Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

My Wonder Women Une ode à la passion

VISUELVous pensiez connaître la véritable histoire de Wonder Woman ? Et bien vous êtes loin de la vérité ! La genèse de la création de ce personnage mythique de comics va bousculer tous vos fondamentaux et casser les codes. C’est toute votre enfance et les valeurs nostalgiques avec lesquelles vous avez grandi qui vont être remises en question. En quoi cela ? Parce que ce film admirablement interprété par ses trois protagonistes est issu d’une histoire vraie et qu’il touche à une icône.

Ce biopic nous explique pendant 1h48 que Wonder Woman n’est autre que la résultante d’une déclaration amour, d’une passion érotique non conventionnelle, car triangulaire. De ces mœurs interdits et considérés comme pervers, va naître une héroïne de Bd d’un nouveau genre aux illustrations très tendancieuses qui vont créer la polémique.

Cette Athéna des temps modernes qui prône la liberté tout en cachant sa vraie nature, sort tout droit de l’imaginaire fantasmatique de William Moulton Marston, un docteur en psychologie, inventeur du détecteur de mensonges.
C’est au Grand Rex à Paris que la projection en avant-première, à laquelle Stars-media.fr était convié, a eu lieu en présence de l’acteur Luke Evans qui sera prochainement à l’affiche d’«Anna », le nouveau film d’espionnage de Luc Besson.

« My Wonder Women », un drama de Angela Robinson en salles à partir du 18 avril, avec Luke Evans, Rebecca Hall, Bella Heathcote, Connie Britton, Olivier Platt, JJ Feild, Alexa Havin et Allie Gallerani.

Par Daphné Victor, en exclusivité pour Stars-media.fr