Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Les mille et une féeries du « Bal des Tsars et des Tsarines » à Paris

26734124_2216350678591762_1936764959925473201_n

Le Bal des Tsars et des Tsarines fut créé par Anastasia Gaï afin de célébrer le Nouvel An slave, différent du nôtre. Mais au-delà, c’est bien l’aristocratie russe, noblesse parmi les plus prestigieuses au monde, qui fut mise à l’honneur lors de cette soirée riche en émotions.

Et c’est dans le cadre luxueux d’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris, le Cercle de l’Union interalliée, ambassade de Russie et résidence du Tsar en 1849, que fut organisé, pour la sixième année consécutive, le Bal des Tsars et des Tsarines.
Ce dernier a réuni de nombreux invités venus de Moscou, Kiev, Londres, Genève, Zurich, Luxembourg, Monte-Carlo… Des représentants du monde de l’entreprise, des médias, de la politique, des sciences, des arts, du spectacle et du sport se sont donné rendez-vous autour d’un dîner de gala concocté par le chef du Cercle de l’Union interalliée.

Un programme féerique pour fêter le Nouvel An slave a été mis en place spécialement pour les convives, parmi lesquels les solistes talentueux du ballet russe, artistes d’honneur, Svetlana Panova et Alexandre Alexandrov ; l’étoile montante et soliste de l’Opéra de Paris – 1 er Prix de l’AROP et du concours « Maria Callas » – Mikhail Timoshenko ; la lauréate du concours « Les Étoiles slaves » – Natalia Arjona.
Il y eut également un défilé des « Miss Tsarevna », avec la collection de robes haute couture de Lisi Liu, enfin « Les tableaux vivants » de Larissa Noury.

De nombreuses personnalités étaient présentes : Son Excellence M. Alexandre Kusnetsov, ambassadeur de la Fédération de Russie auprès de l’UNESCO.
26733928_1735736659805545_3859480116802996576_nSon Excellence M. Pavel Latushka, ambassadeur du Belarus, M me Jeanne d’Hauteserre, la maire du 8 e arrondissement de Paris, la championne olympique de patinage artistique Marina Anissina, le roi des jet-setters Massimo Gargia, l’actrice Katia Tchenko, mais aussi des blogueurs comme Nicolas Rouquet, Yanis Bargoin et bien d’autres.
Dans les salons du Cercle de l’Union interalliée, les invités purent admirer la collection unique de Métal d’Alcove, atelier des lampes d’Éric Katz, véritables œuvres d’art !
Au cours du dîner, les convives ont dégusté le champagne royal OFO de Zac Gordon et la vodka des Tsars – le Polugar d’Alexey Rodionov.

Rendons hommage également aux partenaires d’Anastasia Gaï venus de Moscou, comme Inna Pekhova et le Petroff Palace Boutique Hôtel, ainsi que le plus ancien et historique hôtel de Russie, le Metropol Hotel Moscow, qui ont offert à nos invités deux week-ends dans la capitale russe.
La marque Kiss Lover, les parfums Au Pays de la Fleur d’Oranger représentés par sa créatrice Virginie Roux. Les coiffeurs de Naher, le coach en style Sylvain Ruffier, conseiller en beauté, le consultant de Lancôme Serguei Chatel, Club Chance et les partenaires médias, comme votre humble serviteur Stars-media, Carré Or TV, IDFM émission Dobry Tchas, MIT Lab, qui nous ont soutenus tout au long
de la préparation de cette féerie du Nouvel An slave.

Nous remercions et félicitons chaleureusement notre amie et partenaire Anastasia Gaï d’avoir su organiser un évènement aussi haut en couleur, et dont l’élégance reste pour tous les convives un moment unique.
Nous sommes d’ores et déjà impatients de rendre un nouvel hommage à tous ces rois et reines de Russie, que nous appelons Tsars et Tsarines, nous replonger de plus belle dans le folklore slave et raviver la flamme de la princesse Anastasia, fille du Tsar Nicolas II.
Son âme fut-elle parmi nous ce vendredi 12 janvier au Cercle de l’Union interalliée ? Peut-être… Mais sans aucun doute, nos cœurs se trouvaient auprès de la princesse et de ses sœurs au cours de cette soirée, au son des musiques enjouées venues des rives de la Volga et des montagnes de l’Oural.

Laurent Amar