Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Stars-media vous présente Frédéric Garnier, créateur de la Vodka « Le Baron Garnier »

Frédéric Garnier.

Frédéric Garnier.

Bonjour Frédéric, pourrais-tu te présenter à mes lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour Laurent, merci pour cette interview qui me tenait à cœur, surtout après la sortie officielle de ma marque de vodka. Je m’appelle donc Frédéric Garnier, je suis créateur et inventeur de la bouteille de vodka « Le Baron Garnier », qui représente un personnage, un baron plus précisément, et qui
contient une vodka d’une qualité particulière.

La vodka est distillée à l’alambic, à la façon charentaise, dans des fûts utilisés pour le cognac, afin d’atteindre une qualité d’alcool exceptionnelle.

Parle-nous de toi Frédéric, et du milieu où tu as grandi.

Je viens d’un milieu modeste, avec des parents qui l’étaient tout autant, mais j’ai eu une enfance très agréable. Avec le temps, j’ai voulu m’écarter de ce manque de confort et de moyens financiers en intégrant le monde de la nuit, et j’ai commencé à fréquenter des endroits où je pouvais connaître une vie plus « pimentée ».

Quels furent tes premiers contacts avec le monde de la nuit et du show-business ?

Il y a vingt ans, mon frère travaillant dans la sécurité, au Gray d’Albion, j’avais accès à des soirées très VIP, notamment durant le Festival de Cannes, où je pouvais côtoyer des stars du cinéma.
Pour l’anecdote, la mère de mon épouse était la compagne du chanteur Richard Anthony, donc j’ai baigné très tôt dans l’évènementiel et le star-system.
La Vodka Le BaronParle-nous de ta fameuse villa antiboise, que l’on compare à une villa californienne, et surtout de sa superbe piscine.

J’ai toujours aimé les maisons américaines, et les États-Unis en général. C’est un pays où il est
possible de réaliser ses rêves et les gens y sont bien plus chaleureux qu’en France. J’ai donc fait bâtir cette villa dont je rêvais. Pour la piscine, je souhaitais un bassin agréable et original, j’ai décidé alors de créer une grande piscine transparente, dans laquelle nous pouvions voir les gens nager, comme dans un aquarium.

Revenons à ta vodka, pourquoi un personnage de baron ?

L’histoire de cette bouteille est une vraie révélation. Régulièrement invité dans des carrés VIP, à Cannes, Monaco et Saint-Tropez, j’ai pu constater le manque de bouteilles de prestige pour la vodka, contrairement au champagne ou au whisky. Même pour les personnalités, nous n’avions que du standard. J’ai donc créé cette bouteille à l’image d’un baron, titre de noblesse qui incarne l’élégance et le luxe.

Parlons de tes évènements lors du prochain Festival de Cannes.

Après quatre années de travail sur la création, la bouteille « Le Baron » est enfin disponible dans le commerce. Nous étions déjà présents au Festival de Cannes l’an dernier avec des bouteilles d’essai, donc imparfaites. Nous avons désormais plus de 35 000 bouteilles définitives, de série et en stock. Avec une collaboratrice, organisatrice d’évènements, nous avons réservé ma villa pour des « Pool Parties », de 11 heures à 23 heures, au cours desquelles nous aurons des invités de prestige. Nous sommes également partenaires d’un yacht d’environ 30 mètres, qui se tiendra près des marches à Cannes, où nous pourrons inviter des personnalités triées sur le volet, car il s’agit vraiment d’un lieu exceptionnel.

Peux-tu nous citer des personnalités présentes à tes évènements, ou est-ce trop tôt ?

Frédéric Garnier en compagnie de Jean-Paul Belmondo et Robert Hossein

Frédéric Garnier en compagnie de Jean-Paul Belmondo et Robert Hossein

Nous n’avons pas encore de certitude sur les stars présentes à la villa et sur le yacht. Toutefois, le rappeur Gradur sera surement de la partie, d’autant plus que nous travaillerons aussi peut être avec lui pour le développement de la marque. Nous prévoyons une calèche poussée par des chevaux qui parcourront la Croisette pendant le Festival, aux couleurs de la vodka « Le Baron Garnier ».

Il y aura également des véhicules motorisés avec notre publicité. Nous aurons beaucoup de visibilité durant ce Festival. Enfin, nous tournerons, toujours sur la Croisette, à la villa et sur le yacht, un clip avec des chanteurs de rap pour promouvoir notre vodka.

Ton mot de la fin, Frédéric ?

Comme disait mon ex-beau-père Richard Anthony, « il faut croire en ses rêves, à son étoile ». Si j’ai accompli tout cela, c’est pour créer quelque chose, donner un sens à ma vie. Je me suis lancé quasiment seul dans cette aventure difficile, avec simplement ma volonté de réussir, de concrétiser mon idée. Je n’attends de reconnaissance de personne, c’est juste le projet ambitieux d’un homme de passage sur cette Terre.
Plus d’informations sur la Vodka Le Baron Garnier en cliquant ici

Propos recueillis par Laurent Amar