Toute l’actualité du divertissement
culturel et des célébrités
vue par Laurent Amar
et son équipe

Monte-Carlo 2016: A la rencontre de l’actrice Julie de Bona

Julie DE BONA (Wanda) Crédit photo: Marie Etchegoyen/Telfrance Validée : Julie DE BONA merci du cadeau?

Julie DE BONA (Wanda)
Crédit photo: Marie Etchegoyen/Telfrance

Avec sa plastique de rêve et ses yeux vert clair, Julie de Bona est certainement l’une des comédiennes de télévision les plus en vue. Sa présence au Festival de Monte-Carlo n’est pas un hasard, elle est venue présenter trois séries télévisées, dont la très ambitieuse « Innocente ». Julie, avec une disponibilité sans faille, a bien voulu répondre à nos questions.

Bonjour Julie de Bona, est-ce ta première fois au Festival de télévision de Monte-Carlo ?

Bonjour Laurent, oui, et c’est vraiment une très grande joie d’être ici.
De retour chez moi après un tournage difficile, j’ai eu la belle surprise de recevoir un mail m’invitant à Monte-Carlo. C’est un véritable cadeau ! Le côté glamour et paillettes se trouve à l’opposé des difficultés rencontrées sur un tournage et il est vraiment reposant et agréable d’être à Monaco.

Tu figures au générique de trois séries, avec des rôles très différents, pourrais-tu nous les décrire ?

C’est une chance de pouvoir interpréter des rôles si divers, et un véritable challenge.
Wanda, l’héroïne de la série du même nom, est une ancienne fille des rues. Elle est « primaire » dans ses réactions, avant tout authentique, spontanée.
Ce personnage me permet de dépasser mon côté pudique et de faire tout ce que je ne peux pas réaliser dans la vie réelle. C’est une pure comédie.

Dans « Le secret d’Élise », je joue le rôle de Julie, enceinte, pure et amoureuse. Elle cherche à construire un foyer, mais elle sera trahie et se révélera plus forte qu’elle ne le pensait.

Enfin, « Innocente », une série de six épisodes seulement, qui seront diffusés à la rentrée sur France 3, s’inscrit dans un univers sombre. J’y incarne une femme ordinaire qui sera, suite à une terrible machination, incarcérée durant huit ans.

Julie de Bona et Laurent Amar juste après l'interview

Julie de Bona et Laurent Amar juste après l’interview

Évidemment, elle cherchera à se venger. Elle découvrira en elle la force de survivre à la prison et de faire payer ceux qui l’ont trahie.

Tu es très présente à la télévision, mais est-ce que le cinéma te tente ?

Indéniablement, j’adorerais faire du cinéma. J’ai joué quelques jolis seconds rôles, je ne désespère pas d’en faire plus. Mais il est vrai que la télévision m’offre des rôles magnifiques, contrairement, pour l’instant, au cinéma.

J’ai remarqué que tes rôles avaient un côté transgressif, je me trompe ?

Non Laurent, tu ne te trompes pas. J’adore ce genre de rôles qui me permettent de me redécouvrir, et de révéler certains aspects de ma personnalité. Je me sens très proche de tels personnages, très ancrés dans la réalité.

Ton mot de la fin pour mes lecteurs ?

Merci Laurent, j’ai passé un court, mais super moment avec toi (rires) !

Propos recueillis par Laurent Amar