront sans aucun doute rendez-vous sur la plage Magnum lors de ce 71 e Festival de Cannes. Comme la Miss France 2016 Iris Mittenaere et sa marraine de cœur Sylvie Tellier. Petite nouveauté cette année, un plateau télé animé par la journaliste Audrey Pulvar, en partenariat avec le site e-cinema.com
N’oublions pas également les nombreuses soirées films qui feront sans aucun doute de la plage Magnum, comme chaque année, le lieu le plus hype du festival.

Plus d’informations sur la plage Magnum et sur la nouvelle égérie Bella Hadid à partir du 10 mai prochain.
Nous vous invitons d’ores et déjà à visionner l’excellent clip Magnum cuvée 2018 en cliquant
sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=JfyHuHHvnNM

Laurent Amar

Concours « Révélation des étoiles » : tremplin pour une carrière internationale

L'organisatrice de l'évènement Anastasia Gaï en compagnie de son partenaire, le célèbre Oscar Sisto.

L’organisatrice de l’évènement Anastasia Gaï en compagnie de son partenaire, le célèbre Oscar Sisto.

On vous en parlait il y a quelques jours. Il n’y a pas que dans le sport où des JO sont organisés. Le milieu artistique a également ses Olympiades avec le championnat mondial « World Championship of Performing Arts » ; une compétition internationale créée en 1996 par Griff O’Neil, fondateur du concours Miss Univers, réunissant les meilleurs artistes de plus de 62 pays, toutes disciplines confondues.

La grande finale française du concours « Révélation des étoiles », dont Stars-media.fr est partenaire, s’est déroulée ce dimanche 22 avril au cabaret « Oh César » (Paris XVe). Dans un décor de music-hall, les 25 candidats, sélectionnés après de nombreuses épreuves pour partir représenter la France au JO de Talents à Hollywood en juillet 2018, ont concouru pour décrocher le titre de « Champion de France » ainsi qu’une bourse de 1000 euros.

« Notre mission est de promouvoir et de faire briller les talents français à l’échelle internationale ! C’est un travail de plusieurs mois mis en place par l’Académie des Étoiles avec tout un programme de coachings, de master-classes et de suivi assuré par des professionnels de haut niveau tels que le metteur en scène Oscar Sisto, le chorégraphe Michel Durand et bien d’autres.
Ils me soutiennent dans le projet pour former les nouvelles « Étoiles » de France, monter le niveau de plus en plus haut, pour exporter et exposer leur talent dans le monde. J’en profite pour leur dire un énorme merci ! » déclare Anastasia Gaï, productrice et organisatrice de l’évènement.

14 chanteurs, 6 danseurs, 1 mentaliste, 2 magiciens, 1 instrumentaliste, 4 acteurs et 5 mannequins, tous membres de l’équipe de France, ont donc eu chacun une minute pour se produire sur scène et convaincre de leur talent un jury composé de professionnels et de personnalités, parmi lesquelles le chroniqueur de « TPMP » Maxime Guény, l’animateur sur la TNT Alex Goude, le metteur en scène et compositeur Oscar Sisto, la comédienne Fiona Gélin, le danseur professionnel de « Dals » Maxime Dereymez et le très mondain Massimo Gargia. A l’unanimité leur choix s’est porté sur la performance de Kevin Micoud.

A vingt-neuf ans, cet originaire de Grenoble a tout d’un grand ! Il a fait du mentalisme plus qu’une passion. Membre de l’ordre européen des mentalistes, troisième magicien français le plus suivi sur les réseaux sociaux en 2016, il a été nommé au prix FFAP dans la catégorie « Spectacle Magique de l’année 2017-2018. C’est donc ce prodige du mentalisme, de la magie et du close up, habitué de la scène et des plateaux de télévision, qui partira avec l’équipe de France cet été l’étendard français de ces jeux artistiques à Los Angeles. Il a l’honneur de représenter les couleurs tricolores à Hollywood face à 62 autres nations du 3 au 15 juillet prochains dans le cadre de
la 22 ème édition du championnat mondial « World Championship of Performing Arts » Cocorico ! Et qui sait, peut-être deviendra-t- il Le Grand Champion Performer Arts 2018.

