Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

« Die Hard: Une belle journée pour mourir », stars-media analyse pour vous le Blu-Ray.

51imeypQsCL

« Die Hard: Une belle journée pour mourir »: édité par Fox Pathé Europa

Le film:
C’est donc en Russie que John McClane nous démontre, une nouvelle fois, son aptitude au combat et sa façon inimitable d’en mettre plein la tronche aux méchants.
En l’occurrence, les méchants dans ce nouvel épisode, ce sont les Russes.

L’action de ce nouvel opus, le cinquième pour être plus précis, se déroule à Moscou et à Tchernobyl.
Le fils de John McCLane, va s’embourber dans une histoire pleine de rebondissements ou vont se mêler CIA et Mafia Russe. Il est même juger par la justice Moscovite en risquant purement et simplement une condamnation à mort.

Notre justicier venu d’Amérique, (toujours incarné par l’inénarrable Bruce Willis qui n’hésite pas à tourner en dérision son côté « flic vieillissant »), part donc en « vacances » au pays des Tsars pour sauver le fiston de ce mauvais pas.

Après un 4ème chapitre mauvais et lourdingue mettant en scène la fille de McLane, cette fois-ci, nous avons droit à une dualité père-fils. L’un essayant de prouver à l’autre tout au long du film que c’est lui le meilleur. Beaucoup d’humour ressortira d’ailleurs de ce match familial.

Surtout: il faut retenir l’action d’une intensité rare dans ce nouveau « Die Hard ». Les courses poursuites, les fusillades, les bad guys horriblement méchants. Tout le monde à l’air de s’amuser dans ce film et le spectateur en premier, car il faut bien le dire: « Die Hard 5 » est généreux. Les poursuites en voiture font exploser un nombre rare de véhicules sans aucun effet spécial. Que des cascades tournées en live !! Le film a été produit en partie en Russie et cela s’en ressent au niveau des moyens mis à la disposition de la production.

Des hélicoptères de l’ère Soviétique, des décors en studio absolument grandioses, notamment en ce qui concerne la reproduction de tout un quartier de Tchernobyl. « Die Hard 5 » ne lésine pas sur les moyens pour nous divertir et on peut dire que son cahier des charges est parfaitement rempli.
Il faut également noter que Bruce Willis a vieilli, mais il en joue, s’en amuse et nous le fait bien sentir. Une réplique absolument irrésistible du film vient juste après la fusillade finale. Soumis aux radiations nucléaires de Tchernobyl, McLane demande à son fils ce qu’il risque comme séquelles. Son gamin répond: « Rien à part une chute de cheveux ». Bien évidemment, cela fait des années que la calvitie a atteint de plein fouet l’acteur Américain. Willis rétorquera à son rejeton: « Rigole. Dans 5 ans, tu seras comme moi ». Irrésistible, drôle, décalé. Tout ce que nous aimons, et attendons d’un « Die Hard ».

Bruce Willis

Bruce Willis

Les comédiens sont, pour leur part, excellents.
Mention spéciale au jeune prodige, déjà remarqué dans rôle du salaud de service aux côtés de Tom Cruise dans « Jack Reacher ». J’ai nommé: Jai Courtney, l’interprète du fils McLane. Charismatique et talentueux. C’est exactement l’acteur dont aurait eu besoin Del Torro pour rendre son « Pacific Rim » beaucoup plus attractif.

Sebastian Kock n’est pas en reste. Quittant enfin ses téléfilms de série Z pour un rôle à la mesure de son talent. Et surtout, il y a la jeune comédienne Russe Yuliya Snigir, qui en fera fantasmer plus d’un, malgré son rôle de « Bad Girl » sans pitié.

En conclusion, « Die Hard »: « Une belle journée pour mourir » n’est certainement pas le chef d’oeuvre de l’été et John Moore, le réalisateur,  n’est sûrement pas Peter Jackson; mais si vous avez un gros seau de Pop corn à dévorer entre amis… goinfrez-vous devant Bruce Willis et consort, vous allez beaucoup vous amuser.

Les bonus, le son et l’image:
Le son est excellent. Les explosions sont criantes de vérité. Néanmoins, le plus appréciable côté sonore, ce sont bien sûr les pétarades durant les différentes joutes armées du film. On a carrément l’impression d’assister à un combat rapproché dans notre salon.
Si le son est fantastique, … l’image est tout simplement SUBLIME !!! Vive le Blu-Ray ! Nous adorons ce petit côté granuleux qui donne au film cet aspect réaliste renforcé. Les bonus sont classiques, mais efficaces. Un grand making off d’une heure nous montre toute l’ampleur du tournage et le fait que le budget du film a été judicieusement dépensé. Des story-boards. Un très bon commentaire audio de Moore. Et surtout, des scènes supplémentaires retirées du montage final. A noter que ces dernières sont toutes en haute définition. Bel effort de la part de Fox Pathé Europa qui, décidément, ne nous déçoit jamais à ce niveau.

Laurent Amar

Editeur: Fox Pathé Europa
Date de sortie: Déjà disponible
Prix public: 25 Euro environ