Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Soirée de Gala de l’association « Enfance Majuscule »: le violon au secours de l’enfance maltraitée

Nemanja Radulovic, Laure Favre-Kahn au piano et l’ensemble Double Sens lors du concert.

Nemanja Radulovic, Laure Favre-Kahn au piano et l’ensemble Double Sens lors du concert.

Ce lundi 9 mars, à la salle Gaveau, eut lieu un magnifique concert de musique classique donné à l’occasion du gala de l’association « Enfance Majuscule ».
Cette association caritative a pour but de venir en aide aux enfants maltraités ou plus simplement déshérités. Elle organise régulièrement des évènements prestigieux à la salle Gaveau, dans le but de collecter des fonds.

La soirée de lundi fut présidée par le célèbre comédien Richard Berry – qui triomphe actuellement au théâtre dans « Nos femmes » en compagnie de Jean Reno – et sous le haut patronage de la secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, Mme Laurence Rossignol.

Les invités arrivèrent vers 20 h 30. Parmi eux, les célébrités françaises les plus en vue.
Nous pensons particulièrement à Jean-Pierre Marielle, Fanny Cottençon, Claudia Cardinale, la comédienne Anouchka Delon, fille cadette d’Alain Delon, Lorie, Grace de Capitani et son fiancé le chef Jean-Pierre Jacquin, le jet-setter au grand cœur Massimo Gargia, la princesse Tania de Bourbon-Parme, Nicoletta ou encore Alexandra Vandernoot.

Nous ne pouvons pas citer toutes les stars présentes ce soir-là à la salle Gaveau, bien trop nombreuses, le carnet d’adresses des deux producteurs de l’évènement, Jean-Michel Aubrun et Hervé Michel-Dansac, étant sans doute le plus garni de la « planète people ».

De gauche à droite : Laurent Amar, Alexandra Vandernoot, Jean-Pierre Jacquin, Nicoletta et Grâce de Capitani.

De gauche à droite : Laurent Amar, Alexandra Vandernoot, Jean-Pierre Jacquin, Nicoletta et Grâce de Capitani.

Après la traditionnelle séance de photo-call devant des photographes enthousiastes, un discours de présentation fut prononcé par la présidente de l’association, Patricia Chalon, et par Richard Berry, pour faire le point sur les actions d' »Enfance Majuscule ».

Mais le concert constitua le point d’orgue de cette soirée. Un talentueux violoniste, Nemanja Radulovic, Laure Favre-Kahn au piano et l’ensemble Double Sens nous jouèrent pendant plus d’une heure de sublimes morceaux de Bach, Vivaldi, Brahms, Prokofiev… La salle entière fut envoûtée par la féerie musicale de Nemanja et ses amis musiciens.
En guise de bouquet final, nous avons même eu droit à des musiques d’ABBA, jouées au violon.

Nous eûmes bien du mal à retrouver nos esprits après un tel spectacle. Notons également le décor tout en fleurs de l’arrière-scène. Enchanteur, tout simplement.

À la fin du concert, les invités furent conviés à un dîner assis dans les salons de la salle Gaveau.
Des mets savoureux leur furent proposés et dans une ambiance très chaleureuse, tous ces généreux donateurs se retrouvèrent pour un repas placé sous le signe de la convivialité.
Tous purent échanger sur le spectacle.
Les musiciens firent alors une entrée très remarquée et eurent droit à un tonnerre d’applaudissements amplement mérités.

Mais devant tant de faste, ne perdons pas de vue l’essentiel, les enfants malheureux.
C’est pour eux que l’association « Enfance Majuscule » a organisé ce gala. Les invités ont, comme d’habitude, fait preuve de générosité et n’ont pas été avares de leur temps pour défendre cette noble cause.
Le combat d’Enfance Majuscule » doit continuer, nous ne devons pas les laisser seuls.

Laurent Amar