Maxime Guény, Alex Goude

Maxime Guény, Alex Goude

 

Par Daphné Victor, en exclusivité pour Stars-media.fr

 

 

TROIS QUESTIONS POSÉES AVANT LE COMMENCEMENT DU CONCOURS À MAXIME GUENY ET OSCAR SISTO, MEMBRES DU JURY

Stars-media.fr :
Pourquoi avoir accepté d’être membres du jury ?

Maxime Guény :
Tout ce qui touche au spectacle et à l’artistique me parle énormément. C’est pourquoi j’ai accepté d’être membre de ce concours que je ne connaissais pas auparavant. Depuis tout jeune j’ai assisté à des spectacles en tout genre. J’ai fait quatre ans d’École du Cirque, trois années de théâtre. J’ai également animé des soirées cabaret, fait des tournées avec un groupe de pop rock et je pratique la magie ainsi que le piano depuis une vingtaine d’années. Certes, mon métier est celui de journaliste, mais tout cet environnement me parle énormément.
Oscar Sisto : C’est toujours intéressant de rencontrer des jeunes qui veulent s’adonner au métier de chanteurs et qui ne savent pas comment faire. Ce genre d’événement est le palier idéal avant de rencontrer d’autres personnes. Ils sont obligés de travailler, car ils sont jugés. Pour moi, c’est un tapis d’éveil. Les jeunes ont le droit de rêver, de croire que c’est un vrai métier. Mais avant de vouloir avoir du succès, il faut qu’ils aient de la valeur.

Vincent McDoom et Maxime Dereymez

Vincent McDoom et Maxime Dereymez

Quels vont être vos critères de sélection ?

Maxime Guény :
Ils porteront sur la cohérence artistique, l’homogénéité visuelle, l’histoire racontée.
L’aura, l’énergie et ce petit plus qui vous emmène autre part feront ensuite la différence.
Oscar Sisto : L’honnêteté face au travail. Quelqu’un pourra rater sa chanson ou sa danse, mais si son parcours est intéressant, quasi professionnel, je voterai pour lui.

Qu’attendez-vous des candidats ?

Maxime Guény :
Qu’ils donnent le meilleur en une minute, qu’ils fassent un tour de force.
Oscar Sisto : La minute pour convaincre pousse l’artiste à avoir l’esprit de synthèse. En une minute, il faut que l’on voie plein de choses de lui, comme un échantillon de sa personnalité.

Actualités :
Maxime Guény : chroniqueur du lundi au vendredi dans « TPMP » sur C8, animateur d’« Un éclair de
Guény » sur VL radio tous les mercredis à 23h30, journaliste pour les supports « Télé revue »,« Média Plus » et « Télé Stars jeux »
Oscar Sisto : Fondateur de l’Académie Oscar Sisto, il sera sur les planches en octobre prochain où il tiendra le rôle principal et mettra également en scène une pièce de Fernando Arrabal, créée à Londres par Antony Hopkins.

Clip français WCOPA : https://www.youtube.com/watch?v=a0Pn7ar9MjE&feature=youtu.be

Propos recueillis par Daphné Victor, en exclusivité pour Stars-media.fr

Évènement : Finale 2018 du concours « Révélation des Étoiles »

unnamed(2)Ils sont au nombre de 25. Tous, vont tenter leur chance dimanche prochain lors de la grande finale du concours « Révélation des Étoiles » pour décrocher le Graal qui les mèneront à Hollywood. Mais de quoi s’agit -il ? De « JO de talents artistiques » qui confrontent les candidats de 62 nations, quelle que soit leur discipline, dans le cadre du « World Championship of Performing Arts ». L’événement français, géré par l’organisatrice et directrice nationale WCOPA France, Anastasia Gai, dont Stars-media.fr est partenaire, aura donc lieu le 22 avril dans l’enceinte du très célèbre cabaret Le César Palace (Paris XVe).

