Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Stars-media vous présente Guillaume Horen, fondateur de achetezdelart.com

Guillaume Horen

Guillaume Horen


Guillaume Horen est consultant en communication numérique depuis plus de 15 ans. Il accompagne plusieurs acteurs du marché de l’art (commissaires-priseurs, galeries, experts, artistes) dans leur stratégie de communication digitale et leur prise de position sur le web et les réseaux sociaux.
Il a fondé Achetez de l’Art en 2014, avec pour une ambition d’améliorer le quotidien des gens en les incitant à s’entourer d’œuvres et objets d’art, car, dixit Guillaume, « Vivre entouré d’art, c’est vivre mieux ».

Bonjour Guillaume, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Laurent, Guillaume Horen, fondateur du site Internet achetezdelart.com créé en 2014. J’ai une expérience de consultant en communication digitale depuis plus de quinze ans et dans l’accompagnement de divers acteurs du marché de l’art, comme les commissaires-priseurs, les artistes et d’autres experts. Les protagonistes de ce marché semblant ne pas prendre en compte la révolution digitale, j’ai décidé de lancer la marque « achetezdelart », avec un visuel fort et facilement appropriable.
L’idée de départ était bien sûr de démontrer au grand public que l’art pouvait être autre chose qu’un business, que c’était un domaine passionnant, source d’enrichissement personnel et de découverte.

Vous avez dit un jour, Guillaume, que l’art pouvait rendre heureux, pourquoi ?

Mon leitmotiv est : « entourez-vous d’œuvres d’art et vous pourrez vivre mieux. » Bien entendu, le processus de leur acquisition est important, mais aussi la rencontre, passionnante, avec des personnes du milieu de l’art.
Je parle d’œuvres au sens large du terme en pensant à des tableaux, des dessins, des sculptures ou des photos. Mais également à des objets de collection, des véhicules ou même du vin, tout ce que l’on peut acheter dans les ventes aux enchères. L’idée est de susciter « l’esprit du collectionneur », et donc de vivre entouré d’œuvres d’art au quotidien. C’est quelque chose de très positif pour le bien-être des acquéreurs, interactif et ludique.
Une œuvre peut paraître différente selon votre humeur, la luminosité de la pièce ou même les gens avec lesquels vous vous trouvez. Tout cela entre en ligne de compte.

L’art peut-il constituer un placement financier alternatif ?

C’est une question très délicate. Un spécialiste me disait encore la semaine dernière qu’il fallait surtout ne pas partir dans ces notions d’investissements, l’art étant quelque chose de beaucoup plus important qu’un placement, et surtout très différent.
Des essais de financiarisation ont déjà eu lieu, avec notamment des sociétés qui ont proposé de découper les œuvres d’art en actions, en parts. Ces expériences n’ont pas été très concluantes.
En même temps, l’achat lui-même est important lorsque vous mettez 500, 1 000 euros ou même beaucoup plus dans une œuvre.
unnamed
Forcément, cette notion d’investissement existe et si, en plus du plaisir que procure son achat, l’œuvre acquise peut prendre de la valeur, c’est positif.

Les personnalités du show-business et les people en général sont-ils de grands acheteurs d’art ?

Absolument. Et il y a même des histoires assez connues. Je pense notamment au « Street Art » et à son meilleur représentant Banksy, auquel l’acteur américain Brad Pitt s’est beaucoup intéressé.
À Jeff Koons, artiste mondialement célèbre, fan de peinture ancienne. Il est propriétaire d’œuvres anciennes, de Nicolas Poussin notamment.
Alain Delon a vendu une partie de sa collection, dont des tableaux de Soulages ou de Nicolas de Staël.
Madonna adore Jean-Michel Basquiat.
Hugh Grant avait acquis – on dit qu’il était un peu éméché lors de la vente aux enchères – un Liz Taylor d’Andy Warhol, qu’il a revendu quelques années plus tard. Et on vient d’apprendre qu’Oprah Winfrey a récemment vendu une toile de Gustav Klimt pour 150 millions de dollars
Effectivement, les people s’intéressent de très près à l’art.

Quelle est l’œuvre  la plus onéreuse dont vous avez eu la charge ?

Je répondrai à côté de la question, mais volontairement (rires).
Il y a quelques années, j’ai acquis une œuvre d’art qui devait coûter environ 1 000 euros, donc pas très chère, mais elle a une grande importance pour moi. Je l’ai achetée dans un contexte particulier, avec des personnes particulières,
et à mes yeux, elle a un prix largement supérieur à ce millier d’euros.

Quelle est votre actualité pour 2017 ?

Nous sommes vraiment dans l’extension du label achetezdelart.com.
La marque s‘est vraiment bien installée sur le Web et les réseaux sociaux, avec aujourd’hui une communauté de plus de 50 000 personnes qui nous suivent et nous relaient dans le but de faire un premier achat ou d’être conseillées.
On est dans cette lancée, nous souhaitons vraiment devenir une référence en termes d’achat et de collection d’art.
Parallèlement, nous avons créé un guide collaboratif pour acheter de l’art, proposant une sélection de maisons de vente aux enchères, de galeries mais également de sites de vente d’art en ligne, classés selon le vote des amateurs d’art et collectionneurs.
Les internautes sont relativement perdus, pour ne pas dire paumés, quand il s’agit d’acheter une œuvre d’art ;
avec un guide comme celui-ci, premier du genre, ils se sentent désormais plus en confiance et savent où aller pour leur premier achat ou pour l’enrichissement de leur collection.

Votre mot de la fin, cher Guillaume ?

Il faut impérativement s’intéresser à l’art, c’est quelque chose de passionnant et il serait vraiment dommage de passer à côté.
Plus d’information sur achetezdelart.com

Propos recueillis par Laurent Amar