Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Isabelle Aubret « Mon premier rêve était d’être actrice »

Isabelle Aubret :                                      Isabelle Aubret fait ses adieux à l'Olympia à Paris Crédit photo : DR

Isabelle Aubret : Isabelle Aubret fait ses adieux à l’Olympia à Paris
Crédit photo : DR

Cela fait un demi-siècle qu’elle chante la vie avec toujours autant de passion et de sincérité qu’à ses débuts. Isabelle Aubrey, la grande dame de la chanson française n’est autre que le porte-drapeau de textes d’auteurs qu’elle défend avec son cœur par ses généreuses interprétations.

Un an après votre dernier Olympia, vous sortez un coffret double CD avec un DVD (1) . Est-ce votre ultime cadeau à votre public ?

Isabelle Aubret : Oui. C’est un peu bouleversant. J’ai eu la sagesse de faire ce dernier spectacle à l’Olympia que j’emmène en tournée dans toute la France.

Ce coffret, qui est porté par l’amour qui vous lie à lui, est-il une façon justement de garder le lien ?

Oui. Au-delà du plaisir d’interpréter ces chansons, c’était la volonté de mélanger les titres passés de Ferrat, d’Aragon et de Brel à d’autres auteurs qui avaient la même qualité de facture. On a besoin des mots pour se consoler, pour se rassurer. Nous ne sommes pas seuls à avoir envie de nous raconter des histoires, de savoir que l’autre les comprend aussi. Mais il n’y a pas que les mots. Les musiques portent aussi. Ça donne une harmonie, des différences qui sont extrêmement émouvantes.

L’appel de la scène est si fort, qu’il vous est difficile de la quitter ?

Forcément. J’ai des dates de prévues jusqu’à mes quatre-vingts ans ! (2) M’arrêter de chanter se fera doucement.
L’idée de ne plus vous y produire vous est-elle insurmontable ?
Il y a, heureusement, beaucoup d’autres choses à faire sur une scène. J’espère bien avoir le temps et le choix de m’y retrouver dans d’autres conditions.

Comme le théâtre par exemple ?

Oui. Au départ je voulais être danseuse classique. Mais mon premier rêve était d’être actrice. J’ai suivi des cours d’art dramatique. J’espère bien trouver un joli sujet parce que ce que l’on me propose pour le moment ne me touche pas et ne correspond pas à ce que j’ai envie de faire. Je cherche qu’à travers la scène théâtrale ça soit aussi beau et aussi fort qu’avec la chanson.

Isabelle Aubret                                      Isabelle Aubret fait ses adieux à l'Olympia à Paris. Crédit photo : DR

Isabelle Aubret Isabelle Aubret fait ses adieux à l’Olympia à Paris.
Crédit photo : DR

Quel rôle aimeriez-vous interpréter ?

Je n’ai rien contre ce qui est de l’ordre de la distraction et de tout ce qui pourrait faire rire. Il faut juste que ce soit très bien écrit, dans la qualité. Que ce soit délicat, subtil, sans gros mots. Si une pièce sur la vie de Simone Veil, était écrite ce serait un sujet qui me toucherait beaucoup.

Et écrire vos mémoires ?

C’est quelque chose que je ne sens pas pour le moment. Il y a des vies tellement plus passionnantes que la mienne. Mais … peut-être plus tard…

Avez-vous des regrets ?

Non, je ne regrette rien de ce qui m’est arrivé, ni les choses dramatiques. J’ai vécu, j’ai appris. J’ai fait un parcours honnête, celui d’un artisan qui travaille le mieux possible avec tout son cœur. J’ai surtout aimé les gens que j’ai rencontrés. Je me suis certainement trompée, j’ai dû faire des bêtises.

Propos recueillis par Daphné Victor en exclusivité pour stars-media.fr

(1) Isabelle Aubret, dernier rendez-vous à l’Olympia 2016 avec 2 VD et 1 DVD, productions Alleluia Gérard Meys, 19,99 euros
(2) En tournée dans toute la France avec « Âge tendre » jusqu’en avril 2018