Composé de professionnels et de personnalités, le jury va devoir choisir entre 14 chanteurs, 6 danseurs, 1 mentaliste, 2 magiciens, 1 instrumentaliste, 4 acteurs et 5 mannequins, celle ou celui qui représentera fièrement les couleurs tricolores à Los Angeles. Un prix coup de cœur du public sera également décerné. Alors, que le meilleur gagne ! Nous ne manquerons pas de vous en dévoiler les résultats la semaine prochaine.

Par Daphné Victor, en exclusivité pour Stars-media.fr

Le GMAC C’est tout un art

Le Gmac

Le Gmac

Le Grand Marché d’Art Contemporain prend de nouveaux quartiers. Dès le 27 avril prochain, ce ne sera plus place de la Bastille à Paris qu’il s’installera, mais sur l’esplanade du château de Vincennes, aux pieds du métro parisien.

Qu’il s’agisse de peintures, de sculptures, de gravures ou de photographies, ce sont toutes les facettes d’expression de ce courant moderne qui vont être exposées pendant cinq jours. Petits et grands, chineurs et collectionneurs, amateurs et professionnels seront attendus dans le cadre prestigieux de ce quartier de l’est parisien pour découvrir, apprécier et ou acquérir (à des prix ateliers) dans une ambiance conviviale, les œuvres présentées par de nouveaux talents. Et pour continuer à se divertir, des ateliers de peinture, de poterie et de dessins seront également proposés.

Alors à vos agendas ! Ne manquez pas la nouvelle édition de ce rendez-vous devenu incontournable créé par Joël Garcia. Parmi les nombreux exposants, y dénicher votre perle rare sera l’enfance de l’art…

Grand marché d’art contemporain – Du 27 avril au 1 er mai – De 11h à 20h – Esplanade du château de Vincennes, Avenue de Paris, 94300 Vincennes

Par Daphné Victor en exclusivité pour stars-media

Il était une fois… le Ritz Paris 120 ans de légende

Hotel Ritz, Façade, 2017 © Vincent Leroux

Hotel Ritz, Façade, 2017 © Vincent Leroux

Les travaux de rénovation du Ritz auront eu raison d’elles, les contraignant à quitter leur célèbre adresse du 15 place Vendôme (Paris 1 er ). Pour la toute dernière fois, certaines pièces uniques, impressionnantes de beauté, provenant des anciens aménagements du palace parisien, sont exposées à la vue de tous. Dans une mise en scène sur trois étages, orchestrée par Vincent Darré, ce sont dans les salons du somptueux hôtel Marcel Dassault, siège d’Artcurial (Paris VIII) qu’elles sont présentées.

Qu’il s’agisse du hall d’entrée, des chambres, des salons, du restaurant l’Espadon, des bars, du Ritz Club, des suites Mademoiselle C (Coco Chanel), Scott Fitzgerald, Windsor ou Impériale, du jardin, ce sont tous ces espaces emblématiques avec leurs mobiliers propres et leurs éléments décoratifs qui ont construit la renommée de cet établissement de prestige. Pendant cinq jours, tous ces luxueux meubles, objets, tableaux, tapisseries et tentures sélectionnés parmi les 10 000 pièces inventoriées dans le catalogue, vont pouvoir être appréciés par le public avant d’être mis aux enchères du 17 au 21 avril 2018 lors de ventes exceptionnelles (de 100 à 5000 euros) régies par deux commissaires-priseurs.
Alors, collectionneurs ou amateurs, il n’appartient qu’à vous de donner une nouvelle vie à ces pièces de légende !

Exposition publique, entrée libre du 12 au 16 avril de 11 à 19h Ventes aux enchères du 17 au 21 avril 2018 Artcurial – Hôtel Marcel Dassault, 7 rond-point des Champs-Élysées 75008 paris – www.artcurial.com

Par Daphné Victor, en exclusivité par Stars-media.fr